ensemble de deux tableaux : La lapidation et les funérailles de saint Etienne

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Ensemble de deux tableaux : La lapidation et les funérailles de saint Etienne

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Mauzac ; Saint-Etienne (place) ; église paroissiale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

31334

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Carbonne

Adresse de l'édifice

Saint-Etienne (place)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

IA31011349

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans la nef, élévation nord et élévation sud

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire horizontal

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support) : en plusieurs lés, peinture à l'huile, bois : doré :sur apprêt, décor en relief, décor dans la masse

Description matérielle

Peinture à l'huile sur toile de format rectangulaire horizontal. La partie supérieure de la toile et le cadre sont curvilignes. Une traverse horizontale renforce le châssis. Les supports, dont le tissage est serré et régulier sont formés de deux lés assemblés par coutures horizontales. Une fine couche préparatoire de couleur rouge se remarque sur le support. Sur cette dernière, la peinture est appliquée à la brosse ou au pinceau en jus et en demi-pâte.

Indexation iconographique normalisée

Lapidation de saint Etienne

Dimensions normalisées

Dimensions de la lapidation : h = 217 cm ; la = 373 cm Dimensions des funérailles : h = 215 cm ; la = 370 cm

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Historique

Siècle de création

1ère moitié 19e siècle

Description historique

Ces deux toiles pourraient être datées de la première moitié du 19e siècle, époque à laquelle l'église a fait l'objet de réaménagements. Même si elles ne sont pas signées, leur facture est caractéristique de la peinture néoclassique. Leur fidélité au récit apocryphe, en particulier à celui de Jacques de Voragine pour les funérailles, montrent le soin apporté par leur auteur à ces toiles, peintes comme des tableaux d'histoire. Ces toiles ont fait l'objet d'une restauration sur place en 2006-2007 par les ateliers Terre d'Ombres de Montauban, Oeuvre et Maître de Saint-André-des-Alpes et Au-delà du Temps de Toulon. Un important dépoussiérage a permis de décrasser la couche picturale avant un allègement des vernis anciens.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

Inscrit au titre objet

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2014

Date de rédaction de la notice

2014