Le mobilier du collège de doctrinaires, actuellement hôtel de ville

Désignation

Titre courant

Le mobilier du collège de doctrinaires, actuellement hôtel de ville

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; collège de doctrinaires, actuellement hôtel de ville

Numéro INSEE de la commune

19031

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Nom de l'édifice

Collège de doctrinaires, actuellement hôtel de ville

Référence Mérimée de l'édifice

IA19000128

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Description historique

La chapelle du collège était richement dotée en mobilier religieux. Parmi les rares documents conservés aux archives départementales, certains concernent des commandes ou des quittances pour le mobilier de cette chapelle. Dans un complément de commande au sculpteur Jean Mouret, de Tulle, pour la finition d'un tabernacle, en 1662, il est précisé que le sculpteur a déjà réalisé le retable et les crédences. De cet ensemble, il subsiste deux statues grandeur nature de saint Pierre et saint Paul, non mentionnées dans ce document, aujourd'hui déposées au Musée Labenche (voir dossier). En 1730, une commande est passée à Joseph Poincaré pour la fonte de deux cloches, l'une d'elles est sans doute celle qui est datée de la même année et qui a été également déposée au musée (voir dossier). En 1757, un calice et sa patène en argent doré ont été livrés par l'orfèvre Moysset, de Toulouse, en échange d'un vieux calice et d'une vieille patène (le tout disparu). Une quittance de 1759 signale que la maison Veuve Bordes-Laroque de Toulouse a livré des ornements commandés par les Pères doctrinaires de Brive (sans autre précision). Une quittance du doreur Givien nous apprend qu'il a travaillé pour la chapelle en 1773 (sans autre précision). Une autre quittance de la même année signale que six chandeliers ont été réalisés par les fondeurs Merin (?) et fils, de Limoges. Un dessin sommaire de Henri Clapier, architecte municipal, montre, en plan au sol, la disposition du mobilier fixe, en 1888. La chapelle est aujourd'hui désaffectée et sert de salle de réunion.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Présentation du mobilier

Partie constituante non étudiée

Autel, retable, crédences, statues (2), calice, chandeliers (6), cloche

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

2003

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie - CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 - 05 55 45 19 00