le mobilier de l'hôtel de ville

Désignation

Titre courant

Le mobilier de l'hôtel de ville

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; hôtel de ville, groupe scolaire, école professionnelle, tribunal, musée

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Jean Jaurès (place)

Nom de l'édifice

Hôtel de ville, groupe scolaire, école professionnelle, tribunal, musée

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000666

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de création

4e quart 20e siècle

Description historique

L'hôtel de ville des architectes Tony Ferret et Adrien Pinchard, inauguré officiellement le 10 août 1890, semble aujourd'hui ne plus renfermer de mobilier d'origine mais conserve des oeuvres acquises de diverses manières au fil du temps, dont la majeure partie est actuellement rattachée au musée de la Lunette. Il est notamment possible de voir dans le grand escalier deux tableaux d'après Delacroix, laissés en dépôt par l'Etat en 1895 : Dante et Virgile par Céline de Gonzalva et Femmes d'Alger dans leur appartement par Maurice Leclercq. D'autres oeuvres appartiennent à la collection Jourdain : François-Honoré Jourdain, riche propriétaire lyonnais originaire de Morez, a fait en 1877 don à sa ville natale d'une collection constituée de 85 tableaux et objets d'art, actuellement gérés par le musée. Ainsi sont visibles dans la grande salle deux statuettes de 1792 (en bronze peint), dues à Noël Poitevin et intitulées Les volontaires de la Moselle, et un tableau de Michel-Philibert Genod, d'après L'arrivée des moissonneurs dans les marais pontins de Léopold Robert, et dans la salle du conseil un coffre en bois néogothique du 19e siècle. D'autres oeuvres relèvent directement de la mairie : outre la statue de Mercure achetée en 1870 à la fonderie d'art J. J. Ducel et Fils, qui ornait la fontaine de la place de la Halle (place Jean Jaurès) jusqu'en 1891, le grand escalier accueille également un groupe sculpté en bronze offert en 1997 par la ville d'Achern à l'occasion du 20e anniversaire de son jumelage avec Morez. Le bâtiment ayant abrité de 1895 à 1932 une école pratique d'industrie, qui comportait une section de menuiserie et une d'horlogerie, il conserve trois productions de cette école : un grand cadre réalisé en 1901 pour une aquarelle de J. Lormier donnant un panorama de la gare en 1898, une pendule dans la salle du conseil et une horloge de parquet dans le bureau du maire ; l'horloge monumentale est toutefois un don de la société Prost Frères en 1890-1891. Autre don : celui effectué en 1956 par l'artiste peintre sur émail Louis Clément (1882-1977), actif à Limoges mais originaire de Foncine-le-Bas et Morez, et consistant en dix tableaux émaillés (dont trois ont disparu). Dans le bureau du maire sont aussi exposés deux tableaux émaillés d'un autre artiste peintre sur émail, morézien celui-là : Charles-Eugène Forestier (1904-1974).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Groupe sculpté

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/5
le mobilier de l'hôtel de ville
le mobilier de l'hôtel de ville
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image