médailles (2) (monnaie de confiance) : pacte fédératif, de la Révolution française

Désignation

Dénomination de l'objet

Médaille (2)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Monnaie de confiance

Appelation d'usage

De la révolution française

Titre courant

Médailles (2) (monnaie de confiance) : pacte fédératif, de la Révolution française

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Trévoux ; rue de l'Hôpital ; hôpital, hôpital Montpensier

Numéro INSEE de la commune

01427

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Trévoux

Adresse de l'édifice

Hôpital (rue de l')

Nom de l'édifice

Hôpital, hôpital Montpensier

Référence Mérimée de l'édifice

IA01000125

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Pharmacie, vitrine (III, d)

Description

Catégorie technique

Numismatique

Matériaux et techniques d'interventions

Bronze : fondu, frappé, décor en bas-relief, décor à relief engagé, décor dans la masse

Description matérielle

Ensemble de 2 médailles identiques circulaires en bronze, d'une exécution très soignée ; inscriptions frappées en bas-relief, décor en relief perspectif engagé

Indexation iconographique normalisée

Scène historique : en médaillon (fête, commémoration, association, gendarmerie, drapeau, serment, autel, femme : allégorie, à l'antique, casque, bouclier, armoiries, portant, constitution)

Description de l'iconographie

Dans un médaillon ovale sur la face de la médaille, la scène historique intitulée pacte fédératif, montre l'association des gardes nationales de France prêtant serment à la constitution, sous l'égide de La Fayette, lors de la fête de la Fédération de l'Assemblée constituante célébrée le 14 juillet 1790 au Champ-de-Mars ; la table de la constitution française est brandie par une femme casquée et vêtue à l'antique, allégorie de la France, assise sur un trône à gauche, sur lequel est posé un bouclier aux armes de France ; devant elle, à droite, figurée en relief perspectif, la troupe des fédérés debout sous les drapeaux, lève la main comme un seul homme, un autel au centre porte le profil du roi Louis XVI ; grainetis sur le pourtour de la médaille.

Dimensions normalisées

D = 3,9 ; épaisseur de la tranche = 0,25

Inscription

Signature (sur l'oeuvre), date (sur l'oeuvre), inscription (sur l'oeuvre), devise (sur l'oeuvre), inscription concernant l'iconographie (sur l'oeuvre), inscription concernant le propriétaire (sur l'oeuvre), inscription concernant le titre (manuscrite, sur étiquette)

Précisions sur l'inscription

Signature : DUPRE. F. (face, dans la scène, sur le trône de la France) ; date : 14 JUILLET 1790 (face, en exergue au dessous de la scène) ; date : 1792 (revers, sur le limbe, en bas), L'AN IV. DE LA LIBERTE (revers, en exergue) ; inscription : MEDAILLE/DE CONFIANCE/DE CINQ SOLS/REMBOURSABLE/EN ASSIGNATS/DE 50. ET/AU DESSUS. (champ du revers, au dessus de l'exergue) ; inscription : & DEPARTEMENS DE PARIS. RHONE ET LOIRE. DU GARD. (sur la tranche) ; devise : VIVRE LIBRE/OU MOURIR (face, sur le limbe de part et d'autre du médaillon et sur le drapeau des Fédérés) ; inscription concernant l'iconographie : PACTE FEDERATIF (face, dans le médaillon, en titre au dessus de la scène), CONSTITUTION DES FRANÇAIS (face, sur la table que présente la France aux Fédérés) ; inscription concernant le propriétaire : MONNERON FRERES NEGOCIANS A PARIS (revers, sur le limbe) ; inscription manuscrite sur étiquette au dessous : MEDAILLE DE LA REVOLUTION/AVEC LA DEVISE VIVRE LIBRE OU MOURIR/APPELEE MONERON (SIC) /14 JUILLET 1790

Historique

Auteur de l'œuvre ou créateur de l'objet

Dupré Augustin (graveur)

Lieu de création

Ile-de-France, 75, Paris

Siècle de création

4e quart 18e siècle

Année de création

1792

Description historique

Ces deux médailles ont été réalisées en 1792 par Augustin Dupré (qui signe ici Dupré F.), originaire de Saint-Etienne, médailleur officiel pendant la Révolution et graveur général des monnaies de 1791 à 1803 ; appelées monnaies de confiance, d'une valeur de cinq sols, elles servaient de garantie pour pallier au manque de numéraire à cette époque et ont été émises à la demande de particuliers, les frères _MONNERON, négociants ; mais ce procédé fut interdit par décret du 3 septembre 1792.

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Sous-dossier

Intitulé de l'ensemble

De la collection numismatique

Référence de l'ensemble

IM01000655

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1992

Date de rédaction de la notice

1997

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88