statue (petite nature) : Saint Antoine de Padoue et l'Enfant Jésus

Désignation

Dénomination

statue

Précision sur la dénomination

petite nature

Titre courant

statue (petite nature) : Saint Antoine de Padoue et l'Enfant Jésus

Localisation

Région

Corse

Département

2B

Commune

Occhiatana

Numéro INSEE de la commune

2B182

Aire d'étude

Belgodère

Edifice de conservation

ancienne église de l'Assomption, actuellement église paroissiale Saint-Barthélémy

Référence de l'édifice de conservation

IA2B001048

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

autel secondaire de saint Joseph

Description

Catégorie technique

sculpture

Structure et typologie

revers sculpté

Matériaux et techniques

bois : taillé, peint, polychrome, porcelaine

Commentaire description

Statue en bois taillé et peint. Les yeux des deux personnages sont en porcelaine. Le linge ceignant les reins de l'Enfant a été repeint.

Représentation

saint Antoine de Padoue, en pied, de face, portant : Enfant Jésus

Dimensions

Saint Antoine : h = 140. Enfant Jésus : h = 40 ; la = 30 ; pr = 28.

Etat de conservation

manque, élément

Précisions sur l’état de conservation

La statue de saint Antoine a disparu.

Historique

Auteurs de l'oeuvre

auteur inconnu

Lieu de provenance

lieu de provenance : Corse, 2B, Costa, ancien couvent de Tuani

Datation des campagnes principales de construction

18e siècle

Commentaire historique

Cette statue du 18e siècle provient du couvent de Tuani. Elle fut donnée à la commune par un moine du couvent, enfant du pays : Barthélémy Biasini. Mentionnée sur l'inventaire des biens de la fabrique paroissiale d'Occhiatana dressé le 14 février 1906 par Jean-André Dottori, receveur des Domaines à Belgodère, elle occupe alors la niche ménagée près de l'autel secondaire de saint Joseph (A.D.2A : fonds non classé des Domaines). En dépôt à l'oratoire Saint-Antoine de Calvi dans les années 1980-1990, seul l'Enfant Jésus est retrouvé en 1996 lorsque la commune d'Occhiatana décide de rapatrier l'oeuvre dans son église, comme le précise un courrier du maire adressé à son homologue de Calvi le 7 novembre. D'après une photo de 1978, montrant la statue fortement dégradée sous l'action des insectes xylophages, il semblerait que son état n'a pas permis de la sauver à temps.

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

propriété de la commune

Date de protection

1978/02/20 : classé au titre objet

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Date d'enquête

2010

Date de rédaction de la notice

2010

Dossier adresse

Collectivité Territoriale de Corse - Direction du Patrimoine - Service de l'Inventaire du Patrimoine Villa Ripert - 1, cours Général Leclerc - 20000 Ajaccio - 04.95.10.98.22/04.95.10.98.23