machine à décaper, machine à décalaminer dite à décaper par électrolyse

Désignation

Dénomination de l'objet

Machine à décaper, machine à décalaminer

Appelation d'usage

Dite à décaper par électrolyse

Titre courant

Machine à décaper, machine à décalaminer dite à décaper par électrolyse

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Pamiers ; usine de transformation des métaux dit contrôle final alu

Numéro INSEE de la commune

09225

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté de communes du Pays de Pamiers

Canton

Pamiers-ouest

Lieu-dit

Les Usines (quartier)

Nom de l'édifice

Usine de transformation des métaux dit contrôle final alu

Référence Mérimée de l'édifice

IA09000525

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Rez-de-chaussée

Description

Catégorie technique

Industrie métallurgique et de transformation des métaux

Structure et typologie

Produit élaboré d'origine minérale (solide, produit semi-fini)

Matériaux et techniques d'interventions

Acier, métal, béton armé

Description matérielle

Situé dans le bâtiment du parachèvement Al, il s'agit d'un ensemble de trois bacs asociés servant à indiquer les défauts par décapage et éventuellement apporter une protection des pièces grâce à un film de colmatage. Le premier bain contient de l'oxyde chromique ainsi qu'un système nécessaire pour réaliser une électrolyse. Le deuxième bain est un "bain mort" contenant de l'eau et le troisième contient de l'eau déminéralisée. Les bacs en acier recouverts d'inox à l'intérieur se trouvent au niveau du sol, le liquide de débordement est recueilli et transite dans un circuit de traitement des eaux, des caillebotis permettent à l'opérateur de s'approcher au plus près des bacs. Ces derniers sont en bois entre les trois bacs et en fer au-devant. L'électrolyse est réalisée en faisant circuler un courant à travers la pièce et le bain d'acide.

Dimensions normalisées

H = 160 ; l = 470 ; la = 100 dimensions machine à décaper

État de conservation (normalisé)

En état de marche

Inscription

Inscription technique (sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Inscription technique ; oxydation anodique chromique, eau déminéralisée

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Villeurbanne, 69, Rhône

Siècle de création

3e quart 20e siècle

Année de création

1981

Description historique

Réalisée avant 1981 par l'usine, la machine servait à l'origine à protéger les pièces et à révéler les défauts par décapage. Puis elle a servi uniquement à révéler les défauts. Consacrée aux pièces en aluminium, les deux bains principaux ne sont plus utilisés depuis la fin de l'année 2004. Seul le bain contenant de l'eau déminéralisée est utilisé en complément des 7 bains de décapage situés à proximité, dans le même bâtiment.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2005