tableau : portrait d'Aimé Lamy

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Tableau : portrait d'Aimé Lamy

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; 167, 167 bis rue de la République ; hôtel, usine de lunetterie Les Fils d'Aimé Lamy ou Fidela

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

République (rue de la) 167, 167 bis

Nom de l'édifice

Hôtel, usine de lunetterie Les Fils d'Aimé Lamy ou Fidela

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000524

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Cage d'escalier

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : peinture à l'huile, bois : doré

Description matérielle

Peinture à l'huile sur toile, cadre en bois doré.

Indexation iconographique normalisée

Portrait (homme, à mi-corps, de face, en pied, moustache)

Description de l'iconographie

L'industriel lunetier Aimé Lamy est représenté en costume sombre et chemise blanche, de face, debout, la main gauche posée sur le dossier d'une chaise, la main droite sur le ventre avec le pouce passé dans le gilet. Il porte un noeud papillon gris et une chaîne de montre de poche est visible, ainsi qu'une décoration au revers de son veston.

Dimensions normalisées

Dimensions approximatives : h = 100, la = 90.

Inscription

Signature, date

Précisions sur l'inscription

Signature et date dans l'angle inférieur gauche : G. Paget / 1853.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Paget Germain (peintre)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Lamy Aimé (modèle)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Année de création

1853

Description historique

Ce portrait de l'industriel lunetier Victor-Aimé-Séraphin Lamy a été réalisé en 1853 par le peintre Germain Paget (1817-1884). Originaire de Morbier où son père tient une fabrique d'accessoires en laiton estampé pour horloges comtoises (voir ce dossier), Paget est l'élève de Jean-Séraphin-Désiré Besson, à Dole, puis il fréquente les ateliers d'Adolphe Brune, de Jean Gigoux et de Thomas Couture, à Paris. Il se fait remarquer en 1844 avec son Saint François Xavier baptisant et guérissant les malades indiens (voir ce dossier), destiné à l'église de Morez, et mène une carrière parisienne de peintre académique jusque vers 1860, date à laquelle il revient à Morbier et reprend l'atelier paternel avec son frère Désiré. Aimé Lamy (1819-1889) est le fils de Pierre-Hyacinthe Lamy qui, en association avec la famille Lacroix, a industrialisé la fabrication des lunettes à Morez et, devenu riche, acquis en 1849 l'hôtel Jobez au 167 rue de la République (voir ce dossier), où le tableau est conservé. Aimé développe l'affaire et achète en 1840, quelques semaines après Christofle, les brevets pour le dorage et l'argentage des métaux par galvanoplastie de Ruolz et Elkington ; il les exploite dans la fabrique de couverts de table en métal argenté qu'il ouvre en 1850 dans son usine de l'Abbaye (voir ce dossier). Décoré de la légion d'honneur en 1861, il est maire de Morez de 1852 à 1870.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1991

Date de rédaction de la notice

2011

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

tableau : portrait d'Aimé Lamy
tableau : portrait d'Aimé Lamy
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image