peinture monumentale : Saint Michel (?), la Création d'Eve, Adam et Eve autour de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Adam et Eve expulsés du paradis, le Meurtre d'Abel, les Offrandes d'Abel et Caïn, Animaux hybrides

Désignation

Dénomination de l'objet

Peinture monumentale

Titre courant

Peinture monumentale : Saint Michel (?), la Création d'Eve, Adam et Eve autour de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, Adam et Eve expulsés du paradis, le Meurtre d'Abel, les Offrandes d'Abel et Caïn, Animaux hybrides

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Aisne (02) ; Berzy-le-Sec ; collégiale puis église paroissiale Saint-Quentin (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

02077

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Soissons

Canton

Soissons

Nom de l'édifice

Collégiale puis église paroissiale Saint-Quentin (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Nef, mur sud

Description

Catégorie technique

Peinture murale

Matériaux et techniques d'interventions

Pierre (support) : peint, sur apprêt (?, blanc), monochrome

Description matérielle

Seul le registre inférieur est lisible. La couche picturale est posée à même la pierre, peut-être sur un apprêt blanc pour les personnages dont la couleur de fond est nettement blanche. L'essentiel de la peinture semble avoir été effectué au trait, seules les chevelures des personnages et le corps de la bête empalée par saint Michel (?) ont été remplies de couleur. Trois fenêtres aveugles donnant sur comble rythment la paroi peinte sur toute sa hauteur et divisent ainsi le décor peint en quatre tableaux. Il n'y a pas de séparation matérielle entre les scènes, seule l'orientation des personnages et parfois un élément végétal (un arbre) permet de saisir la structure individuelle de chaque scène.

Indexation iconographique normalisée

Saint Michel (?) : lance, animal fabuleux, saint, groupe de figures : nu, création d'Eve, Tentation d'Adam et Eve : arbre, serpent d'Eden, Adam et Eve chassés du paradis terrestre, meurtre d'Abel, sacrifices d'Abel et Caïn, animal fabuleux, hybride, homme, femme, fleur de lys, diablotin, ornementation géométrique (ruban plissé)

Description de l'iconographie

L'iconographie de la première scène à l'ouest du mur sud est difficilement identifiable car lacunaire, peut-être s'agit-il de saint Michel terrassant le dragon. Au premier plan, un personnage dont il manque la tête enfonce une lance dans la gueule d'une bête monstrueuse. Juste derrière lui, se trouve un saint personnage qui entraîne derrière lui un cortège d'humains totalement nus. Dans la scène de la Tentation d'Adam et Eve, les deux personnages sont incités à croquer chacun un fruit par un oiseau à queue de serpent. Ce serpent tentateur est parfaitement semblable au serpent d'airain érigé par Moïse au mur nord. Dans l'expulsion du paradis, Adam et Eve sont dirigés vers la scène précédente, c'est à dire vers le paradis alors qu'habituellement, les déchus se dirigent vers la sortie du paradis et tournent généralement le dos à l'Eden. Des animaux hybrides (lions à langue de serpent et cornes de rhinocéros) qui semblent se faire face et s'affronter occupent les parties basses de la paroi peinte de la dernière travée à l'est. L'écoinçon entre la seconde et la troisième arcade est également peint : un homme lève la main vers une femme face à lui, qui tient une fleur de lys. Entre les deux, un diablotin cornu est dirigé vers le personnage féminin.

Dimensions normalisées

L = 1625 (Longueur totale de la frise)

État de conservation (normalisé)

Manque, oeuvre restaurée

Précisions sur l'état de conservation

Une grande partie des scènes de l'ensemble du programme peint a disparu et les scènes qui subsistent sont très effacées. Une zone lacunaire est particulièrement située au niveau des têtes des personnages entre la première et la seconde travée.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Siècle de création

Limite 12e siècle 13e siècle (?)

Description historique

Cette peinture murale est à rattacher à la fin du 12e siècle ou au début du 13e siècle. Tout en choisissant des scènes plutôt traditionnelles dans l'iconographie romane, les concepteurs du programme peint ont vraisemblablement cherché à introduire une dimension symbolique entre les murs nord et sud, ce qui a pour effet de rendre l'iconographie du mur sud assez singulière. La première interrogation naît de l'iconographie non identifiée de la scène la plus à l'ouest. Dans le cas où cette scène représenterait la confrontation entre l'archange Michel et le dragon, on parvient mal à expliquer la présence d'autres personnages. On a suggéré qu'il pourrait s'agir des archanges Michel et Gabriel protégeant du mal l'entrée de l'église et guidant du même coup les fidèles, mais aucun des deux supposés archanges n'est ailé. On peut cependant remarquer que la procession des humains nus n'est pas sans évoquer les cortèges des élus et des damnés que l'on voit habituellement dans les jugements derniers médiévaux. Et ici, la proximité spatiale entre cette scène et la place traditionnellement réservée aux scènes eschatologiques (au revers de façade occidentale) est troublante. D'autre part, l'exacte similitude dans la représentation du serpent d'Eden au sud et du serpent d'airain au nord suggère que les iconographies des deux murs sont peut-être liées d'un point de vue typologique (le serpent tentateur est racheté par le serpent d'airain). Enfin, il existe, sur le mur sud certaines incohérences chronologiques. Dans l'expulsion du paradis, le fait que les exclus soient dirigés vers le paradis ne paraît pas anodin, mais semble indiquer qu'ici, la composition est indépendante de la chronologie du récit. Cette singularité se trouve confirmée par les scènes qui viennent. En effet, le meurtre d'Abel est représenté avant la scène des offrandes, épisode qui fut la cause du meurtre. L'inversion de la chronologie reste inexpliquée, mais on remarque qu'une telle inversion est présente au mur nord, presque en face des scènes concernant Abel et Caïn.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1974/03/02 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

Intitulé de l'arrêté de protection : peintures murales de la nef, 13e siècle.

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Recensement des peintures murales ; dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

Ensemble des peintures monumentales de la nef

Référence des l'ensemble

IM02003026

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens