7 verrières décoratives

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière décorative

Titre courant

7 verrières décoratives

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Jura (39) ; Morez ; maison d'industriel dite Villa Eugénie puis le Fenandre

Numéro INSEE de la commune

39368

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Morez

Adresse de l'édifice

Charles de Gaulle (avenue) 5

Nom de l'édifice

Maison d'industriel dite Villa Eugénie puis le Fenandre

Référence Mérimée de l'édifice

IA39000722

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Cage d'escalier

Description

Catégorie technique

Vitrail

Matériaux et techniques d'interventions

Verre translucide (verre à reliefs, verre américain, polychrome)

Description matérielle

Le mur nord de la cage d'escalier est organisé en quatre registres : les trois premiers sont percés de trois baies chacun et le dernier d'un oculus. Alignées sur les volées de l'escalier, les baies sont décalées en hauteur et couvertes d'un arc rampant, celles du troisième registre dessinant de plus un arc déprimé coiffé par l'oculus. Le premier registre (accès au sous-sol) est fermé de verres incolores transparents. Les autres verrières font appel à des verres à reliefs (dits verres américains ou verres anglais) colorés. Elles sont ornées de motifs végétaux, dans le style Art nouveau : une fleur (iris au deuxième registre, coquelicot ou autre renonculacée au troisième), inscrite dans un encadrement coloré, se développe sur toute la hauteur de la baie.

Indexation iconographique normalisée

Représentation végétale (iris, coquelicot)

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

Inscription

Marque d'auteur (peint, sur l'oeuvre), inscription concernant le lieu d'exécution (peint, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription peinte dans l'angle inférieur droit de la baie centrale du 3e registre : Vitraux d'art / Joseph Beyer / Besançon / Céramique.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Beyer François-Joseph (peintre-verrier)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Franche-Comté, 25, Besançon

Siècle de création

Limite 19e siècle 20e siècle

Année de création

1899

Description historique

Réalisées pour la villa que se fait construire Louis Jacquemin en 1899, les verrières sont dues à Joseph (François-Joseph-Romain) Beyer, né à Strasbourg le 12 juillet 1871 et décédé après 1936. L'atelier Beyer a été fondé dans cette ville en 1860 par le peintre-verrier Joseph Beyer (1837-1876), qui le transféra peu après 1870 à Besançon (au 17 rue de Pontarlier, alors rue de la Lue). Sa veuve, Sophie-Reine Boone, reprit l'affaire après sa mort, seule de 1876 à 1895 puis associée jusqu'en 1900 dans la société Veuve J. Beyer et Fils aîné à son fils François-Joseph. Ce dernier dirige ensuite l'atelier, déplacé rue des Fontenottes (à Bregille), jusqu'à sa fermeture en 1906.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/15
7 verrières décoratives
7 verrières décoratives
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image