ensemble de 2 tableaux : L'Adoration des mages, Calvaire dit Le Coup de lance

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau

Titre courant

Ensemble de 2 tableaux : L'Adoration des mages, Calvaire dit Le Coup de lance

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Saint-Jory ; église paroissiale Saint-Laurent (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31490

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Fronton

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Laurent (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur

Description

Catégorie technique

Peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré

Description matérielle

Ces deux tableaux occupent deux des 7 travées architecturées du choeur formant des retables. Chaque tableau est une peinture à l' huile sur toile. La toile, constituée d' un seul lé, est de forme rectangulaire verticale. Chaque toile est encastrée dans le décor architecturé néo-gothique du choeur, formant ainsi des panneaux de retable

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Adoration des Mages, soldat, lance, vêtement, vue d'architecture, Calvaire, Le coup de lance, les larrons, sainte Marie-Madeleine, agenouillé, désespoir, douleur, soldat : Romain, fond de paysage)

Description de l'iconographie

La scène de l' Adoration des Mages se déroule dans le cadre architecturé d' une grange ruinée avec sur la droite ce qui semble être l' amorce d' un arc de triomphe. Saint Joseph est placé en retrait de la scène, sur la gauche. Parmi la suite des trois Rois mages, plusieurs soldats figurés casqués ou harnachés et tenant des lances. La scène du Calvaire représente l' épisode du Coup de lance : alors que le Christ vient de remettre son âme dans les mains de son Père, un soldat romain, Longin, lui perce le côté avec une lance. Au pied de la croix est figurée sainte Marie-Madeleine, alors que sur la droite, saint Jean, la Vierge et une sainte femme s' abandonnent au désespoir. Un autre soldat romain, perché sur une échelle, s' apprêtre à rompre les jambes des larrons.

Dimensions normalisées

H = 430 ; la = 315
Dimensions très approximatives du tableau du Calvaire. Les dimensions de l' autre tableau n' ont pas été prises.

État de conservation (normalisé)

Altération optique de la surface

Précisions sur l'état de conservation

Les toiles sont couvertes d' un chancis localisé.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Andrieu Pierre (peintre)

Auteur du projet

Rubens Pieter Paulus (d'après, peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Française (école), Flamande (école)

Etape de création

Copie (de peinture)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Description historique

Ces deux tableaux, non datés ou signés, sont des répliques fidèles d' après deux compositions de Rubens. Ils appartiennent à l' ensemble des 7 tableaux ornant le décor architecturé néo-gothique du choeur de l' église. Les tableaux représentent, de gauche à droite, L' Annonciation, La Nativité, L' Adoration des Mages, Le Calvaire dit Le Coup de lance, L' Incrédulité de saint Thomas, la Transfiguration et enfin La Descente du Saint-Esprit. Cet ensemble a été exécuté entre 1850 et 1868, date portée sur le carrelage du choeur. Cette série de tableaux comporte, outre ces deux composition d' après Rubens, plusieurs autres répliques, dont L' Annonciation d' après Eustache Le Sueur, la Transfiguration d' après Raphaël et la Descente du Saint-Esprit d' après Le Brun. Cet ensemble de tableaux est attribué au peintre français d' origine toulousaine Pierre Andrieu (1821-1892). Cet élève et collaborateur de Delacroix, qui travailla avec lui à partir de 1844, en particulier à l' hôtel de ville de Paris, au Sénat, à la Chambre des députés, à la chapelle des Anges de saint-Sulpice et restaura le plafond de la galerie d' Apollon au Louvre, a exécuté de nombreux tableaux de genre et des peintures religieuses. L'Adoration des Mages est une copie d'après le tableau du maître-autel de l'église des Annonciades de Bruxelles peint par Rubens en 1626. Acquis par Louis XVI en 1777, le tableau original est aujourd'hui conservé au Musée du Louvre (Inv 1762). Le Calvaire dit Le Coup de lance est une copie du tableau peint vers 1618 pour le maître-autel de l'église des Récollets mineurs d'Anvers. Emporté par les Commissaires français adjoints aux armées révolutionnaires en 1794, le tableau est conservé au Muséum central (Louvre), de 1794 à 1815. Il est aujourd'hui conservé au Musée royal des Beaux-Arts d'Anvers (inv. 297).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Vue d'ensemble de l'oeuvre, huile sur toile, 3e quart 19e, copie par Pierre Andrieu du tableau de Rubens de 1626 du maître-autel de l' église des Annonciades de Bruxelles (Musée du Louvre).
Vue d'ensemble de l'oeuvre, huile sur toile, 3e quart 19e, copie par Pierre Andrieu du tableau de Rubens de 1626 du maître-autel de l' église des Annonciades de Bruxelles (Musée du Louvre).
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image