tableau et son cadre : Miracle de sainte Germaine de Pibrac

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Miracle de sainte Germaine de Pibrac

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Belberaud ; Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Numéro INSEE de la commune

31057

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Nom de l'édifice

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Référence Mérimée de l'édifice

IA31011233

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Local au revers de la façade occidentale, sur le sol.

Description

Catégorie technique

Peinture, menuiserie

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en un seul lé, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré, sur apprêt, plâtre : moulé, décor dans la masse, doré

Description matérielle

Le tableau est une peinture à l' huile sur un seul support de toile de format rectangulaire vertical. Des écoinçons dans la partie supérieure du cadre, cachent les angles supérieurs de la toile. Cette partie de la toile n' est pas peinte. Elle comporte un apprêt coloré rougeâtre apparent par endroits. La signature est peinte en lettres rouges sur la toile. Le cadre, constitué de plusieurs éléments de bois, est taillé et mouluré. Il est doré sur un mince apprêt de plâtre. Il comporte également un décor moulé rapporté qui est également doré.

Indexation iconographique normalisée

Scène historique (sainte Germaine de Pibrac : en pied, bergère, miracle : fleur, femme : vieille, de profil, fond de paysage : pré, vue d'architecture : église), ornement à forme végétale (feuille d'eau)

Description de l'iconographie

Ce tableau représente le miracle de sainte Germaine de Pibrac. La sainte, figurée sous les traits d' une jeune bergère, en pied, soulève, avec sa main senestre, son tablier duquel s' échappe une brassée de roses. Sa vieille marâtre, de profil, se tient debout contre elle, la menaçant de son poing dextre. Un troupeau de moutons se tient à côté de la sainte. A l' arrière plan, un pré et l' église paroissiale de Pibrac complètent la scène. Un personnage est également représenté à l' arrière-plan sur la droite, sur le chemin menant à l' église. Le cadre est orné d' une frise de feuilles d' eau.

Dimensions normalisées

H = 148 ; la = 97,5 Dimensions de la toile à l' ouverture du cadre. Dimensions du tableau avec son cadre : h = 169,5, la = 119, pr = 6.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, manque

Précisions sur l'état de conservation

La toile est recouverte de chancis. Elle comporte des réseaux de craquelures et se caractérise par une perte localisée de la matière picturale. Le cadre est très abîmé dans sa partie inférieure, il perd son apprêt de plâtre et son décor ornemental.

Inscription

Signature (peint, sur l'oeuvre), date (peint, sur l'oeuvre), inscription (imprimée, partiellement illisible)

Précisions sur l'inscription

La signature et la date sont peintes en bas à gauche du tableau : "Vve E. de Juillac St Ge 1868 P.P.L" transcris Veuve E. de Juillac Sainte Germaine 1868 Priez Pour Lui. Tampon au revers du centre de la toile : "Pour le toiles Messonn(ier?) (...)"

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Juillac E. de (peintre)

Siècle de création

2e moitié 19e siècle

Année de création

1868

Description historique

Ce tableau, de format rectangulaire vertical, est une peinture à l'huile sur toile représentant le miracle de sainte Germaine de Pibrac. Germaine Cousin, bergère à Pibrac, près de Toulouse, qui vécut de 1579 à 1601, fut canonisée seulement en 1867. Cette oeuvre représente l'épisode du miracle des fleurs. Soupçonnant Germaine d'emporter de la maison du pain pour le donner au pauvres, sa méchante marâtre se précipite sur elle et ouvre le tablier de la bergère. Au lieu du pain il en tombe une pluie de fleurs, la scène se déroulant pourtant l'hiver. Ce tableau a été peint en 1868 par madame E. de Juillac, juste après la canonisation de la sainte. Il pourrait s'agir d'un ex-voto. Beaucoup de tableaux représentant sainte Germaine de Pibrac ont été peints au cours de la seconde moitié du 19e siècle, sa reconnaissance par l' Eglise en tant que sainte ayant permis d'affirmer un culte qui se développait depuis le 17e siècle. Pibrac étant le principal lieu de culte de sainte Germaine, son iconographie se retrouve surtout dans les églises du sud-ouest, autour de Toulouse. L'intérêt iconographique de ce tableau est renforcé par la description de l'église paroissiale de Pibrac.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Observations

Oeuvre intéressante par son traitement iconographique.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

tableau et son cadre : Miracle de sainte Germaine de Pibrac
tableau et son cadre : Miracle de sainte Germaine de Pibrac
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image