ensemble (27) de la collection d'animaux en fluide

Désignation

Dénomination de l'objet

Animal naturalisé

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Collection d'animaux en fluide

Titre courant

Ensemble (27) de la collection d'animaux en fluide

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Toulouse ; Léon-Gambetta (rue) 1 ; hôtel de Bernuy, puis collège universitaire, actuellement lycée Pierre de Fermat

Numéro INSEE de la commune

31555

Lieu-dit

Capitole (quartier)

Adresse de l'édifice

Léon-Gambetta (rue) 1

Nom de l'édifice

Hôtel de Bernuy, puis collège universitaire, actuellement lycée Pierre de Fermat

Référence Mérimée de l'édifice

IA31130496

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Laboratoire de biologie ; armoire de formol

Description

Catégorie technique

Taxidermie, zoologie

Structure et typologie

Matériau d'origine animale

Matériaux et techniques d'interventions

Matériau d'origine animale ou humaine

Description matérielle

La collection d’animaux naturalisés en fluide est composée de 27 éléments dénombrés : 3 tétrapodes dont 1 bébé crocodile et 2 salamandres, 3 chéloniens (tortues), 14 lissamphibiens dont 2 grenouilles et 12 têtards, 3 annélides dont 1 ensemble de sangsue et 1 spirographe, 1 tube digestif animal, 1 ver solitaire (ténia), 2 cervelles, 1 animal non identifié et 1 ensemble de bocaux non identifié. La collection est conservée dans du formaldéhyde (formol). Elle est présentée dans des bocaux circulaires ou rectangulaires ou fioles de différentes tailles. Ils sont scellés soit par des bouchons en liège ou plastiques, soit par des disques en verre scellé avec du silicone ou paraffine, soit par des couvercles métalliques à pas de vis. Certains bocaux sont de la récupération de bocaux alimentaires par des professeurs. Le bébé crocodile est présenté suspendu verticalement à deux sphères en plastiques avec deux organes apideux non identifié. Certains animaux sont présentés sur des lames en verre et attachée par des ficelles comme la grenouille. L'ensemble de tétards est présenté dans 12 tubes à essais contenant chacun trois tétards. Ils sont présentés sur un support en bois et renforcés par un fil métallique autour de la structure. Le ténia est conservé dans un bocal en verre scellé avec un disque en verre, il est enroulé autour d’une lame en verre noire. Deux cerveaux sont conservés dans un boîte rectangulaire avec des poignées en verre fermé par un couvercle.

Dimensions normalisées

Bébé crocodile : h = 35 ; d = 12 salamandre 1 : h = 10,5 ; d = 6 tortues : h = 12 ; d = 7,5 tube contenant une sangsue : h = 14,5 ; d = 7 ensemble de sangsues : h = 5 ; d = 8 tenia : h = 40 ; d = 10 cerveaux : h = 16 ; l = 27 ; la = 17

État de conservation (normalisé)

Mauvais état,

Précisions sur l'état de conservation

Les collections sont recouvertes de poussière.£Le contenu des fioles est plus ou moins conservé dans les différents récipients. Les bouchons sont fragiles en particulier pour ceux en liège. Certaines fioles ont été recollés après avoir été fissuré.

Inscription

Numéro d'inventaire, marque de matériau

Précisions sur l'inscription

Le bébé crocodile et les gonades portent le numéro d'inventaire jaune n°2.3.1 et une étiquette d'identification pour les deux gonades "2 masses mamelonées blanches = les 2 corps apideux, près des gonades?".£La salamandre 1 porte le numéro d'inventaire jaune n°1.2.2.£L'ensemble des tortues portent les numéros d'inventaire jaune n°2.2.4 et n°2.2.5.£La grenouille porte le numéro d'inventaire jaune n°1.1.3.£L'ensemble de tétards porte le numéro d'inventaire jaune n°1.1.1. Les tubes à essais porte la marque du fabricant "pyrex france".£Le tube à essai contenant une sangsue porte le numéro d'inventaire rouge n°3.1.2. Elles sont identifiées sur les couvercles des pots.£Le tube digestif porte une étiquette d'identification "en haut : en place au tour du tube digestif, en bas : déroulé L = 50 cm".£Le tenia porte le numéro d'inventaire jaune n°1.1.£

Historique

Siècle de création

19e siècle, 1ère moitié 20e siècle

Description historique

Jusqu’au 17e siècle, les collections en fluide ne sont pas conservées car elles subissent une dégradation plus ou moins rapide à cause de mauvaises méthodes de conservations. En 1749, le premier moyen de conservation est l’esprit-de-vin. D’autres moyens de conversations ont été utilisés : une solution de poivre noir, cardamone, clous de girofle et esprit de vin ; le camphre est utilisé sous Louis XVI, de même que des alcools alimentaires comme du whisly, gin, etc... et des corrosifs comme le chlorure de cuivre et le chlorure de mercure. Ces moyens de conservations n’étaient pas bien adaptés et ont altéré la couleur et les aspects des animaux. L’esprit de vin est le seul moyen de conservation reconnu jusqu’à ce qu’Alexandre Boutlerov découvre le formaldéhyde. En 1893, le formol est reconnu comme le seul moyen de conservation pour les collections de fluides. A partir de la fin du 19e siècle, la solution de conservation peut être différente de la solution initiale de fixation de l’animal. Au 21e siècle, les solutions à base de formaldéhyde sont les seuls moyens de conservations, aujourd’hui les produits comme le mercure ou l’arsenic sont interdits. Mais ces produits de conservations doivent être utilisés avec quelques précautions.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble de la collection d'animaux naturalisés

Référence des l'ensemble

IM31002451

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2017

Date de rédaction de la notice

2017

ensemble (27) de la collection d'animaux en fluide
ensemble (27) de la collection d'animaux en fluide
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image