ensemble du décor sculpté de la fontaine monumentale du Griffoul

Désignation

Dénomination de l'objet

Haut-relief

Titre courant

Ensemble du décor sculpté de la fontaine monumentale du Griffoul

Localisation

Localisation

Occitanie ; Aveyron (12) ; Villefranche-de-Rouergue ; Fontaine (place de la) ; fontaine

Numéro INSEE de la commune

12300

Adresse de l'édifice

Fontaine (place de la)

Nom de l'édifice

Fontaine

Référence Mérimée de l'édifice

IA12000043

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Sculpture, taille de pierre, maçonnerie

Structure et typologie

Plan (circulaire, polygonal)

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire (en plusieurs éléments, blanc, gris) : taillé, poli, grès (monolithe) : taillé, poli, décor en relief, décor en haut-relief, décor dans la masse, fer (en plusieurs éléments) : forgé, brique

Description matérielle

Cette fontaine se compose de 2 bassins superposés. Le premier bassin, de plan circulaire, comprend plusieurs éléments de calcaire, ceinturés au sommet par un cerclage de fer. Ce bassin comporte un orifice permettant l'évacuation de l'eau vers un canal creusé dans le sol. Le fond du bassin est constitué d'un dallage en brique de couleur rougeâtre. Le bassin supérieur est constitué d'un seul élément en grès monolithe, de couleur grisâtre et de plan décagonal. Il repose sur un élément de maçonnerie en calcaire également à pans coupés. Les dix pans du bassin sont délimités par des colonnettes taillées, chacun des panneaux rectangulaires comportant en son milieu un mascaron en haut-relief dans la masse. L'eau du bassin supérieur s'écoule par des tuyaux de cuivre placés dans les bouches des personnages.

Indexation iconographique normalisée

Figure (tête : homme, femme, barbe, coiffe, coiffure, moine), ornement à forme architecturale (colonnette, chapiteau)

Description de l'iconographie

Les panneaux du bassin supérieur sont délimités par des colonnettes et des chapiteaux qui supportent de larges moulures courant sur tout le pourtour du haut du bassin. Chaque mascaron au centre des panneaux est orné d'une figure humaine, plus ou moins érodée. Parmi ceux encore identifiables, une femme est représentée sur le côté sud portant une coiffe caractéristique du 14e siècle. Le côté est présente un visage d'homme portant la barbe, le côté nord une tête encadrée de bandeaux de cheveux bouclés ; la coule et le scapulaire permettent de reconnaître en outre un moine.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Précisions sur l'état de conservation

L'eau a érodé les décors en relief du bassin supérieur. La végétation pousse sur plusieurs pans du bassin supérieur. Certains mascarons sont obstrués. Le cerclage en fer rouille par endroits.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Guibbert Jean (maçon)

Siècle de création

2e quart 14e siècle, 2e quart 19e siècle

Année de création

1336, 1833

Description historique

Cette fontaine porte l'appellation de griffoul, terme occitan désignant une fontaine. Elle est édifiée à partir de 1336 et achevée en 1340. Cette oeuvre est d'une facture remarquable avec, en particulier, la présence de nombreux éléments de décor, éléments assez rares en ce début de 14e siècle. Elle est assez proche de celle de Najac (12) qui en est contemporaine. Ces deux fontaines présentent le même type de décor. Les mascarons de Villefranche reprennent le répertoire décoratif et ornemental propre à l'art gothique de cette période, avec, en particulier, cette coiffure caractéristique dite à la saint Louis. Les personnages sont difficilement identifiables. En 1964, il est précisé que l'un des mascarons représente une tête de femme. Dès 1336, la fontaine est conçue, semble-t-il, avec les deux bassins. Du griffoul primitif ne semble cependant subsister que le bassin supérieur. Le réservoir où se déverse le trop-plein a subi plusieurs transformations. Le 15 juillet 1833, la mairie reçoit un devis pour les ouvrages à faire pour la réparation de la fontaine : "Le bassin inférieur nécessite surtout une réparation, toutes les pierres de son contour sont très usées par le froissement des seaux que l'on y repose dessus ; de manière que le niveau de ces pierres qui devrait être de 0,35 au moins au-dessus du niveau du pavé sont descendues à fleur de ce dernier ce qui fait que l'eau coule de tout côté ; il arrive par là que les venants ne peuvent s'approcher du bassin sans mettre les pieds dans l'eau et sont exposés même à y tomber dedans". Le devis prévoit que le "bassin supérieur sera recouvert par une calotte de 1,30 de hauteur qui sera composé de tringles recouvertes par un grillage en fil de fer pour préserver l'eau des ordures que les malfaisants peuvent y jeter". Le pavage sera incliné pour que les eaux tombées au sol s'évacuent par l'aqueduc. Le devis précise que "la mise à prix annoncée par l'affiche est fixée à la somme de huit cent soixante quatre francs ; ayant été fait déduction sur le montant du devis fixé à mille trente francs de la somme de cent soixante six francs, prix auquel était porté le montant d'un couvercle en fil de fer, dont l'exécution demeure ajournée, pour motif de changement dans le mode de sa construction, le dit devis approuvé par M le Préfet le neuf de ce mois [août 1833]". Les travaux seront assurés par Jean Guibbert, maçon à Villefranche-de-Rouergue. Une autre campagne de restauration est menée en 1883.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1920/10/05 : classé au titre immeuble

Précisions sur la protection

Fontaine monolithe, l'espace libre qui l'entoure et l'escalier d'accès.

Observations

Oeuvre remarquable par sa date et sa qualité.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Opération ponctuelle

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Vue d'ensemble des bassins, depuis le sud-est.
Vue d'ensemble des bassins, depuis le sud-est.
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image