peinture monumentale de la partie basse de la clôture de la sixième travée nord du choeur : saint martyr et deux anges

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture monumentale de la partie basse de la clôture de la sixième travée nord du choeur : saint martyr et deux anges

Localisation

Localisation

Picardie ; Aisne (02) ; Saint-Quentin ; collégiale puis basilique Saint-Quentin (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

02691

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Quentin

Canton

Saint-Quentin

Nom de l'édifice

Collégiale puis basilique Saint-Quentin (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit (support) : peinture à la chaux (?)

Description matérielle

Les peintures sont situées dans le tympan d'un niche en arc brisé surbaissé dont le soubassement est occupé par un socle destiné a recevoir une statue gisante et une plaque d'épitaphe. La couche picturale repose sur un enduit posé sur la paroi appareillée en pierres de taille.

Indexation iconographique normalisée

Ange (agenouillé, encensoir), saint (palme, livre)

Description de l'iconographie

Deux anges agenouillés, aux ailes largement déployées, secouent des encensoirs au bout d'une chaîne. Ils sont placés de part et d'autre d'un saint qui tient une palme de martyre et lit un livre.

Dimensions normalisées

H=104 ; l=245 (Dimensions totales)

État de conservation (normalisé)

Oeuvre menacée

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

Limite 15e siècle 16e siècle (?)

Description historique

A l'origine, ce monument funéraire était celui de Grégoire de Ferrières, qui vivait pendant la seconde moitié du 13e siècle. Le décor peint, qui n'est apparemment pas celui d'origine semble remonter à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle, mais l'usure et l'effacement prononcé de la peinture interdisent toute considération d'ordre stylistique. Détruite pendant la Révolution, la statue gisante fut remplacée par celle de monsieur Tavernier, curé de Saint-Quentin, mort en 1865 a laquelle on adjoignit la plaque commémorative.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1840 : classé au titre immeuble

Précisions sur la protection

Liste de 1840.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57