2 tuiles en fonte

Désignation

Dénomination de l'objet

Tuile (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Tuile faîtière

Titre courant

2 tuiles en fonte

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; place Notre-Dame ; église paroissiale de l'Assomption

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Notre-Dame (place)

Nom de l'édifice

Église paroissiale de l'Assomption

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000652

Description

Catégorie technique

Fonderie

Matériaux et techniques d'interventions

Fonte de fer

Description matérielle

Placées autrefois sur la toiture des bas-côtés de l'église paroissiale, ces deux tuiles ont, après leur dépose, été stockées dans le comble de l'édifice : il était reproché à la fonte sa fragilité, les tuiles cassant lors des chutes de neige ou de glaçons depuis le toit de la nef. La première est une tuile plate, de 36, 5 cm sur 25, 5 cm, qui pèse 2, 750 kg. Elle est munie à la face inférieure d'un crochet haut de 2 cm ce qui, ajouté au recouvrement, lui donne une épaisseur totale de 4 cm. La seconde est une tuile faîtière, de 6 kg et de 37, 5 cm sur 33 cm, présentant une ouverture de 80 °. Toutes deux sont épaisses de 4 mm et comportent le même rebord de recouvrement arrondi (sur le bord droit pour la tuile plate) et le même relèvement sur l'autre bord.

Dimensions normalisées

Tuile plate : h = 36,5 cm, la = 25,5 cm, pr = 4 mm, pds = 2,75 kg. Tuile faîtière : h = 37,5 cm, la = 33 cm, pr = 4 mm, pds = 6 kg.

Inscription

Inscription (fondue, en relief)

Précisions sur l'inscription

Inscription : lettre J fondue en relief en partie haute de la face supérieure de la tuile plate.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Forges de Baudin (usine)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Franche-Comté, 39, Toulouse-le-Château

Siècle de création

2e quart 19e siècle

Description historique

Protégeant à l'origine la toiture des bas-côtés de l'église paroissiale de Morez, ces deux tuiles en fonte ont été fabriquées peu avant 1827, date d'achèvement de cet édifice. Elles proviennent de la fonderie de Toulouse-le-Château, appelée forges de Baudin (voir ce dossier), tenue par Etienne Monnier (1764-1849). En effet, la réalisation de l'église avait été décidée sous le mandat d'Emmanuel Jobez (1775-1828, maire de Morez de 1808 à 1825), associé avec son beau-frère Monnier dans l'exploitation des forges et hauts fourneaux de Syam et Baudin dans le Jura, et Rochejean dans le Doubs (d'où la lettre J portée par la tuile plate ?). Une lettre adressée à Monnier en mars 1827 signale d'ailleurs que des essais de réalisation de tuiles en fonte, destinées à la villa néo-palladienne de Syam alors en construction, sont soumis à son auteur, l'architecte Champonnois l'aîné (voir ce dossier). La couverture de l'église était prévue en tuiles du pays mais leur médiocre qualité conduisit le Conseil municipal à opter pour l'ardoise sur la nef et la fonte sur les bas-côtés ' comme étant exposés à recevoir la chute des neiges qui glissent du toit supérieur '. En avril 1827, l'architecte Claude-Marie Dalloz, chargé de la construction, déplore les inconvénients de la fonte en couverture et, essayant d'y suppléer ' en trouvant tout à la fois solidité pour résister à la chute des neiges du toit supérieur et sûreté contre les incendies ', examine les avantages du plomb, du zinc et de l'asphalte. Toutefois, le Conseil municipal décide de conserver cette couverture en la renforçant en sous-oeuvre par des tavaillons (bardeaux) : les travaux sont réalisés par l'entrepreneur Vital Ponard, de Longchaumois, entre le 20 avril et le 6 juin 1829. Ce mode de couverture des bas-côtés avec des tuiles en fonte est attesté (sur une superficie de 200 m2) jusqu'en 1949, date de leur dépose par l'entrepreneur de Saint-Lupicin Paul Romand et de leur remplacement par du zinc (des tuiles faîtières de ce type existent encore sur certains bâtiments de Baudin).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/5
2 tuiles en fonte
2 tuiles en fonte
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP, 2009
Voir la notice image