microscope polarisant de Nodot

Désignation

Dénomination de l'objet

Microscope optique

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Polarisant

Appelation d'usage

De Nodot

Titre courant

Microscope polarisant de Nodot

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Toulouse ; Léon-Gambetta (rue) 1 ; hôtel de Bernuy, puis collège universitaire, actuellement lycée Pierre de Fermat

Numéro INSEE de la commune

31555

Lieu-dit

Capitole (quartier)

Adresse de l'édifice

Léon-Gambetta (rue) 1

Nom de l'édifice

Hôtel de Bernuy, puis collège universitaire, actuellement lycée Pierre de Fermat

Référence Mérimée de l'édifice

IA31130496

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Laboratoire de physique

Description

Catégorie technique

Enseignement, optique

Matériaux et techniques d'interventions

Verre, laiton

Description matérielle

De grande taille, ce microscope est supporté par un trépied métallique et possède 5 mollettes dont une ornée du chiffre 4. Il est également doté d'un miroir pivotant. Contrairement à un microscope composé, il possède également un système de polarisation composé d’une pile de glace et du miroir mobile. En minéralogie, il vise à observer des aspects invisibles en lumière normale ou en accentuer le contraste, en particulier pour identifier les minéraux.

Dimensions normalisées

H = 53 cm ; la = 24 cm ; pr = 20 cm

État de conservation (normalisé)

Bon état

Inscription

Numéro d'inventaire, inscription concernant le fabricant

Précisions sur l'inscription

Numéro d'inventaire : inscription lycée de Toulouse cabinet de physique section A série 10 n°1 ; inscription concernant le fabricant : Ducretet

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Ducretet (fabricant)

Etape de création

Oeuvre de série

Siècle de création

2e moitié 19e siècle, limite 19e siècle 20e siècle

Description historique

L'inscription présente sur le microscope polarisant de Nodot indique qu'il a été réalisé par le constructeur Ducretet. Cette signature nous permet de dater précisément la fabrication de l'objet entre 1864 et 1908. En 1859, Eugène Ducretet (1844-1915) développe sa formation théorique en étant apprenti chez Gustave Froment. Cela lui permet de fonder son atelier en 1864 rue des Ursulines à Paris. Son travail est présenté sous forme d’une trentaine de fiches aux pairs de l’Académie des Sciences. C’est le premier expérimentateur des radiographies et il s’intéresse aussi aux débuts de la télégraphie. Il réalise également nombre d’instruments pour la recherche et l’enseignement. Il construit directement des appareils pour Saint-Loup, Pasteur ou encore Mascart. Le constructeur est installé de 1873 à 1877 au 21 rue des Ursulines puis jusqu’en 1880 au 35 rue des Feuillantines. On le retrouve de 1892 à 1925 au 75 rue Claude Bernard. Au cours de son occupation du site, la signature sur les objets fabriqués change en 1908, marquant le changement de direction entre Eugène et son fils Fernand. C’est à cette dernière adresse qu’il se spécialise dans la construction d’appareils pour les cabinets de physique, les laboratoires des grandes écoles et les universités. En parallèle il continue à perfectionner ses appareils de transmission sans fil et de radiotéléphonie. La maison fusionne en 1918 avec le groupe Thomson.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'un établissement public régional

Références documentaires

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2017

Date de rédaction de la notice

2018

microscope polarisant de Nodot
microscope polarisant de Nodot
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image