ensemble des peintures monumentales de la chapelle Sainte-Marthe-Sainte-Madeleine : Scènes de la vie de sainte Madeleine

Désignation

Titre courant

Ensemble des peintures monumentales de la chapelle Sainte-Marthe-Sainte-Madeleine : Scènes de la vie de sainte Madeleine

Localisation

Localisation

Picardie ; Aisne (02) ; Saint-Quentin ; collégiale puis basilique Saint-Quentin (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

02691

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Quentin

Canton

Saint-Quentin

Nom de l'édifice

Collégiale puis basilique Saint-Quentin (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Collatéral sud de la nef, seconde travée, chapelle Sainte-Marthe-Sainte-Madeleine

Description

Indexation iconographique normalisée

Sainte Madeleine

Historique

Siècle de création

Limite 15e siècle 16e siècle

Description historique

Les peintures murales de la chapelle Sainte-Madeleine, consacrées à la vie de la sainte homonyme, recouvrent les parties basses de tous les murs (trois) de la dite chapelle. A l'origine, le programme peint devait être le résultat d'une seule campagne de décoration, probablement effectuée à la fin du 15e siècle ou au cours du premier quart du 16e siècle. Quentin de la Fons, historien de Saint-Quentin sous l'Ancien Régime, affirme que maître Quentin Descaurres est l'auteur de ces peintures. Cet ensemble présente aujourd'hui une hétérogénéité stylistique très visible qui isole le mur est, et harmonise les murs sud et ouest. Cette différence de style doit sans doute être imputable aux diverses restaurations. Badigeonnées en 1787, les peintures furent remises au jour en 1858 par M. Bénard. A cette date, l'auteur décrit une iconographie différente de celle qui est visible actuellement sur la paroi orientale, bien que toujours dévolue à la Madeleine. Quelques décennies plus tard, en 1926, Jules Hachet fait également une description des peintures qui correspond à ce que l'on peut voir aujourd'hui. Il signale qu'une restauration a eu lieu entre le moment de la découverte et le moment où il écrit. Il est donc probable que dans le courant de la seconde moitié du 19e siècle, une restauration très lourde ait non seulement modifié l'iconographie initiale du mur est, mais ait également entraîné une altération non négligeable de la facture d'origine. Une seconde restauration a été effectuée en 1959 par monsieur R. Baudoin.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1840 : classé au titre immeuble

Précisions sur la protection

Liste de 1840.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier avec sous-dossier

Partie constituante

Peinture monumentale

Références des parties constituantes étudiées

IM02003037, IM02003038

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57