tableau du maître-autel et son cadre : Assomption de la Vierge

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau d'autel, cadre

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Tableau du maître-autel

Titre courant

Tableau du maître-autel et son cadre : Assomption de la Vierge

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Issus ; église paroissiale Notre-Dame-de-l' Assomption (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31240

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Montgiscard

Nom de l'édifice

Église paroissiale Notre-Dame-de-l' Assomption (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur, au-dessus du maître-autel

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire vertical, cintré

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en un seul lé, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré, stuc : décor en relief, décor rapporté, doré

Description matérielle

Le tableau d' autel, de format rectangulaire vertical, est cintré dans sa partie supérieure. Il s' agit d' une peinture à l' huile sur un seul support de toile. Celle-ci comporte un apprêt coloré rougeâtre apparent par endroits. Le cadre, constitué de plusieurs éléments de bois, est taillé, mouluré et doré. Il comporte un décor en relief en stuc rapporté sur le cadre dans les angles de la partie inférieure et au centre des deux baguettes latérales.

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Assomption, ange, nuée, angelot : tête, fond de paysage : colline, arbre), ornement à forme végétale (rinceaux : acanthe, coquille)

Description de l'iconographie

Ce tableau représente l' Assomption de la Vierge. Des anges la soulèvent et l' emmène vers les cieux, cette apparition est accompagnée de nuées. La Vierge est vêtue d' une tunique rouge et d' un manteau bleu conformément à la tradition iconographique. Elle est représentée assise, étandant ses bras et levant les yeux au ciel. Au-dessus de la Vierge, des angelots attendent de l' accueillir, alors que des rayons lumineux divins surgissent. Dans la partie inférieure de l' oeuvre, un fond de paysage, composé d' un soleil couchant, de collines et d' un arbre, accompagne la scène. Le cadre est orné d' un décor végétal en stuc, issu du répertoire Rocaille, constitué de rinceaux d' acanthe, de chute végétale et de coquilles.

Dimensions normalisées

H = 266,5 ; la = 165 Dimensions de la toile à l' ouverture du cadre. Dimensions de la toile avec le cadre : h = 290, la = 195, pr = 6.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

La toile est couverte de chancis. De petits trous sont visibles dans la partie supérieure de l' oeuvre. Dans la partie basse deux trous indiquent la trace de clous ayant servi à fixer la toile sur le châssis. Le décor de stuc se détache du cadre par endroits.

Historique

Auteur du projet

Poussin Nicolas (?, d'après, peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Française (école)

Etape de création

Copie interprétée (d'estampe)

Siècle de création

Limite 18e siècle 19e siècle (?)

Description historique

Ce tableau de format rectangulaire vertical est une peinture à l' huile sur toile représentant l' Assomption de la Vierge. Cette oeuvre, stylistiquement datable de la fin du 18e ou du début du 19e siècle, dont l' auteur est inconnu à ce jour, est peut-être une copie interprétée d' une peinture de Nicolas Poussin (1594-1665), représentant l' Assomption datée de 1649-1650, et conservée au Musée du Louvre. Ce tableau de Poussin a été gravé en 1650. Les gravures et estampes qui reproduisent les tableaux des maîtres du 17e et 18e siècle ont permis une diffusion des modèles dans toute la France jusqu' à la fin du 19e siècle. Il n' est pas surprenant de trouver dans les églises du sud-ouest des peintures reproduisant les chefs d' oeuvres des grands maîtres tel Nicolas Poussin. Cette copie, dans l' église paroissiale d' Issus, présente néanmoins quelques dissemblances avec le tableau de Poussin, en particulier dans la disposition des personnages et dans le paysage qui, contrairement à l' original, est dépouillé de toute architecture. Dans la cathédrale saint-Etienne de Cahors, un tableau représentant l' Assomption de la Vierge (IM46000066) est identique à celui présent dans l' église paroissiale d' Issus. Il est possible qu' un modèle, aujourd' hui disparu, ait été copié par les deux artistes qui ont travaillé pour ces deux églises de Midi-Pyrénées. Dans la partie inférieure de l' oeuvre, la trace de clous ayant servi à fixer la toile sur le châssis indique que le tableau a peut-être été rentoilé. Le cadre n' est peut-être pas celui d' origine.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

tableau du maître-autel et son cadre : Assomption de la Vierge
tableau du maître-autel et son cadre : Assomption de la Vierge
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image