peinture monumentale de l'absidiole nord : Jérusalem céleste et Vierge au lait

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture monumentale de l'absidiole nord : Jérusalem céleste et Vierge au lait

Localisation

Localisation

Occitanie ; Ariège (09) ; Saint-Lizier ; église paroissiale Saint-Lizier (ancienne cathédrale) et cloître

Numéro INSEE de la commune

09268

Canton

Saint-Lizier

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Lizier (ancienne cathédrale) et cloître

Référence Mérimée de l'édifice

IA09004166

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Absidiole nord : voûte ; absidiole nord : cul-de-four

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit : fresque, polychrome, enduit : peinture à la chaux, monochrome

Description matérielle

De la représentation de la Vierge au lait il ne subsiste qu'un tracé noir évanescent.

Indexation iconographique normalisée

Jérusalem céleste, les apôtres, Vierge à l'Enfant (Vierge : allaitement, ange : chandelier)

Description de l'iconographie

La représentation de la Jérusalem céleste est située sur la voûte en berceau, un collège apostolique dont seuls de petits fragments sont conservés est peint sur les murs gouttereaux. L'évocation d'une Vierge au lait entourée de deux anges tenant deux chandeliers est peinte au cul-de-four. La mère de Jésus, couronnée, est assise sur une sorte d'autel dont on aperçoit la dalle plate. Seul le dessin au trait ocre rouge très effacé est visible.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises.

État de conservation (normalisé)

Mauvais état, oeuvre restaurée, fragment

Précisions sur l'état de conservation

Un voile de calcite se dépose sur les peintures romanes et il y a des décollements d'enduit par endroits. Ces peintures présentent des problèmes de conservation nettement visibles comme une surface très brillante due à l'application d'un fixatif de protection trop concentré ou des efflorescences consécutives à des infiltrations. La restauration a été faite par l'atelier Malesset entre 1963 et 1965 pour ce qui concerne le cul-de-four. La peinture du 14e disparaît petit à petit au profit de la peinture plus ancienne.

Historique

Siècle de création

1er quart 12e siècle, limite 13e siècle 14e siècle

Année de création

1300

Description historique

Les peintures romanes ont été dégagées en 1980. Elles n'ont rien de comparable avec les peintures du choeur de l'église et forment un programme rare et unique avec une représentation de la Jérusalem céleste qui devait être accompagnée d'un collège apostolique dont il ne reste que des fragments. Elles sont différentes du point de vue chromatique et stylistique. Ici, la mise en scène est dynamique avec les pieds des personnages débordant du cadre et sont probablement l'oeuvre d'un peintre itinérant roussillonnais. Le décor évoquant la Vierge est datable des alentours de 1300. Il n'a jamais été recouvert d'une couche de peinture ou d'enduit comme les autres décors de l'édifice.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1886/07/12 : classé MH

Précisions sur la protection

Ancienne cathédrale et cloître classée MH le 12/07/1886.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1995

Date de rédaction de la notice

2000

1/2
peinture monumentale de l'absidiole nord : Jérusalem céleste et Vierge au lait
peinture monumentale de l'absidiole nord : Jérusalem céleste et Vierge au lait
© Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Voir la notice image