porte de la petite sacristie : Armoiries

Désignation

Dénomination de l'objet

Porte

Numéro artificiel de différenciation de l'objet

2

Appelation d'usage

De la petite sacristie

Titre courant

Porte de la petite sacristie : Armoiries

Localisation

Localisation

Occitanie ; 12 ; Villefranche-de-Rouergue ; rue Valadier ; couvent d'ermites de saint Augustin puis église paroissiale Saint-Augustin

Numéro INSEE de la commune

12300

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Villefranche-de-Rouergue (commune)

Adresse de l'édifice

Valadier (rue)

Nom de l'édifice

Couvent d'ermites de saint Augustin puis église paroissiale Saint-Augustin

Référence Mérimée de l'édifice

IA12000036

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

À l'entrée de la petite sacristie

Description

Catégorie technique

Menuiserie ; taille de pierre

Structure et typologie

Élévation (droite) ; rectangulaire vertical, cintré

Matériaux et techniques d'interventions

Bois (en plusieurs éléments) : taillé, peint (faux bois) ; calcaire (en plusieurs éléments) : taillé, décor à relief gravé, décor dans la masse

Description matérielle

L'encadrement de la porte ou ébrasement est en pierre calcaire. Rectangulaire verticale, elle est cintrée dans sa partie supérieure. Elle présente un écusson à décor à relief gravé. De plan rectangulaire au revers, le battant de la porte est cintré à l'avers. Réalisé sur une armature de 4 planches verticales visibles au revers, il présente 6 planches horizontales superposées. L'assemblage de ces deux parties est assuré par des clous en fer forgé. Cette porte est fixée au mur par deux pentures en fer. L'avers de la porte présente dans le coin inférieur senestre une ouverture obstruée au revers par une planche de contre-plaqué.

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique

Dimensions normalisées

H = 200 ; la = 105,5 ; pr = 5 (Dimensions totales du revers de l'oeuvre)

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

L'ancien système de fermeture est cassé.

Inscription

Armoiries (gravées, sur l'oeuvre)

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

Milieu 16e siècle

Description historique

Ce battant en bois doit être l'oeuvre d'un artisan local qui a été chargé de réaliser une porte pour la sacristie récemment construite. Cette oeuvre est à replacer dans son contexte archéologique et doit vraisemblablement dater de l'époque de la construction de cette petite sacristie. Cette porte et son encadrement en calcaire présentent des armoiries gravées dans la masse. Cet ensemble date sans doute du milieu du 16e siècle.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Occitanie - Direction de la Culture et du Patrimoine - Service Connaissance et Inventaire des Patrimoines 22, bd Maréchal Juin 31406 Toulouse cedex 9 - Espace Capdeville, 417 Rue Samuel Morse, 34000 Montpellier - 05.61.39.62.47