microscope métallographique et d'interférométrie dit microscope de Nomarski

Désignation

Dénomination de l'objet

Microscope

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Microscope métallographique, microscope d'interférométrie

Appelation d'usage

Microscope de Nomarski

Titre courant

Microscope métallographique et d'interférométrie dit microscope de Nomarski

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 35 quai Aimé Lamy ; école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 35

Nom de l'édifice

École professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000662

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bâtiment de l'enseignement (F), Optique instrumentale (salle 005)

Description

Catégorie technique

Enseignement, optique

Structure et typologie

Instrument spécialisé, à électricité

Matériaux et techniques d'interventions

Aluminium, fonte d'aluminium, laiton, verre, bois, matériau textile

Description matérielle

Peint en gris et en noir, le microscope est réalisé en aluminium, fonte d'aluminium et laiton. Reposant sur un socle à bords en doucine, il est équipé d'un tube (dont la position se règle à l'aide de deux molettes pour les mouvements lents ou rapides) avec oculaire 11X, condenseur et objectif 40V. La hauteur de la platine porte-échantillon est aussi réglable à l'aide d'une molette, les mouvements latéraux et longitudinaux faisant appel à deux vis micrométriques. Une source d'éclairage est accolée à l'arrière : le faisceau lumineux émis par une ampoule électrique passe au travers d'un diaphragme, traverse le pied du statif, est renvoyé vers le haut et capté par l'illuminateur qui le conduit jusqu'au tube (éclairage épiscopique). La boîte en bois, gainée d'un matériau noir avec capitonnage intérieur en feutrine rouge, est munie d'un couvercle articulé sur deux charnières et d'une serrure : elle contient un oculaire et un condenseur.

Dimensions normalisées

Dimensions (en cm) : h = 42, la = 20, pr = 52. Dimensions de la boîte : l = 13, la = 8, h = 5.

Inscription

Inscription concernant le fabricant, inscription concernant le lieu d'exécution, inscription technique, graduations

Précisions sur l'inscription

Inscriptions (gravées sur le haut du statif) : 283305 / Nachet / France. Inscription (gravée sur l'oculaire) : X11 Nachet / France. Inscription (gravée sur l'objectif) : Nachet France 40V. Inscription (gravée sur le condenseur) : I.P.N. 044 [et] Nachet / France. Graduations (gravée sur une échelle à gauche du statif) : traits tous les mm et nombres des dizaines de 0 à 60. Plaque (rivée à l'avant de l'illuminateur) : Illuminateur / N° 686B / Nachet / France. Inscription (gravée sur le côté gauche de la source) : Nachet / France. Inscription (gravée sur l'oculaire contenu dans la boîte) : Carl Zeiss / Jena / Orthoskop : Okular 17X. Inscription (gravée sur le condenseur contenu dans la boîte) : I.P.N. 041 [et] Nachet / France.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Nachet (fabricant) ; Nomarski Georges (inventeur)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

3e quart 20e siècle

Description historique

Le microscope a été réalisé dans le troisième quart du 20e siècle par la société Nachet, issue de l'atelier créé en 1839 par Camille-Sébastien Nachet (1799-1881) pour fabriquer des objectifs de microscopes, production élargie à l'ensemble de l'instrument en 1847. Cette société adopte la raison sociale Nachet et Fils vers 1850 (entre 1849 et 1854 ?) lorsque Jean-Alfred (1831-1908) rejoint son père. Installée au 17 rue Saint-Séverin à Paris en 1892 (ou un peu avant), elle reprend en 1896 la maison d'optique Bézu, Hausser et Cie, successeurs d'Adam Prazmowski (auparavant Georges Oberhaeuser, établissement fondé en 1830). Transférée à Dijon, elle a disparu en mai 2010. L'appellation de microscope de Nomarski attribuée à l'instrument l'inscrit dans la famille des microscopes à contraste interférentiel, inaugurée en 1930 avec le modèle de Lebedeff et développée au début des années 1950 avec celui du physicien Georges Nomarski (1919-1997). L'appareil est utilisé en travaux pratiques par les sections de techniciens supérieurs d'Instruments d'Optique et de Précision (BTS IOP).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique régionale (lycées publics de Franche-Comté)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

microscope métallographique et d'interférométrie dit microscope de Nomarski
microscope métallographique et d'interférométrie dit microscope de Nomarski
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image