verrières allégoriques en pendant : symboles eucharistiques (baies 1 et 2)

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Verrière allégorique, en pendant

Titre courant

Verrières allégoriques en pendant : symboles eucharistiques (baies 1 et 2)

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Aisne (02) ; La Vallée-au-Blé ; rue de Verdun ; église paroissiale Saint-Michel

Numéro INSEE de la commune

02759

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Picardie

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vervins

Adresse de l'édifice

Verdun (rue de)

Nom de l'édifice

Église paroissiale Saint-Michel

Référence Mérimée de l'édifice

IA02000416

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Choeur (baies 1 et 2)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Structure et typologie

Baie libre (2, en plein cintre)

Matériaux et techniques d'interventions

Verre transparent (coloré) : grisaille sur verre, peint au pochoir, plomb (réseau)

Indexation iconographique normalisée

Symbole (croix, autel, pain, poisson, blé)

Description de l'iconographie

Les 2 verrières sont strictement identiques, l'une étant inversée par rapport à l'autre.

Dimensions normalisées

H = 290 ; l = 105 (Hauteur approximative)

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Ingrand Maurice-Ernest = Ingrand Max (peintre-verrier)

PV004717

Lieu de création

Ile de France, 94, Orly

Siècle de création

3e quart 20e siècle

Description historique

Les anciennes verrières du choeur avaient été réalisées en 1900 par l'atelier Champigneulle et restaurées en 1928 par la même maison. Elles représentaient le Combat de saint Michel, l'Apparition de l'Archange au Mont Gargan et le Pèsement des âmes. Détruites en 1940 elles ont été remplacées par 2 verrières modernes, la baie d'axe ayant été murée. Le décor porté de l'église nouvelle a été commandé entre 1953 et 1960. Max Ingrand réalisa ces 2 verrières pour la somme de 12554, 17 NF. Les dépenses et probablement la commande furent gérées par la Coopérative de reconstruction d'églises et d'édifices religieux sinistrés (La Renaissance des clochers, Paris 9e). Max Ingrand (1909-1969), formé à l'atelier Gruber, a réalisé de nombreuses verrières après guerre. Il a notamment travaillé à la cathédrale de Beauvais (60), à l'église Saint-Pierre d'Yvetot (76), à l'église Sainte-Agnès de Maisons-Alfort (94), à la cathédrale et aux églises Saint-Nicaise et Saint-Ouen de Rouen (76).

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Photographies liées au dossier de protection

OUI

Références documentaires

Cadre de l'étude

Dossier ponctuel

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1997

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel
21 mail Albert-Ier 80000 Amiens