2 machines à usiner par copiage (machines à détourer les verres de lunettes)

Désignation

Dénomination de l'objet

Machine à usiner par copiage

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Machine à détourer les verres de lunettes

Titre courant

2 machines à usiner par copiage (machines à détourer les verres de lunettes)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 66 rue de la République ; usine de lunetterie Gouverneur-Audigier

Numéro INSEE de la commune

39368

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 66

Nom de l'édifice

Usine de lunetterie Gouverneur-Audigier

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000538

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Atelier de fabrication côté rue

Description

Catégorie technique

Industrie de mécanique de précision

Structure et typologie

Produit élaboré d'origine minérale (solide en masse, produit fini), produit élaboré d'origine mixte (solide en masse, produit fini), à électricité

Matériaux et techniques d'interventions

Fonte de fer, acier, laiton, aluminium, plastique

Description matérielle

Les deux machines sont destinées à détourer les verres de présentation - neutres -, dont sont munies les montures lors de leur livraison, ou les verres solaires. Le détourage s'effectue en deux passes : débordage, qui donne le contour du verre adapté à la forme de la monture, et chanfreinage, pour abattre les angles vifs. La première machine (à gauche), des établissements Paget Frères, est destinée au travail du verre minéral ; la deuxième (à droite), de la société CMS, est réservée au verre organique (plastique). Les deux fonctionnent sur le même principe : un gabarit (' jeton '), en plastique, donnant la forme extérieur souhaitée du verre est fixé à une extrémité d'un arbre horizontal, où il frotte sur un palpeur fixe ; le verre à tailler prend place à l'autre extrémité, où il repose sur une meule (en fait deux ou trois meules accolées, dont l'une permet le biseautage). Lorsque la machine fonctionne et que la meule et l'arbre sont en rotation, le jeton soulève plus ou moins ce dernier suivant sa forme, écartant ou non le verre de la meule sur laquelle il est usiné. Les machines sont carénées et ont été munies de commandes pneumatiques, celle des Ets Paget disposant en outre d'origine d'un module de commande spécifique.

Dimensions normalisées

Dimensions hors tout (en cm) de la machine Paget : h = 58, la = 88, pr = 52. Dimensions hors tout de la machine CMS : h = 54, la = 50, pr = 54.

État de conservation (normalisé)

En service

Inscription

Inscription concernant le fabricant, inscription concernant le lieu d'exécution, graduations

Précisions sur l'inscription

Plaque rivée sur le module de commande de la machine de gauche : Ets Paget Frères / 39 - Morez [...] Plaque signalétique rivée sur le côté du bâti de celle de droite : C. M. S. / Costruzioni Meccaniche Speciali / Ugo Baiocchi / Via E. Zacconi, 7 - Parma - Italy / Mod. SLO 1P N. 51.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Franche-Comté, 39, Morez ; lieu d'exécution : Italie, Parme

Siècle de création

4e quart 20e siècle

Description historique

Ces deux machines à détourer les verres de lunettes ont été fabriquées dans les années 1980 et 1990 - la première à Morez par les Ets Paget Frères, la deuxième à Parme (Italie) par la société Costruzioni Meccaniche Speciali - et modernisées dans un second temps par les mécaniciens de l'usine, qui ont installé un système de commande pneumatique. La société Paget a été fondée au début des années 1930 pour fabriquer de l'outillage et des petites machines pour les opticiens, à l'étage de l'immeuble (actuellement occupé par une banque) au 139 rue de la République. Devenue en 1970 S.A.R.L. Paget Frères (réunissant Georges et Bernard Paget), elle occupe jusqu'en 1990 les locaux de l'ancienne usine de lunetterie Poux aux 11 rue de l'Industrie et 90 rue de la République puis est transférée dans ceux de l'ancienne fabrique d'horlogerie Romanet au 18 rue Louis Grandchavin (voir ces dossiers), où elle poursuit ses activités de construction mécanique (avec notamment cette meuleuse automatique pour verres de lunettes de son invention) et réalise également beaucoup de sous-traitance mécanique pour les industries lunetière, automobile, etc. La CMS (Costruzioni Meccaniche Speciali) a été reprise par la société Lema, fondée en 1971 et spécialisée dans la fabrication, le traitement et le contrôle des verres de lunettes, qui poursuit via Zacconi à Parme la production des machines inventées par Ugo Baiocchi, notamment celle du modèle étudié (SLO 1P).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine
8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/5
2 machines à usiner par copiage (machines à détourer les verres de lunettes)
2 machines à usiner par copiage (machines à détourer les verres de lunettes)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image