4 horloges à pression constante (régulateurs astronomiques Leroy)

Désignation

Dénomination de l'objet

Horloge

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Horloge à pression constante, régulateur astronomique

Titre courant

4 horloges à pression constante (régulateurs astronomiques Leroy)

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Doubs (25) ; Besançon ; 34 avenue de l'Observatoire ; bibliothèque

Numéro INSEE de la commune

25056

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Besançon

Canton

Besançon nord-ouest

Lieu-dit

Bouloie (la)

Adresse de l'édifice

Observatoire (avenue de l') 34

Nom de l'édifice

Bibliothèque

Référence Mérimée de l'édifice

IA25000382

Description

Catégorie technique

Astronomie

Structure et typologie

Instrument spécialisé

Matériaux et techniques d'interventions

Laiton, acier, verre, plastique, bois fruitier

Description matérielle

Cet ensemble est constitué des quatre horloges temps sidéral à pression constante Leroy portant les n° 1450, 1600, 1723 et 1769, et de deux accessoires : une pompe à vide, utilisée pour faire le vide dans le cylindre contenant l'horloge, et un tableau de synchronisation. Ce dernier permettait de contrôler le fonctionnement des trois premières horloges (par calibration de leur alimentation électrique) à l'aide, pour chacune d'elles, d'un voltmètre et d'un rhéostat à curseur (sur socle en ébonite), fixés sur une planche de bois.

Dimensions normalisées

Tableau : h = 34,5, pr = 7,5, l = 75. Voltmètre : d (approximatif) = 5. Pompe : h = 57, la = 25.

Inscription

Inscription concernant le fabricant (gravée, sur l'oeuvre), inscription concernant le lieu d'exécution (gravée, sur l'oeuvre), numéro de série (gravé, sur l'oeuvre), graduations (gravées, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription gravée sur le cadran du 1er et du 3e voltmètre : VOLTS / Chauvin & Arnoux / Paris / BREVETE S.G.D.G. Numéro de série du 1er : 381 988. Numéro de série du 2e : 482 624. Graduations sur les mêmes : de 0 à 5 à l'unité, avec traits des dixièmes. Inscription gravée sur le cadran du 2e voltmètre : VOLTS / Ateliers DA et DUTILH / Paris. Graduations sur le même : de 0 à 6 à l'unité, avec traits des dixièmes. Inscriptions gravées sur les rhéostats : le chiffre 8 en haut, nombres de 0 à 50 tous les 5. Numéro d'identification des pendules, gravé sur une plaque vissée sous chacun des ensembles voltmètre-rhéostat (de gauche à droite) : PENDULE 1450, PENDULE 1600 et PENDULE 1723. Inscription gravée sur la pompe à vide : BERGOMA - CLERMONT-FD / LICENSE MICHELIN & CIE / FABRIQUE EN FRANCE - MADE IN FRANCE.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 75, Paris ; lieu d'exécution : Auvergne, 63, Clermont-Ferrand

Siècle de création

2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Description historique

L'acquisition de pendules à pression constante, en renouvellement ou en remplacement des pendules Fénon d'origine, est évoquée dès 1914. Toutefois, faute de moyens, la première pendule à pression constante n'est installée qu'en 1931, après le creusement sous le bâtiment de la bibliothèque d'un puits de cinq mètres de profondeur destiné à éviter les variations de températures trop importantes. La pendule n° 1450 fonctionne à partir de 1932, les trois autres sont installées entre 1937 et 1955 : n° 1600 en 1937, n° 1732 en 1942 et n° 1769 en 1955. Reliées à un tableau de synchronisation, ces horloges ont servi de garde-temps pour la synchronisation des pendules de l'observatoire et pour le fonctionnement des chronographes Belin. Les pendules n° 1600 et 1769 se trouvent encore dans le sous-sol de la bibliothèque, tandis que les deux autres, le tableau de synchronisation et la pompe ont, en 1998, été placé en dépôt au Musée du Temps de Besançon, où ils sont aujourd'hui exposés. Les pendules sont l'oeuvre de la société L. Leroy et Cie créée par Louis Leroy (1859-1934) lorsqu'il prend, en 1899, la direction de la maison Le Roy et Fils (sans lien de parenté avec lui), née en 1784. Deux des voltmètres du tableau électrique sont dus à la société Chauvin et Arnoux, fondée en 1893 à Paris (186-188 rue Championnet) par deux ingénieurs - Raphaël Chauvin et René Arnoux - et spécialisée dans les appareils de mesure et contrôle électrique. Fusionnant en 1991 avec la société Construction d'Appareillage, apparue en 1966, cette entreprise est devenue Chauvin & Arnoux Group, avec des sites de production ouverts à Pont-l'Evêque (Calvados) en 1965 et 1979, Villedieu-les-Poêles (Manche) en 1973, Vire (Calvados) en 1977 et Meyzieu (Rhône) en 2008. Le troisième voltmètre est l'oeuvre de la société Da et Dutilh, signalée en 1945 au 81 rue Saint-Maur à Paris, et la pompe, fabriquée sous licence Michelin, d'une société Bergoma de Clermont-Ferrand.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Observations

Ensemble cohérent d'instruments en dotation dans tous les observatoires français, mais par ailleurs représentatif d'un moment important de l'histoire de la chronométrie à l'observatoire.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine astronomique

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Horloge

Références des parties constituantes étudiées

IM25001804, IM25001805, IM25001806, IM25001807

Partie constituante non étudiée

Instrument de préparation, dispositif de commande

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 8, avenue Denfert-Rochereau 25000 Besançon - 03.63.64.20.00

1/9
4 horloges à pression constante (régulateurs astronomiques Leroy)
4 horloges à pression constante (régulateurs astronomiques Leroy)
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, ADAGP
Voir la notice image