tableau et son cadre : Remise du scapulaire par la Vierge à saint Simon Stock et à sainte Claire d'Assise

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau, cadre

Titre courant

Tableau et son cadre : Remise du scapulaire par la Vierge à saint Simon Stock et à sainte Claire d'Assise

Localisation

Localisation

Occitanie ; 31 ; Baziège ; église paroissiale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

31048

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Canton

Montgiscard

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

IA31011228

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

1ère chapelle latérale sud depuis le choeur, accès latéral à l'église.

Description

Catégorie technique

Menuiserie, peinture

Structure et typologie

Support (rectangulaire vertical), surface (rectangulaire vertical, cintré)

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en un seul lé, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois (en plusieurs éléments) : taillé, mouluré, doré, stuc : moulé, doré

Description matérielle

Le tableau est une huile sur un seul support de toile de format rectangulaire vertical. La toile est cintrée dans sa partie supérieure. Elle laisse apparaître, par endroits, un apprêt coloré rougeâtre. Le cadre, constitué de plusieurs éléments de bois, est taillé, mouluré et doré. Il comporte également un décor rapporté de stuc moulé et doré.

Indexation iconographique normalisée

Scène historique (Vierge à l'Enfant, remise : scapulaire, saint Simon Stock : agenouillé, de trois-quarts, carme, sainte Claire d'Assise, ? : agenouillé, de trois-quarts, prière, nuée : ange), ornement à forme végétale (tore : laurier), ornement à forme géométrique (perle)

Description de l'iconographie

Le tableau représente la Vierge remettant le scapulaire à saint Simon Stock et à une sainte franciscaine, très vraisemblablement sainte Claire d' Assise. Cette peinture se divise en deux registres. Apparaissant dans une nuée ornée de têtes d' angelots ailés, la Vierge tenant l' Enfant Jésus sur ses genoux est peinte dans la partie céleste. Elle remet de sa main dextre le scapulaire orné du Très Saint-Coeur de la Vierge, à saint Simon Stock tandis que son Fils le tend à sainte Claire d' Assise. Ces deux saints sont représentés dans la partie terrestre. Vêtus de leur habit ecclésiastique, ils sont figurés de trois-quarts et agenouillés au pied de la Vierge. Sainte Claire d' Assise joint les mains en prière et regarde vers l' Enfant Jésus. La baguette intérieure du cadre comporte un décor de perles en frise et la baguette extérieure un décor de tores de lauriers.

Dimensions normalisées

H = 215,5 ; la = 162,5
Dimensions de la toile à l' ouverture du cadre. Dimensions avec le cadre : h = 230, la = 176, pr = 6.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, manque, changement de structure

Précisions sur l'état de conservation

La toile est recouverte de chancis, en particulier la partie inférieure gauche qui comporte également un trou de forme circulaire. Déchirure visible au niveau du genou de la Vierge. Outre un phénomène de perte d' adhérence de la matière picturale, la toile se gondole dans la partie inférieure. Le cadre a partiellement perdu son décor de stuc.

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peint, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

L' inscription se trouve sur le scapulaire remis à saint Claire : "I.H.S".

Historique

Siècle de création

2e moitié 18e siècle, 19e siècle

Description historique

Le tableau représente la Remise du scapulaire par la Vierge et l' Enfant Jésus à saint Simon Stock et sainte Claire d' Assise. Simon Stock, sixième général de l' ordre des Carmes au 13e siècle, pria la Vierge du Carmel d' accorder à l' ordre des Carmes un privilège spécial. Lui apparaissant, elle lui remet le scapulaire, en promettant que quiconque le porterait serait à l' abri du feu éternel. Sainte Claire d' Assise est vêtue de son habit de Clarisse ceinturée par la cordelière que lui a remis saint François. Un rameau d' olivier, son attribut, semble être posé à ses pieds. Généralement, il surmonte une croix mais l' état de la toile ne permet pas de savoir si la croix a été représentée. Sainte Claire n' a jamais eu de vision de la Vierge lui remettant le scapulaire, le peintre a donc vraisemblablement inventé une scène qui repose sur une tradition iconographique du 17e siècle, comme en témoignent d' autres représentations de ce type dans les églises de France. Au 17e siècle, la Contre-Réforme influe sur l' iconographie religieuse, les peintres représentent des images de piété et de dévotion mettant en avant le Salut de l' âme. Par ses caractéristiques techniques et stylistiques, cette oeuvre est datable de la seconde moitié du 18e siècle. Datant du 19e siècle, le cadre n' est pas celui d' origine. En effet, la partie supérieure de la toile laisse apparaître deux écoinçons laissés en réserve, ce qui indique que la surface picturale était originellement cintrée, sans doute alors masquée par un cadre également de forme cintrée. L' oeuvre a peut-être connu d' autres modifications de formes, le cadre semblant également masquer les côtés latéraux. Le tableau n' est vraisemblablement pas à son emplacement d' origine.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines
22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47

Vue de l'oeuvre, huile sur toile, 2e moitié 18e siècle.
Vue de l'oeuvre, huile sur toile, 2e moitié 18e siècle.
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image