ensemble des 3 tableaux du retable du maître-autel et de leurs cadres : Calvaire, Saint André, Saint Cloud

Désignation

Dénomination de l'objet

Tableau d'autel, cadre

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Tableaux du retable architecturé du maître-autel

Titre courant

Ensemble des 3 tableaux du retable du maître-autel et de leurs cadres : Calvaire, Saint André, Saint Cloud

Localisation

Localisation

Occitanie ; Haute-Garonne (31) ; Pompertuzat ; Corronsac (route de) ; église paroissiale Saint-André-et-Saint-Cloud actuellement Notre-Dame-de-l' Assomption

Numéro INSEE de la commune

31429

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Garonne

Adresse de l'édifice

Corronsac (route de)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-André-et-Saint-Cloud actuellement Notre-Dame-de-l' Assomption

Référence Mérimée de l'édifice

IA31011408

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur, retable du maître-autel

Description

Catégorie technique

Menuiserie, peinture

Structure et typologie

Rectangulaire vertical

Matériaux et techniques d'interventions

Toile (en plusieurs lés, support) : peinture à l'huile, sur apprêt, bois : taillé, mouluré, décor dans la masse, peint, doré, stuc (en plusieurs éléments) : moulé, décor en relief, doré

Description matérielle

Chaque tableau du maître-autel est une peinture à l'huile sur un support de toile de format rectangulaire vertical. La partie supérieure du tableau du Calvaire est cintrée à oreilles. Le tableau représentant le Calvaire occupe la travée centrale du retable, les deux autres les travées latérales, saint André au nord, saint Cloud au sud. Chaque support semble être constitué de plusieurs lés horizontaux : deux pour chaque tableau de saint André et saint Cloud et probablement trois pour le Calvaire. La surface picturale laisse apparaître par endroits, un apprêt, de coloration rougeâtre pour le Calvaire. Les cadres supports du retable, en bois peint de couleur bleue, sont taillés et moulurés et possèdent un décor dans la masse qui est doré. Le cadre du tableau du Calvaire comporte également un décor de stuc qui semble rapporté. Ce décor est également doré.

Indexation iconographique normalisée

Figure biblique (saint André, apôtre : croix de saint André, fond de paysage : arbre), personnage historique (saint Cloud, évêque, en pied : bénédiction), scène biblique (Calvaire, fond de paysage), ornement à forme géométrique (perles, à denticules)

Description de l'iconographie

Le Calvaire représente le Christ sur la croix avec de part et d' autre de la croix la Vierge du côté dextre et saint Jean du côté senestre. L' état de l'oeuvre empêche de lire le reste de l'iconographie. Saint André est représenté en pied, portant sa croix, évocation de son martyre. Saint Cloud est revêtu de son habit d'évêque avec sa mitre et sa crosse. La main dextre levée, il bénit le spectateur. Ces deux tableaux comportent également un fond de paysage avec des arbres. Les cadres comportent un décor à forme géométrique (frise de perles et de denticules).

Dimensions normalisées

H = 291 ; la = 203 Dimensions de la toile du Calvaire à l'ouverture du cadre. Dimensions des deux autres toiles à l'ouverture du cadre : h = 191, la = 152,5. Dimensions de la toile du Calvaire avec son cadre : h = 321, la = 235, pr = 11. Dimensions des toiles de saint André et de saint Cloud avec leurs cadres : h = 232, la = 192, pr = 9.

État de conservation (normalisé)

Mauvaises conditions de conservation, mauvais état, manque

Précisions sur l'état de conservation

Les tableaux sont couverts de chancis. La toile du Calvaire est ruinée, avec une perte d'adhérence généralisée de la matière picturale, recouvert par endroits de peinture blanche.

Historique

Siècle de création

17e siècle, 18e siècle

Description historique

Les trois tableaux ornent le retable du maître-autel. Ils représentent le Calvaire et saint André et saint Cloud, saints patrons primitifs de l'église de Pompertuzat. Le vocable de saint Cloud est très rare dans le sud de la France, se retrouvant plutôt dans le nord, ce qui renforce l'intérêt iconographique de cette représentation. Saint Cloud est cependant représenté sous les traits d'un évêque et non d' un bénédictin tenant les insignes royaux qui lui sont traditionnellement attribués. Le peintre semble ne pas avoir su comment représenter ce saint. On ne peut cependant exclure que ce tableau représente un autre saint évêque non identifié. Le tableau du Calvaire pourrait dater du 17e siècle, cependant son état de conservation empêche toute analyse approfondie. Les deux autres tableaux sont stylistiquement datables du 18e siècle. Lors de la Vérification des Bâtiments et édifices de l'archevêché de Toulouse en 1759 (AD, 1G 938), il est fait mention que "le retable en sculpture (est) en état on en réparera quelques montures on lavera et l' on vernira les tableaux qui sont à l' autel et aux côtés, on repeindra en bleu chacun des cadres de ces tableaux", ce qui atteste que ces 3 tableaux sont vraisemblablement déjà en place sur le maître-autel. La restauration mentionnée semble avoir eu lieu, comme en témoigne le coloris bleu des cadres. Au 19e siècle, les frères Pédoya, artistes peintres actifs dans la région de Toulouse au cours du 19e siècle, ont peint la voûte de la nef et celles des chapelles, décor encore visible et aujourd' hui restauré. Il n'est pas impossible qu' ils aient repeint les cadres durant ces travaux.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

ensemble des 3 tableaux du retable du maître-autel et de leurs cadres : Calvaire, Saint André, Saint Cloud
ensemble des 3 tableaux du retable du maître-autel et de leurs cadres : Calvaire, Saint André, Saint Cloud
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image