instrument de mesure du temps et d'enregistrement (normalisateur Schlumberger et transcripteur Rochar)

Désignation

Dénomination de l'objet

Instrument de mesure du temps, instrument d'enregistrement

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Normalisateur, transcripteur

Titre courant

Instrument de mesure du temps et d'enregistrement (normalisateur Schlumberger et transcripteur Rochar)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 34, 36, 41 à 43 avenue de l'Observatoire ; observatoire

Numéro INSEE de la commune

25056

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon

Canton

Besançon nord-ouest

Lieu-dit

Bouloie (la)

Adresse de l'édifice

Observatoire (avenue de l') 34, 36, 41 à 43

Nom de l'édifice

Observatoire

Référence Mérimée de l'édifice

IA25000379

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sous-sol de la méridienne

Description

Catégorie technique

Astronomie

Structure et typologie

Instrument spécialisé, fonctions combinées

Matériaux et techniques d'interventions

Métal, verre, plastique

Description matérielle

Les appareils sont placés au premier niveau d'une petite armoire métallique, à façade grise, dont le deuxième (niveau supérieur) est vide (il accueillait certainement un compteur). Le transcripteur à gauche servait à envoyer des informations vers une sortie (imprimante ?). Le normalisateur à droite mesurait un intervalle de temps (déclenchement du comptage par une impulsion sur l'une des deux entrées, arrêt par une impulsion sur l'autre entrée). L'espace libre entre les deux modules est masqué par une plaque nue. Le transcripteur compte en façade trois vis de réglage (les deux de droite, réunies sous l'intitulé ' Frappe ', sont surmontées la première de l'inscription ' Cadence ' et la seconde de ' Nb. de chiffres ' avec les chiffres de 3 à 8), un bouton poussoir et un sélecteur rotatif, un voyant, un interrupteur et deux emplacements de fusible. Le normalisateur a quatre prises principales (entrées A et B et les sorties correspondantes) et quatre secondaires (couplées), quatre interrupteurs ou sélecteurs et cinq boutons rotatifs : les quatre du bas permettent de modifier le voltage (deux sélecteurs et les graduations de -10 à 0 et +10, de 2 en 2, et deux sélecteurs avec x10, x3, x1, x0, 3 ; le cinquième, surmonté de l'inscription ' Blocage (µs) ', sert à sélectionner une valeur repérée par les chiffres 1, 3, 10, 30, 100, 300 et 1000).

Dimensions normalisées

L = 48,5 ; la = 35,5 ; h = 40

Inscription

Inscription concernant le fabricant (gravée, sur l'oeuvre), inscription concernant le lieu d'exécution (gravée, sur l'oeuvre), inscription technique (gravée, sur l'oeuvre), numéro d'inventaire (sur étiquette)

Précisions sur l'inscription

Inscription sur le module de gauche : Transcripteur A.1170 Rochar / Electronique / France (module gauche). Inscription sur celui de droite : Normalisateur A.1214 / Société d'Instrumentation / Schlumberger. Numéro d'inventaire sur une étiquette collée sur le module de gauche : OBS-1365-64.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de France, 92, Montrouge ; lieu d'exécution : Ile-de France, 92, Clamart

Siècle de création

3e quart 20e siècle

Année de création

1964

Description historique

Datant de 1964, l'appareil était utilisé pour mesurer des intervalles de temps : cette mesure, répétée toutes les 6 heures sur une horloge donnée, permettait d'en déterminer la marche. L'appareil est composé d'un transcripteur réalisé à Montrouge par Rochar Electronique et d'un normalisateur de la Société d'Instrumentation Schlumberger, de Clamart. Fondée en 1946 par Jean Royet et Roger Charbonnier, la société Rochar se fait connaître dans les années 1950 par ses compteurs, fréquencemètres et voltmètres. Elle est vendue fin 1965 à la société Schlumberger (ses fondateurs créeront alors la société Adret électronique, établie à Trappes et disparue au milieu des années 1990, spécialisée dans les générateurs de fréquences). Née en 1926 sous le nom de Société de Prospection électrique, Schlumberger est une création des frères Conrad (1878-1936) et Marcel (1884-1953) Schlumberger, pionniers dans l'application des techniques de prospection géophysique à l'industrie minière et pétrolière. La Société d'Instrumentation Schlumberger apparaît en 1961, regroupant une dizaine de petites entreprises du secteur (dont Rochar) avec ouverture en 1965 d'un centre de recherches à Clamart et en 1970 d'une usine à Vélizy (elle sera incorporée à Schlumberger Industries lors de sa création en 1987).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine astronomique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

instrument de mesure du temps et d'enregistrement (normalisateur Schlumberger et transcripteur Rochar)
instrument de mesure du temps et d'enregistrement (normalisateur Schlumberger et transcripteur Rochar)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image