1ère horloge électrique Brillié

Désignation

Dénomination de l'objet

Horloge

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Horloge électrique

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

1

Titre courant

1ère horloge électrique Brillié

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 34, 36, 41 à 43 avenue de l'Observatoire ; observatoire

Numéro INSEE de la commune

25056

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Franche-Comté

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon

Canton

Besançon nord-ouest

Lieu-dit

Bouloie (la)

Adresse de l'édifice

Observatoire (avenue de l') 34, 36, 41 à 43

Nom de l'édifice

Observatoire

Référence Mérimée de l'édifice

IA25000379

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Réserve

Description

Catégorie technique

Astronomie

Matériaux et techniques d'interventions

Laiton, acier, verre, marbre, bois

Description matérielle

Cette horloge électrique, munie de trois aiguilles peintes, possède un cadran rond en métal peint à chiffres arabes. Elle est fixée sur une plaque de marbre et l'ensemble est placé sur une monture à cornières. La caisse d'origine de l'horloge (en chêne ?) est conservée.

Dimensions normalisées

Caisse : la = 23,5, h = 44,5, pr = 13,5. Cadran : d (extérieur) = 17.

Inscription

Inscription concernant le fabricant (gravée, sur l'oeuvre), inscription concernant le lieu d'exécution (gravée, sur l'oeuvre), inscription technique (gravée, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription gravée sur le cadran (à midi) : Electrique Brillié. Inscription à 6 heures : FRANCE. Inscriptions techniques sur le cadran : nombres de 1 à 12 en chiffres arabes.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Brillié (horloger)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 92, Levallois-Perret

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Description historique

Sans doute réalisée dans les années 1920, cette horloge électrique semble relever du type 1556 de la société Brillié. Fondée en 1897 ou 1898 à Levallois (boulevard de Villiers) par Charles Vigreux (1861-1908) et Lucien Brillié, sous la forme d'une société en nom collectif Vigreux et Brillié, celle-ci devient Brillié Frères au début du 20e siècle. Elle est renommée pour avoir réalisé une horloge électrique vers 1910, la première horloge parlante optique de l'Observatoire de Paris en 1933 puis la première horloge parlante magnétique, et a fourni la plupart des grandes administrations, SNCF notamment. Comptant près de 300 personnes dans le troisième quart du 20e siècle, elle se scinde en deux entités en 1981 : la SA Brillié Systèmes à Levallois (qui disparaît en 1987) et la Scop Brillié à Montbrison (Loire), reprise en 1996 par la société Gorgy Timing (créée en 1974).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine astronomique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/5
1ère horloge électrique Brillié
1ère horloge électrique Brillié
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image