tympan : les quatre vertus cardinales

Désignation

Dénomination de l'objet

Tympan

Titre courant

Tympan : les quatre vertus cardinales

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Allier (03) ; Saint-Menoux ; 1 impasse de la Poste ; bâtiment conventuel de l'abbaye de Saint-Menoux à présent poste

Numéro INSEE de la commune

03247

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Auvergne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Souvigny

Adresse de l'édifice

De la Poste (impasse) 1

Nom de l'édifice

Bâtiment conventuel de l'abbaye de Saint-Menoux à présent poste

Référence Mérimée de l'édifice

IA03000055

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Mur gouttereau de façade

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Plan (semi-circulaire)

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire (en plusieurs éléments) : taillé, décor en demi-relief, décor en haut-relief, décor dans la masse ; grès (en plusieurs éléments) : taillé

Description matérielle

Le tympan de calcaire comporte un entablement en plein cintre en grès. Les chérubins placés sous le tympan sont en calcaire.

Indexation iconographique normalisée

Figure ; vertu ; lion ; miroir ; balance ; chien ; palme ; crosse ; ange

Description de l'iconographie

Les attributs des vertus sont : la balance (Justice), le miroir (Prudence), le lion (Force), le chien (Tempérance). Sous le tympan, 2 chérubins.

Dimensions normalisées

Dimensions non prises

État de conservation (normalisé)

Partie bûchée

Inscription

Armoiries (partiellement illisible)

Précisions sur l'inscription

Armoiries : d'azur à trois concombres d'argent, les queues en haut. Ecu entouré de 2 palmes, crosse abbatiale.

Historique

Personnalités liées à l'histoire de l'objet

Boulay-Favier Marie-Gabrielle du (commanditaire)

Siècle de création

4e quart 17e siècle

Année de création

1694

Description historique

Le tympan de la pharmacie du couvent a été commandé en 1694 par l'abbesse Marie-Gabrielle du Boulay-Favier (1678-1695), dont il porte les armes. Le sculpteur auquel elle s'adressa est également l'auteur de 3 statues dans l'église et de l'autel présumé de Lorette (étudiés). Il pourrait s'agir de Jacques-Eloi Legrand (avant 1683-après 1719), artiste parisien qui travailla notamment pour Versailles et pour Chantilly avec Antoine Poissant neveu de Thibault Poissant. Armoiries bûchées à la Révolution.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

2000/11/07 : inscrit au titre objet

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88
1/3