ensemble du groupe sculpté (quatre Poilus portant un brancard, grandeur nature) et de la statue de la Victoire (grandeur nature)

Désignation

Dénomination de l'objet

Groupe sculpté, statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Grandeur nature

Titre courant

Ensemble du groupe sculpté (quatre Poilus portant un brancard, grandeur nature) et de la statue de la Victoire (grandeur nature)

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Pamiers ; Souvenir Français (square du) ; monument aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945, de la guerre d' Indochine et de la guerre d' Algérie

Numéro INSEE de la commune

09225

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté de communes du Pays de Pamiers ; Ariège

Canton

Pamiers

Adresse de l'édifice

Souvenir Français (square du)

Nom de l'édifice

Monument aux morts de la guerre de 1914-1918, de la guerre de 1939-1945, de la guerre d' Indochine et de la guerre d' Algérie

Référence Mérimée de l'édifice

IA09000296

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Taille de pierre, sculpture, fonderie

Structure et typologie

Forme complexe, revers sculpté, groupe relié

Matériaux et techniques d'interventions

Granite (gris) : en plusieurs éléments, taillé, poli, gravé, noir, bronze : monochrome

Description matérielle

Orienté vers le nord-ouest, le groupe sculpté, posé sur un socle en granite du Tarn est en granite gris de Bretagne. Ce groupe relié, grandeur nature, composé de plusieurs éléments, est surmonté d'une statue en bronze. Cette sculpture, également grandeur nature, est une ronde-bosse au revers sculpté. Le linceul est gravé des noms des 343 soldats décédés. Deux plaques de granite sont situées, l'une à droite, l'autre à gauche du socle. Elles sont dédiées aux soldats morts pendant la Seconde Guerre mondiale. A l'arrière du monument est fixée la plaque de granite gris de la guerre d'Algérie. Sur le devant du socle, un décor en bronze est constitué de motifs végétaux liés par un ruban.

Indexation iconographique normalisée

Groupe de figures (soldat, casque, portant : cercueil, croix latine), figure (victoire : aile, palme, flamme), ornement à forme végétale (feuille : chêne, laurier, lierre)

Description de l'iconographie

Quatre soldats casqués, des Poilus, portent sur leur épaule, un cercueil recouvert d'un linceul surmonté de la statue de la Victoire ailée tenant de sa main gauche une flamme et posant sur le linceul une palme végétale. Les soldats marchent sur un lieu de sépultures symbolisé par la croix latine plantée au sol. Les végétaux représentés sont constitués de palmes de laurier, symbole de purification des âmes, de feuilles de chêne, symbole de l'armée, de palmes d'olivier, symbole de paix et de feuilles de lierre, symbole de fidélité.

Dimensions normalisées

H = 320 ; la = 150 ; pr = 322 : Dimensions totales. Dimensions de chaque plaque de 1939-1945 : h = 45, la = 155. Dimensions de la plaque A.F.N. : h = 56, la = 150.

Inscription

Inscription (gravé, sur l'oeuvre), signature (gravé, sur l'oeuvre)

Précisions sur l'inscription

Les 345 noms des soldats morts pendant la Grande Guerre sont gravés dans le linceul. Les autres inscriptions sont gravées sur les différentes plaques en granite. Le prénom et nom du sculpteur est gravé deux fois sur le monument "H. PROSZYNSKI / SCULPR".

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Proszynski Henri (sculpteur) ; Sauret Emile (architecte)

Lieu de création

Lieu d'exécution : Ile-de-France, 93, Pantin

Siècle de création

1er quart 20e siècle

Année de création

1923

Description historique

Le 19 juillet 1919, le conseil municipal décide d'élever un monument aux morts "en la mémoire des défenseurs de la France morts pour la patrie". Il crée un comité d'honneur composé du député Cazals, du sous-préfet Pennes, de l'évêque de Pamiers Monseigneur Marceillac, du maire Rambaud, du président du tribunal civil Moras et du chef du bataillon Llobet. Il nomme aussi les membres d'un comité d'action sous la présidence du colonel Dinat chargé de choisir un projet et de recueillir les souscriptions volontaires auprès de la population. Le 15 janvier 1921, le maire, Joseph Rambaud est autorisé à traiter avec le sculpteur parisien Henri Proszynski, habitant Crampagna, commune proche de Pamiers. Les travaux débutent en juillet 1922 après que l'entrepreneur Latré ait construit la plate-forme du monument selon les plans dressés par l'architecte Emile Sauret. Le monument, d'un montant de 90 000 francs environ, est financé par la souscription publique de 30 000 francs et le budget municipal. Le 28 octobre 1923, il est inauguré en présence de Paul Laffont sous-secrétaire d’Etat aux PTT, des députés et sénateur de l'Ariège, des personnalités locales, religieuses, des associations, du 59e régiment d'infanterie, des enfants des écoles et d'un nombreux public. Ce monument commémore les différents conflits du 20e siècle. Sa construction a permis à la municipalité de réaliser une véritable opération d'aménagement urbain puisque la plate-forme, entourée d'un mur en granit est de dimensions importantes, près de 15 mètres de long et 9 mètres de largeur. De plus, un premier accès possible par les marches en façade et un deuxième par le dégagement à l'arrière permettent la promenade. La plaque-dédicace en marbre blanc, située en façade, comporte les inscriptions suivantes "LA VILLE DE PAMIERS / A SES ENFANTS MORTS POUR LA FRANCE". Devant le groupe sculpté, deux plaques de granite sont dédiées aux trois régiments locaux et rappellent leurs principales batailles. Sur la première plaque, horizontale, sont collées, autour de la croix de guerre les inscriptions "59 RI", "259 RI" et "134 RI". Au-dessus, sur la plaque inclinée, de part et d'autre du ruban de la croix de guerre, sont gravées les inscriptions suivantes, à gauche "LA MARNE / PERTHES / ROCLINCOURT / AVOCOURT / BEAUSEJOUR / LES MARQUISES / ARGONNE" et à droite "MONT-BLOND / VAUX-LES-PALAMEIX / MONT-NOIR / SAVY / BOIS-LE-CHAUME / MONT-D'ORIGNY / GUIZE". "MARENGO / 14 JUIN 1800" est en lettres collées et surmonte ce ruban. Les noms des 343 morts de la Grande Guerre sont gravés sur le drap mortuaire et les dates des différents conflits (1939-1945, 1946-1954 et 1954-1962) sont portées sur les plaques de granite situées autour du monument. La liste des noms, prénoms, dates et lieux de décès, dates de naissance, grades et régiments des militaires morts pour la France figure en pièce annexe.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

2007/08/06 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

Arrêté du 6 août 2007

Observations

Ce monument protégé au titre des Monuments historiques, est l'oeuvre d'un artiste, Henri Proszynski, de renommée internationale.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique ; enquête thématique départementale (monuments aux morts de l'Ariège)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Détail de la plaque 1939-1945 située sur le côté sud-ouest du monument.
Détail de la plaque 1939-1945 située sur le côté sud-ouest du monument.
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image