Peinture monumentale (détruite) : Christ en croix avec donateurs et leurs saints patrons

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture monumentale (détruite) : Christ en croix avec donateurs et leurs saints patrons

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Aisne (02) ; Saint-Quentin ; Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin

Numéro INSEE de la commune

02691

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Saint-Quentinois

Canton

Saint-Quentin

Adresse de l'édifice

Ancienne collégiale royale, actuellement basilique Saint-Quentin

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Collatéral sud du choeur mur est de la troisième chapelle ou chapelle Saint-Eloi

Lieu de déplacement de l'objet

Oeuvre disparue :

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Enduit (support) : fresque

Description matérielle

D'après des descriptions, la peinture était située au-dessus de l' autel et adoptait la composition d'un triptyque, pour servir de retable. On ne connaît rien de sa technique, mais la fresque est peu fréquente dans cette région.

Indexation iconographique normalisée

Scène, Christ en croix, homme, femme, en donateur, agenouillé, saint

Description de l'iconographie

La peinture représentait un Christ en croix central, entre un donateur et une donatrice agenouillés et accompagnés de leurs saints patrons.

Dimensions normalisées

Mesures proposées par la documentation du service des Monuments historiques : h = 110, la = 230.

État de conservation (normalisé)

Oeuvre détruite

Précisions sur l'état de conservation

La peinture a disparu après la Première Guerre mondiale, sans doute trop endommagée pour pouvoir être restaurée.

Historique

Lieu de création

Lieu d'exécution : Picardie, 02, Saint-Quentin

Siècle de création

15e siècle (?), 16e siècle (?)

Description historique

La peinture murale de l'actuelle chapelle Saint-Eloi (ancienne chapelle Saint-Georges), classée au titre immeuble, n'existe plus aujourd'hui. Comme de nombreuses peintures murales de la basilique, elle a été découverte sous un badigeon, à l'occasion de la restauration intérieure du monument dirigée par l'architecte Pierre Bénard dans la seconde moitié du 19e siècle. En 1893, l'archiprêtre Mathieu précise que cette peinture a été restaurée en 1891 par un nommé Degrave. Mentionnée par les guides de visite de Raymund Dreiling et de Jules Hachet, cette oeuvre semble dater du 15e ou du 16e siècle et est jugée de bonne qualité, mais ayant déjà beaucoup souffert. Ce décor a probablement disparu au cours de la Première Guerre mondiale, ou pendant les restaurations qui l'ont suivie, jugé sans doute trop endommagé pour pouvoir être restauré. On n'en connaît pas de représentation.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

classé au titre immeuble

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; enquête thématique régionale (la basilique de Saint-Quentin)

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2008

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens