ensemble du grand orgue (partie instrumentale de l'orgue, buffet d'orgue)

Désignation

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Grand orgue

Titre courant

Ensemble du grand orgue (partie instrumentale de l'orgue, buffet d'orgue)

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Corrèze (19) ; Brive-la-Gaillarde ; collégiale Saint-Martin-de-Brive

Numéro INSEE de la commune

19031

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Brive-la-Gaillarde centre

Canton

Brive-la-Gaillarde 1

Nom de l'édifice

Collégiale Saint-Martin-de-Brive

Référence Mérimée de l'édifice

IA19000042

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sur une plateforme en surplomb du mur ouest de la nef

Description

État de conservation (normalisé)

Oeuvre complétée, oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Les tourelles latérales et leurs tuyaux de façade qui avaient été supprimés en 1878 ont été restitués à l'identique lors de la remise en place. La partie instrumentale a été également restituée dans son état d'origine par le facteur Philippe Emériau entre 1986 et 1988.

Historique

Lieu de création

Ile-de-France, 75, Paris ; Limousin, 19, Brive-la-Gaillarde

Siècle de création

3e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Description historique

Un orgue existait dans la collégiale au 18e siècle (signalé comme ne fonctionnant pas par l'abbé Legros en 1786). En 1839, un projet d'achat d'un orgue, en remplacement d'une serinette, n'aboutit pas. En 1859, il est passé commande de la partie instrumentale d'un orgue au facteur d'orgues Jean-Baptiste Stoltz de la maison Stoltz et Schaaff de Paris pour 18000 francs ; les travaux de charpenterie, menuiserie et sculpture pour le buffet sont confiés aux sieurs Berthou, Foussard et Couderc de Brive-la-Gaillarde pour une somme de 1850 francs. En 1862 et 1866 des compléments sont apportés à la partie instrumentale de l'orgue qui est à cette époque posé sur un plancher en bois accroché aux colonnes de la nef. En 1895, à la suite de la reconstruction du porche, il est placé dans la tribune mais, par manque de place, amputé de ses tourelles latérales et des statues de couronnement. La modification des jeux ainsi que l'entretien de l'instrument sont confiés à Jean-Baptiste Puget (facteur d'orgues à Toulouse). En 1968 la maison Merklin et Kuhn, de Lyon, modifie la partie instrumentale qui est électrifiée et une nouvelle console est installée. Entre 1987 et 1988 le buffet et la partie instrumentale sont restitués dans leur état d'origine par le facteur d'orgues Philippe Emériau. Une nouvelle tribune est construite en béton armé, pour une meilleure présentation et sonorité de l'instrument.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1976/02/09 : classé au titre objet partiellement

Précisions sur la protection

Seule la partie instrumentale de l'orgue est classée.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Partie instrumentale de l'orgue, buffet d'orgue

Références des parties constituantes étudiées

IM19001170, IM19001201

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine, Maison de la Région - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Limoges - 27, boulevard de la Corderie - CS 3116 - 87031 Limoges Cedex 1 - 05 55 45 19 00