2 instruments de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètres projecteurs Essilor Axil)

Désignation

Dénomination de l'objet

Instrument de mesure des longueurs, instrument de mesure des angles en optique

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Frontofocomètre projecteur

Titre courant

2 instruments de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètres projecteurs Essilor Axil)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 35 quai Aimé Lamy ; école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Numéro INSEE de la commune

39368

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 35

Nom de l'édifice

École professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000662

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bâtiment de l'enseignement (F), Optique instrumentale (salle 005)

Description

Catégorie technique

Enseignement, optique

Structure et typologie

Instrument spécialisé, instrument didactique, à électricité

Matériaux et techniques d'interventions

Fer, alliage spécial, plastique, verre

Description matérielle

Le frontofocomètre permet de déterminer différentes caractéristiques d'un verre de lunettes : sa puissance dioptrique - autrement dit sa puissance frontale image, valeur qui est l'inverse de sa distance frontale image (distance entre sa face arrière et son foyer image) -, de repérer la position de son centre de montage (c'est-à-dire son centre optique si la compensation n'est pas prismatique) dans le cas d'un verre simple foyer et de mesurer l'effet prismatique présent en l'un de ses points. Les deux appareils sont identiques mais le capot de protection de l'un a été ôté afin de montrer aux élèves sa disposition interne. De couleur beige et grise, chacun est fabriqué en fer, alliage métallique et plastique. Le réglage s'effectue à l'aide de deux molettes sur les côtés : celle de droite fait varier la hauteur du réticule test, que celle de gauche entraîne en rotation. Mise au point et lecture des résultats se font sur un écran en verre, à l'avant, comportant un réticule composé de six cercles concentriques divisés en secteurs et gradués en degrés, ainsi qu'une zone d'affichage digital. Au-dessus de l'écran, quatre boutons commandent les mesures et le système de marquage à trois pointes.

Dimensions normalisées

Dimensions (en cm) : h = 43, la = 22, pr = 40.

État de conservation (normalisé)

Manque

Précisions sur l'état de conservation

Le capot de protection du deuxième appareil manque.

Inscription

Inscription concernant le fabricant, inscription concernant le lieu d'exécution, logotype, plaque signalétique, graduations

Précisions sur l'inscription

Inscription (étiquette collée en partie inférieure à l'avant) : [logotype : la lettre e dans une forme ovale rappelant un oeil] / Essilor Axil. Plaque signalétique de l'appareil complet (étiquette collée à l'arrière) : [logotype] / Essilor / Type X80000 N° 097107 / [...] Made in France. Plaque signalétique de l'autre appareil (étiquette collée à l'arrière) : [logotype] / Essilor / 94028 Creteil / France / Type X80000 N° 019102 / [...] Made in France. Graduations peinte sur l'écran : sur le périmètre du cercle extérieur des traits toutes les cinq unités et les chiffres des dizaines multiples de trois de 0 à 330, sur un rayon horizontal les chiffres de 2 à 5 (du centre vers la périphérie) correspondant aux quatre cercles extérieurs. Inscription peinte sous la zone d'affichage digital (et à côté des boutons de commande) : SPH, CYL/ADD, AXIS.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Essilor (fabricant)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 94, Créteil

Siècle de création

Limite 20e siècle 21e siècle

Description historique

Ces deux appareils ont été construits au cours des décennies 1990-2000 par Essilor (la plaque signalétique renvoie vers Créteil, où la société est implantée au 81 boulevard Jean-Baptiste Oudry). Essilor est née en 1972 de la fusion de la Société des Lunetiers, apparue en 1849 et qui a pris en 1964 la raison commerciale Essel, et de la société Silor. Cette dernière est issue d'un groupe dont l'histoire débute en 1919 avec l'ouverture par Georges Lissac (1897-1969) et deux de ses frères d'un premier magasin d'optique à Paris, rue Dauphine. L'affaire se développant sont créées successivement la S.A.R.L. Les Frères Lissac en 1931, la Société industrielle de Lunetterie en 1946, dédiée à la fabrication des montures de lunettes, et la société des Lentilles ophtalmiques spéciales (L.O.S.) en 1948. La L.O.S. devient L.O.R. (Lentilles ophtalmiques rationnelles) en 1960 puis les différentes sociétés sont regroupées en 1968 au sein du groupe Silor (Société industrielle de Lunetterie et d'Optique rationnelle). Principalement utilisé par les sections de techniciens supérieurs en Optique lunetterie (BTS OL), ce frontofocomètre sert aussi aux travaux pratiques des élèves du baccalauréat de Génie Optique.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique régionale (lycées publics de Franche-Comté)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2011

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

2 instruments de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètres projecteurs Essilor Axil)
2 instruments de mesure des longueurs et des angles en optique (frontofocomètres projecteurs Essilor Axil)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image