instrument de calcul mécanique (machine à calculer Metal)

Désignation

Dénomination de l'objet

Instrument de calcul mécanique

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Machine à calculer

Appelation d'usage

Metal

Titre courant

Instrument de calcul mécanique (machine à calculer Metal)

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; école professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Aimé Lamy (quai) 35

Nom de l'édifice

École professionnelle dite Ecole nationale d'Optique puis lycée polyvalent Victor Bérard

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000662

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Bâtiment de l'enseignement (B), salle Prélat

Description

Catégorie technique

Métrologie

Matériaux et techniques d'interventions

Acier, aluminium, laiton

Description matérielle

Entièrement métallique, la machine à calculer dispose d'un clavier complet, à 8 colonnes de 10 touches, auquel est adjointe à gauche une 9e colonne (vraisemblablement utilisée pour les multiplications). Elle a un compteur de 8 chiffres et un totalisateur de 16 chiffres.

Dimensions normalisées

Dimensions (en cm) : h = 22, l = 36, la = 30.

Inscription

Inscription concernant le lieu d'exécution, inscription concernant le fabricant, logotype

Précisions sur l'inscription

Inscriptions : Made in Germany (gravée sur le côté droit), Métal (plaque vissée sur la face supérieure), 7487 (numéro porté à l'arrière et dessous).

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Rheinmetall (fabricant)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Allemagne, Sömmerda

Siècle de création

2e quart 20e siècle

Description historique

Issue d'une lignée inaugurée en 1887 par le Comptometer de Felt, cette machine à calculer date du deuxième quart du 20e siècle. Elle a été fabriquée par la société Rheinmetall à Sömmerda (land de Thuringe, Allemagne) et semble relever de son modèle ER IIC. Cette dernière est née d'une entreprise fondée en 1889 par Heinrich Ehrhardt à Düsseldorf (la Rheinische Metallwaren- und Maschinenfabrik Aktiengesellschaft [S.A. des Ateliers rhénans de Construction de Machines et Produits métalliques]), qui a absorbé en 1901 l'usine d'armement Munitionsund Waffenfabrik AG de Sömmerda, fondée en 1816 et transformée alors en Rheinmetall Sömmerda. Fortement impliquées dans la production d'armements et matériels militaires, les deux usines ont dû partiellement se reconvertir en 1919, en application du traité de Versailles. Celle de Sömmerda s'oriente alors vers le matériel de bureau, avec en 1920 une machine à écrire conçue par l'ingénieur Heinrich Schweitzer puis en 1922 une machine à calculer due Richard Berck (ancien directeur de la fabrique de machines à calculer Ludwig Spitz & Co). Les premiers modèles électriques, réalisés par August Kottmann, sortent en 1926 (modèle ER IIa). La société devient en 1936 Rheinmetall-Borsig AG puis, nationalisée et propriété de la R.D.A., intègrera le combinat Zentronik, devenu Robotron (fabricant d'ordinateurs) et repris par Fujitsu Siemens Computers. Elle aura créé en 1960 la marque Supermetall puis en 1962 Soemtron (de Soemmerda et Elektronik).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique régionale (lycées publics de Franche-Comté)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/2
instrument de calcul mécanique (machine à calculer Metal)
instrument de calcul mécanique (machine à calculer Metal)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image