orgue (grand orgue)

Désignation

Dénomination

orgue

Précision sur la dénomination

grand orgue à positif

Titre courant

orgue (grand orgue)

Localisation

Région

Franche-Comté

Département

25

Commune

Montbéliard

Numéro INSEE de la commune

25388

Aire d'étude

Montbéliard centre

Canton

Montbéliard est

Adresse

Saint-Martin (place)

Edifice de conservation

église paroissiale, temple Saint-Martin

Référence de l'édifice de conservation

IA00048692

Milieu d'implantation

en ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

sur la tribune, au revers de la façade ouest

Description

Catégorie technique

facture d'orgue, menuiserie, sculpture

Structure et typologie

plan (rectangulaire), élévation (droite), à vent

Matériaux et techniques

chêne : taillé (décor rapporté, décor en bas-relief), découpé, ajouré, mouluré, peint, étain

Commentaire description

L'orgue, à transmission mécanique, est composé de 2 claviers de 54 notes et d'1 pédalier de 30 notes. Le grand buffet, en chêne polychrome, est formé d'un ensemble de 3 tourelles reliées par 2 plates-faces, encadré par 2 autres tourelles plus développées. Les tourelles reposent sur des culots moulurés. Les claires-voies ajourées ont un décor de feuillages. Le buffet du positif renvoie, par sa structure et sa décoration, à celui du grand orgue : il comprend 3 tourelles disposées en V reliées par 2 plates-faces. Avant dépose de l'instrument : console en fenêtre dans le massif du grand orgue ; deux portes encadraient le buffet du grand orgue, celle de droite donnait accès à l'intérieur de l'instrument, celle de gauche à l'escalier montant aux combles du temple dont la cage était combinée avec le buffet. La restauration a fait apparaître les peintures d'origine : fond bleu avec des motifs décoratifs rendus en dégradés de jaune imitant une ornementation en bas reliefdoré

Représentation

ornementation (culot, feuillage, fleur, aileron, volute)

Dimensions

dimensions du grand buffet

Etat de conservation

agrandissement, oeuvre restaurée

Historique

Lieu d’exécution

Alsace, 68, Huningue ; Alsace, 68, Rouffach ; Franche-Comté, 25, Montbéliard ; Provence-Alpes-Côte-d'Azur, 84, Malaucène

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Datation en années

1755, 1843, 1899, 1968, 1985

Commentaire historique

Le marché pour la construction de l'orgue est passé le 10 janvier 1755 avec le facteur Jean-Louis Perny de Huningue. Il est achevé le 5 janvier 1756. Le coût, 27000 livres, a été supporté par les paroissiens avec l'aide du prince. L'orgue est réparé par Perny en 1777 et en 1784. Entièrement restauré en 1843-1844 par Joseph Callinet de Rouffach, le buffet est étendu à l'arrière, rehaussé et élargi sur les côtés afin de contenir à la fois un instrument plus important et le nouvel escalier d'accès aux combles, une corniche droite est établie à l'arrière de la ligne de couronnement mouvementée de la partie centrale de la façade, les grandes tourelles latérales sont réduites de hauteur. Au début du 20e siècle un positif de dos est ajouté. L'orgue a été totalement remis à neuf de 1985 à 1988 dans l'atelier du facteur Alain Sals à Malaucène : les grandes tourelles ont retrouvé leurs proportions d'origine, le buffet du positif a été complètement remodelé. La polychromie d'origine a été reconstituée par le peintre Roland Nonnote.

Statut juridique et protection

Statut de la propriété

propriété privée

Date de protection

1977/09/28 : classé au titre objet partiellement

Précisions sur la protection MH

Certains éléments de la partie instrumentale sont classés.

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

inventaire topographique ; enquête thématique régionale (orgues de Franche-Comté)

Dossier

dossier individuel

Date d'enquête

1988

Date de rédaction de la notice

1988