tableau et son cadre : Le Christ entre les deux larrons

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Le Christ entre les deux larrons

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Flourens ; église paroissiale Saint-Martin (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31184

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Toulouse

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Martin (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, élévation nord

Description

Catégorie technique

Menuiserie, peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (support, en un seul lé) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré à la feuille, sur apprêt (plâtre)

Description matérielle

Le tableau est une peinture à l' huile sur un support de toile de format rectangulaire vertical. La toile comporte un seul lé. Le cadre, en bois, est taillé et mouluré. Assemblé en onglet, il est doré à la feuille sur un mince apprêt de plâtre. Le cadre comporte une inscription peinte en lettres noires. Le tableau est accroché au mur par le biais de tenons fichés horizontalement dans le mur. La partie inférieure du cadre repose également sur 3 tenons.

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Calvaire, les larrons, sainte Marie-Madeleine, agenouillé, désespoir, douleur, soldat : Romain, fond de paysage)

Description de l'iconographie

Le tableau représente le Christ en croix, levant les yeux au ciel, entre les deux larrons. Le Christ s' apprête à rendre l' âme alors que sur la gauche, saint Jean s' abandonne au désespoir et que la Vierge ne peut retenir un mouvement de douleur. Sainte Marie-Madeleine est représentée au pied de la croix, l' étreignant et levant ses yeux rougis par les larmes vers le Christ. Sur la droite, le centurion et un soldat romain ne peuvent retenir leur émotion. A l' arrière-plan, sur la gauche, on peut distinguer l' entrée du Saint Sépulcre.

Dimensions normalisées

H = 300 ; la = 190
Dimensions de la toile à l' ouverture. La hauteur est approximative. Dimensions avec le cadre : h = 322, la = 210, pr = 8,5.

État de conservation (normalisé)

Altération biologique de la matière

Précisions sur l'état de conservation

La toile est partiellement couverte de chancis.

Inscription

Inscription concernant le donateur (peint, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

La partie inférieure du cadre présente l' inscription suivante, peinte en lettres noires : "Che Vidal d' après Rubens/Don de Mr Vidal".

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Vidal Ch. (peintre)

Auteur du projet

Rubens Pieter Paulus (d'après, peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Française (école), Flamande (école)

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Vidal Ch. (donateur)

Lieu de création

Midi-Pyrénées, 31, Toulouse

Etape de création

Copie (de peinture)

Siècle de création

Milieu 19e siècle

Description historique

Ce tableau, une peinture à l' huile sur toile, porte sur le cadre la signature de son auteur et donateur Che (Charles ?) Vidal. Ce peintre, peut-être un copiste professionnel, n' a pu être identifié. On ne peut également exclure l' hypothèse qu' il s' agisse d' un paroissien ou d' un habitant de Flourens. La date de l' exécution de cette oeuvre et de son don à l' église paroissiale de Flourens est également inconnue en l' état actuel des recherches. Il s' agit d' une réplique fidèle du célèbre tableau du peintre anversois Rubens (1577-1640) exécuté vers 1635 pour le maître-autel de l' église des Capucins de Anvers, composition diffusée par la gravure dès le 17e par le graveur Bolswert. Enlevé à Anvers par les Commissaires français adjoints aux armées révolutionnaires en 1794, le tableau est envoyé en 1805 par le Muséum Central au musée des Augustins à Toulouse où il se trouve toujours (RO 458 ; D 1805-6). Le tableau de Vidal a été très vraisemblablement exécuté sur le motif, ses dimensions étant sensiblement les mêmes, le tableau de Flourens étant légèrement plus grand. Il date dans doute du milieu du 19e siècle. Ce tableau a été retrouvé en 1935 dans le clocher de l' église et restauré à cette date (sources orales).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Vue d'ensemble de l'oeuvre, huile sur toile, copie par Vidal du tableau de Rubens peint vers 1635 et conservé au musée des Augustins de Toulouse.
Vue d'ensemble de l'oeuvre, huile sur toile, copie par Vidal du tableau de Rubens peint vers 1635 et conservé au musée des Augustins de Toulouse.
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image