statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant

Désignation

Dénomination de l'objet

Statue

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Petite nature

Titre courant

Statue (petite nature) : Vierge à l'Enfant

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Aisne (02) ; Noyales ; église paroissiale Sainte-Geneviève (non étudiée)

Numéro INSEE de la commune

02563

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Guise

Nom de l'édifice

Église paroissiale Sainte-Geneviève (non étudiée)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Dans l'angle sud-est de la nef

Description

Catégorie technique

Sculpture

Structure et typologie

Revers sculpté, revers évidé

Matériaux et techniques d'interventions

Calcaire (monolithe) : taillé, peint, polychrome

Description matérielle

L'oeuvre est en calcaire monolithe et a gardé localement des traces de polychromie. Le revers de la statue présente un aspect légèrement creux, un étrier métallique a été scellé afin de fixer la statue à l'arrière.

Indexation iconographique normalisée

Figures bibliques (Vierge à l'Enfant, en pied, de face, fleur : symbole, oiseau : symbole)

Description de l'iconographie

La Vierge tient de sa main droite une fleur, l'Enfant Jésus tient de sa main droite un petit oiseau qui lui pince la main gauche.

Dimensions normalisées

H = 124 ; la = 50 ; pr = 38

État de conservation (normalisé)

Oeuvre restaurée, traces de peinture

Précisions sur l'état de conservation

Traces de polychromie et de peinture dorée dans les creux des plis des vêtements de la Vierge et de l'Enfant. Le bras droit de la Vierge est une restauration, tout comme la tête de l'Enfant Jésus et de la Vierge.

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

auteur inconnu

Lieu de création

Ile-de-France (?)

Siècle de création

14e siècle, 19e siècle

Description historique

La statue, reprenant l'iconographie de la Vierge de tendresse, date probablement du 14e siècle, comme en témoigne son léger déhanchement et le traitement des plis. Elle s'inscrit dans le courant des créations réalisées alors à Paris et en Ile-de-France. Des traces de polychromie, peut-être originelle, sont partiellement visibles en certains endroits des plis des vêtements de la Vierge. Les têtes de la Vierge et de l'Enfant Jésus sont des restaurations du 19e siècle, à une date inconnue, sans que l'on sache si, il s'agit de créations ou du remplacement d'éléments endommagés. En 1926-27, elle est mise à l'extérieur de l'église. Elle y est replacée en 1967-68. La statue a longtemps été déposée dans l'église paroissiale de Macquigny, où est désormais conservée une copie moderne de l'oeuvre. La statue, en particulier le bras droit, a été restaurée dans l'Essonne à une date inconnue.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Date et typologie de la protection

1980/09/24 : inscrit au titre objet

Précisions sur la protection

Vierge à l'Enfant, statue pierre calcaire : les têtes de la Vierge et l'Enfant ont été reportés au 19e siècle mais le reste de la sculpture semble être antérieur au 16e siècle.

Intérêt de l'objet

À signaler

Photographies liées au dossier de protection

OUI

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens