4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière (4)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière symbolique

Titre courant

4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité

Localisation

Localisation

Centre-Val de Loire ; Indre (36) ; Cluis ; église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent

Numéro INSEE de la commune

36056

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Indre

Canton

Neuvy-Saint-Sépulchre

Nom de l'édifice

Église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chevet (baies 0, 1, 2, 100)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Structure et typologie

Baie libre

Matériaux et techniques d'interventions

Verre translucide, plomb

Description matérielle

Ces verrières présentent des compositions géométriques portant des symboles illustrant la sainte Trinité. Les verrières formant le triplet du chevet figurent ainsi le Père (baie 1 : attributs royaux, main de bénédiction), le Fils (baie 0 : agneau de Dieu, Alpha et Oméga, livre aux sept sceaux), et le Saint-Esprit (baie 2 : colombe, flammes, coquille Saint-Jacques). Surmontant ce triplet, un large oculus figure trois anneaux entrelacés dans une étoile de David, sous l'inscription DEUS.

Indexation iconographique normalisée

Trinité, Dieu le père, saint Esprit

Dimensions normalisées

H = 350 ; diamètre de l'oculus : 140.

État de conservation (normalisé)

Bon état

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Issoudun

Siècle de création

3e quart 20e siècle

Année de création

1962

Description historique

Église paroissiale Saint-Etienne-et-Saint-Paxent : L'église Saint-Etienne-et-Saint-Paxent a été édifiée avant la fin du 12e siècle, comme en témoigne le décor sculpté du transept (bras et croisée). La nef à quatre travées rythmées par des arcs aveugles, date quant à elle du 13e siècle. Elle est flanquée de chapelles latérales élevées au 15e siècle. Le clocher, initialement élevé à la croisée du transept, a été déplacé au-dessus du portail occidental au cours du 17e siècle. Les vitraux : Commandées en 1955, ces verrières n'ont été posées qu'en 1962, car la baie 0 était occupée par un vitrail posé en 1947 par Robert Barriot (fig. 3 et 4), et un changement de curé à la paroisse de Cluis avait entraîné un retard dans la décision de déposer cette oeuvre. Le nouvel ensemble a donc été commandé à Georges Dettviller, qui le réalisa en collaboration avec Robert Tillier, sur des cartons d'André-Louis Pierre.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Enquête thématique départementale (Les vitraux de l'Indre)

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Verrières de l'église

Référence de l'ensemble

IM36002705

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Adresse du dossier Inventaire

Région Centre-Val de Loire - Service régional de l'Inventaire - 6 rue de la Manufacture 45000 Orléans – 02.38.70.25.06

1/8
4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité
4 verrières illustrant le thème de la sainte Trinité
© Région Centre - Inventaire général ; © Rencontre avec le Patrimoine Religieux
Voir la notice image