partie instrumentale de l'orgue

Désignation

Dénomination de l'objet

Partie instrumentale de l'orgue

Titre courant

Partie instrumentale de l'orgue

Localisation

Localisation

Corse ; Haute-Corse (2B) ; Occhiatana ; ancienne église de l'Assomption, actuellement église paroissiale Saint-Barthélémy

Numéro INSEE de la commune

2B182

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Belgodère

Nom de l'édifice

Ancienne église de l'Assomption, actuellement église paroissiale Saint-Barthélémy

Référence Mérimée de l'édifice

IA2B001048

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef

Description

Catégorie technique

Facture d'orgue

Matériaux et techniques d'interventions

Bois, métal, cuir

Description matérielle

Le clavier, d'origine, comporte 50 touches plaquées d'ébène pour les marches et d'os pour les feintes. Il couvre une étendue de do1 à fa5, avec octave courte (largeur de 715mm, 3 octaves : 497, une octave : 164). Notons ici que Luigi de Ferrari, comme d'autres facteurs ligures, adopte régulièrement ce parti de couleurs, beaucoup moins fréquent, surtout pour cette époque avancée, dans les autres écoles de la péninsule. Le pédalier, relié par ficelle aux premières touches du clavier, compte quatorze touches, le do2 actionnant le Timpano. Les abrégés, de facture italienne classique, se trouvent en parfait état de conservation. Les tirants de registres sont à section carrée et s'ornent d'élégants pommeaux de laiton. Leur disposition suit de haut en bas l'ordre suivant (nous donnons entre parenthèses l'ordre sur le sommier) : (1) -Principale, (2) -Principale basso, (3) -Principale soprano, (5) -Ottava, (8) -Quinta decima, (9) -Decima nona, (10) -Vigesima secunda, (11) -Vigesima sesta, (12) -Vigesima nona, (6) -Flauto in ottava, (13) -Flauto in selva, (7) -Cornetto (a tre file), (4) -Voce umana. Les étiquettes d'origine, parfaitement conservées, portent de haut en bas une numérotation de 1 à 13. Le tirant de Tira Ripieno se trouve à mi hauteur de la file des registres, légèrement sur la droite. Le sommier de noyer, à registres coulissants, ressorts à double boucle, sans boursettes, avec soupapes collées en queue, paraît en bon état de conservation. Le faux-sommier de cuir est en bon état de conservation, sans altération de la disposition d'origine. La tuyauterie est entièrement en plomb, à l'exception du Principale, en étain, et coupée au ton. Les tuyaux de bois sont à lèvres clouées. Les tailles du Ripieno semblent plus étroites qu'à l'ordinaire chez de Ferrari. Les tuyaux de la Flauto in Selva, bouchés, sont à calottes mobiles et oreilles. La majeure partie de la tutyauterie semble conservée dans un état qui rend possible une restauration avisée. De la soufflerie cunéiforme d'origine subsistent deux poulies dans le soubassement du buffet. (Dossier de protection au titre des Monuments Historiques, DRAC, mai 2006)

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

La tuyauterie est démontée et entassée verticalement sur la tribune.

Inscription

Signature (manuscrite, sur étiquette), date (manuscrite, sur étiquette), inscription concernant le lieu d'exécution (manuscrite, sur étiquette)

Précisions sur l'inscription

Signature, date et inscription concernant le lieu d'exécution manuscrites sur deux étiquettes collées, la première, sur le fond intérieur de la laye du sommier manuel et la seconde sur le fond intérieur de la laye du sommier de pédale : Luigi De Ferrari Org[anar]o me fece/ In Bastia li 21 Genero 1839 ; Bastia li 14 Set[tem]bre 1838/ Luigi De Ferrari Org[anar]o.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Ferrari Luigi de (facteur d'orgues)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Haute-Corse, 2B, Bastia

Siècle de création

2e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Année de création

1838, 1839

Description historique

Partie instrumentale de l'orgue réalisée à Bastia entre 1838 et 1839 par Luigi de Ferrari comme le précisent les inscriptions portées sur l'oeuvre. Dans ses carnets de notes, Claude Hermelin, qui intervient en 1943 sur l'instrument et reçoit pour son travail cent francs payés par le curé, attribue l'actuelle soufflerie à main à Tronci, qui l'aurait installée en 1935. La partie instrumentale n'est pas protégée au titre des Monuments Historiques.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble de l'orgue (tribune d'orgue, buffet d'orgue, partie instrumentale de l'orgue)

Référence des l'ensemble

IM2B002125

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Adresse du dossier Inventaire

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine Villa Ripert - 1, cours Général Leclerc - 20000 Ajaccio - 04.95.10.98.22/04.95.10.98.23

1/8
partie instrumentale de l'orgue
partie instrumentale de l'orgue
© Collectivité Territoriale de Corse
Voir la notice image