reliquaire-ostensoir de la Vraie Croix, de style néo-rocaille

Désignation

Dénomination de l'objet

Reliquaire-ostensoir, reliquaire de la Vraie Croix

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Reliquaire-monstrance

Appelation d'usage

Style néo-rocaille

Titre courant

Reliquaire-ostensoir de la Vraie Croix, de style néo-rocaille

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; La Bastide-de-Lordat ; église paroissiale Saint-Etienne

Numéro INSEE de la commune

09040

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté de communes du Pays de Pamiers

Canton

Saverdun

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Etienne

Référence Mérimée de l'édifice

IA09000003

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Sacristie

Description

Catégorie technique

Orfèvrerie

Structure et typologie

Fonctions combinées, plan (triangulaire), élévation (galbée), forme complexe

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze (en plusieurs éléments) : fondu, décor en relief, décor dans la masse, doré, argent, velours façonné, soie (polychrome) : brodé, os

Description matérielle

Cet ostensoir-reliquaire ou ostensoir-monstrance adopte la forme d'un ostensoir abritant une relique de la Vraie Croix. Il comporte un socle de plan triangulaire avec 3 pieds à élévation galbée. Ce socle à élévation galbée supporte une tige comportant un noeud piriforme et deux collerettes. Le reliquaire-monstrance a la forme d'un ostensoir de plan ovale à élévation chantournée. Cette partie supérieure de l'oeuvre se dévisse. La partie centrale de l'ostensoir, vitrée, comporte le reliquaire proprement dit, un médaillon ovale en argent abritant un fragment de la Vraie Croix. Il est encastré dans un fond de velours rouge présentant de part et d'autre du médaillon un décor de broderie de fils de soie polychromes. L'ostensoir est couronné par une croix qui est un élément rapporté

Indexation iconographique normalisée

Symbole christique (le serpent d'Eden, pomme : le péché, tentation, angelot : tête, croix), ornement à forme végétale (motif rocaille, coquille Saint-Jacques, rinceau : feuillage, acanthe)

Description de l'iconographie

L'oeuvre reprend tout un vocabulaire décoratif néo-rocaille. Le pied triangulaire est orné de coquilles Saint-Jacques, de trois têtes d'angelots et de palmettes d'acanthe. Le noeud est godronné. L'ostensoir comporte des ornements à motif rocaille avec des chutes végétales, des rinceaux d'acanthe ainsi que 3 têtes d'angelots. La partie inférieure est ornée du serpent biblique tenant la pomme du péché. L'ensemble est couronné par une croix. Le décor de broderie représente deux rinceaux de feuillage.

Dimensions normalisées

H = 44,5 ; la = 15 ; pr = 12

Historique

Siècle de création

Limite 19e siècle 20e siècle (?)

Description historique

Ce reliquaire-monstrance ou reliquaire-ostensoir abritant une relique de la Vraie-Croix est en bronze doré. De style néo-rocaille, il date très vraisemblablement de la 2e moitié du 19e siècle ou du début du 20e siècle. Il est très représentatif de ces oeuvres de dévotion usinées mécaniquement et proposées sur catalogue par les principaux fournisseurs de mobilier ou d'objets religieux.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Vue de l'oeuvre, bronze, limite 19e 20e siècle.
Vue de l'oeuvre, bronze, limite 19e 20e siècle.
(c) Inventaire général Région Occitanie
Voir la notice image