tableau et son cadre : Résurrection de Lazare

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Résurrection de Lazare

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Deyme ; église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31161

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Montgiscard

Nom de l'édifice

Église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

2e travée latérale nord du choeur

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire horizontal

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en plusieurs lés, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré

Description matérielle

Ce tableau, de format rectangulaire horizontal, est une peinture à l' huile sur toile comportant deux lés assemblés au moyen de coutures. La toile laisse apparaître, par endroits, un apprêt coloré rougeâtre. Le cadre en bois doré, est aujourd' hui déposé dans une chapelle latérale de la nef.

Indexation iconographique normalisée

Scène biblique (Résurrection de Lazare, sainte Marie-Madeleine : assis, sainte Marthe : en pied, de profil, jeune homme : en pied, architecture, nuage)

Description de l'iconographie

Le tableau représente l' épisode biblique de la Résurrection de Lazare, frère de Marthe et Marie-Madeleine. A droite, le Christ nimbé, vêtu d' une tunique rose et bleue, se tient debout devant l' ouverture du caveau. De sa main senestre, il accomplit le miracle de la résurrection de Lazare. Celui-ci, simplement vêtu d' un pagne, est assis sur le sol. Un jeune homme se tient debout derrière lui et détache ses liens. Sainte Madeleine, vêtue de somptueux vêtements, est assise aux pieds de Jésus et tourne sa tête vers lui. A droite, sa soeur, Marthe, se tient debout, dans l' ombre, derrière son frère. La scène se déroule dans un cadre architecturé limité par les murs du tombeau et de maisons dépouillés de tout décor, et des nuages gris qui empêchent l' oeil de s' évader de la scène.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Ce tableau a été restauré en 2003 par Armelle Demongeot et Sabrina Weissman. Le tableau n' a pas encore retrouvé son cadre.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Despax Jean-Baptiste (peintre)

Auteur du projet

Barbieri Giovanni Francesco, dit : Le Guerchin (d'après, peintre), Jouvenet Jean-Baptiste (d'après, peintre)

Personne morale créatrice de l'objet

Toulousaine (école)

Etape de création

Copie inversée (d'estampe), copie inversée (de peinture, d'estampe)

Siècle de création

3e quart 18e siècle

Année de création

1759

Description historique

Le tableau, de format rectangulaire horizontal, est une peinture à l' huile sur toile représentant la Résurrection de Lazare. Cet épisode n' est raconté que dans l' évangile de saint Jean. Les deux soeurs de Lazare, qui avaient envoyé cherché Jésus, se prosternent devant lui et lui disent : "Seigneur, si tu avais été ici, notre frère ne serait pas mort." Jésus vint avec elles au sépulcre et dit : Otez la Pierre (...). Alors Jésus cria d' une voix forte : "Lazare, sors" et aussitôt, le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes et le visage couvert d' un suaire. Ce tableau est une peinture de Jean-Baptiste Despax, peintre toulousain de la seconde moitié du 18e siècle. D' après la communication de la Société Archéologique du Midi, ce tableau a été payé 125 livres le 11 octobre 1759. La composition s' inspire d' éléments composites. Despax, pour cette oeuvre, s' est inspiré de la composition du tableau du Guerchin, peint en 1619, conservé au musée du Louvre (Inv 77). Bien qu' il ait repris de ce tableau, mais dans un sens inversé, la position des personnages et leurs attitudes, hormis celle du Christ, Despax a innové dans la représentation de l' arrière plan, où il a remplacé le paysage rural du tableau de Guerchin par une architecture austère et géométrique. La figure du Christ dans le tableau de Despax, est par contre la copie de celle présente dans le tableau de Jouvenet, peint en 1706, représentant également la Résurrection de Lazare. Autrefois conservé à l' église Saint-Martin-des-Champs à Paris, ce tableau de Jouvenet se trouve aujourd' hui au musée du Louvre (Inv 5489). Jean-Baptiste Despax, pour son oeuvre à Deyme, s' est ainsi inspiré de différentes gravures afin de créer à partir de plusieurs modèles, un sujet original. La figure du Christ de Despax est en effet également dans le sens inverse de celle du tableau de Jouvenet. Son tableau est particulièrement remarquable par son parti pris de composition presque cubiste, la scène étant réduite à ses seuls personnages, en l' absence de décor, l' oeil étant comme enfermé par le cadre architectural, le ciel et des nuages gris barrant l' horizon. Despax fait preuve ici d' une maîtrise rigoureuse et géométrique de l' espace et des personnages. Le tableau a été restauré en 2003, mais reste dans l' attente de retrouver son cadre.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1906/11/09 : classé au titre objet

Observations

Oeuvre originale par son thème iconographique et intéressante pour son traitement stylistique.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Série de 5 tableaux de Jean-Baptiste Despax et leurs cadres

Référence des l'ensemble

IM31000182

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004