tableau et son cadre : Sainte Germaine de Pibrac priant devant une croix de chemin

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Sainte Germaine de Pibrac priant devant une croix de chemin

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Corronsac ; église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

31151

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Montgiscard

Nom de l'édifice

Église paroissiale de la Nativité-de-la-Vierge (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Chapelle latérale nord, élévation est

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en un seul lé, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré, sur apprêt, plâtre (en plusieurs éléments) : moulé, décor dans la masse, doré

Description matérielle

Le tableau est une peinture à l'huile sur un seul support de toile de format rectangulaire vertical. La préparation de couleur blanche sous-jacente est très apparente dans la partie supérieure de l'oeuvre. La signature est peinte en lettres rouges sur la toile. Le cadre, constitué de plusieurs éléments de bois, est taillé et mouluré. Il est doré sur un mince apprêt de plâtre. Il comporte également un décor moulé rapporté qui est également doré.

Indexation iconographique normalisée

Scène historique (sainte Germaine de Pibrac : agenouillé, prière, croix, bergère, mouton, miracle : fleur, fond de paysage : colline, église), ornement à forme végétale (rinceaux : acanthe, feuille d'eau)

Description de l'iconographie

Ce tableau représente sainte Germaine de Pibrac. La sainte, figurée sous les traits d' une bergère, est représentée agenouillée, les mains croisées contre sa poitrine priant devant une croix de chemin. Elle tient également contre elle son bâton de bergère. Des fleurs s'échappent de son tablier, évocation de son miracle. Derrière elle, un troupeau de moutons est représenté en train de paître. A l'arrière-plan, l'église paroissiale de Pibrac est située au-dessus d'une colline. Les angles du cadre sont décorés de rinceaux d' acanthe. La baguette intérieure du cadre est ornée d' une frise de feuilles d'eau.

Dimensions normalisées

H = 165,5 ; la = 130
Dimensions de la toile à l'ouverture du cadre. Dimensions de la toile avec le cadre : h = 188, la = 151, pr = 6.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, manque

Précisions sur l'état de conservation

La toile est déchirée horizontalement sur environ 50 cm dans sa partie inférieure gauche. Elle est recouverte de chancis et se caractérise par une perte localisée de la matière picturale. Le cadre est très abîmé, il perd son apprêt de plâtre et son décor rapporté.

Inscription

Signature (peint, sur l'oeuvre), inscription concernant le donateur (peint, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

La signature est peinte en rouge sur la toile, à gauche : "Vicomtesse de Salelles". Elle est précisé sur la partie inférieure du cadre : "Fait par Alice de Salelles belle fille du colnel Lespinasse, offert à l' église de Corronsac"

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Salelles Alice de (peintre)

Siècle de création

3e quart 19e siècle

Description historique

Le tableau, de format rectangulaire vertical, est une peinture à l'huile sur toile représentant sainte Germaine de Pibrac. Germaine Cousin, bergère à Pibrac, près de Toulouse, qui vécut de 1579 à 1601, fut canonisée seulement en 1867. La sainte connut plusieurs miracles au cours de sa vie, celui des fleurs est le plus répandu. Les roses qu' elle porte sur son tablier sont devenues l'un de ses attributs. De nombreux tableaux représentant Sainte Germaine de Pibrac ont été peints dans la seconde moitié du 19e siècle car sa reconnaissance par l' Eglise en tant que sainte, a permis d' affirmer un culte qui se développait déjà depuis le 17e siècle, en particulier dans les églises du sud-ouest, près de Toulouse. Ce tableau a été peint par la Vicomtesse de Salelles, belle-fille du colonel de L'Espinasse qui était député de la Haute-Garonne et originaire de la commune. Le tombeau du colonel de Lespinasse est encore visible au cimetière, en face de l' église. C' est par son intermédiaire que l' Etat dépose en 1850 à l' église de Corronsac le tableau de Sainte Cécile en prison exécuté par Jean-Abel Lordon en 1849 (IM31000012) qui fait face à celui de Sainte Germaine. Il est très vraisemblable que le tableau de sainte Germaine a été conçu comme un pendant à ce dépôt de l' Etat. Le cadre du tableau est vraisemblablement celui d' origine.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Détail de la signature.
Détail de la signature.
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image