8 verrières (suite, grisaille figurée, verrière légendaire, verrière héraldique, vitrail archéologique) : légende de l'enlèvement de la fille de Guyonnet de La Bessée (baies 1 à 4)

Désignation

Dénomination de l'objet

Verrière (8)

Précision sur la typologie de l'objet - hors lexique

Suite, grisaille figurée, verrière légendaire, verrière héraldique, vitrail archéologique

Titre courant

8 verrières (suite, grisaille figurée, verrière légendaire, verrière héraldique, vitrail archéologique) : légende de l'enlèvement de la fille de Guyonnet de La Bessée (baies 1 à 4)

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Ain (01) ; Beauregard ; rue Gui de Chabeu ; château fort

Numéro INSEE de la commune

01030

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Trévoux

Adresse de l'édifice

Gui de Chabeu (rue)

Nom de l'édifice

Château fort

Référence Mérimée de l'édifice

IA01000016

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Emplacement de l’œuvre dans l’édifice

Grand salon du rez-de-chaussée, tympan à deux baies des portes et fenêtres (baies 1 à 4)

Description

Catégorie technique

Vitrail

Structure et typologie

Panneau (8, rectangulaire vertical)

Matériaux et techniques d'interventions

Verre transparent (incolore) : verre lissé, peint, grisaille sur verre, sanguine sur verre, jaune d'argent, camaïeu, verre transparent : verre lissé, émail sur verre, peint, grisaille sur verre, jaune d'argent, polychrome, plomb (réseau)

Description matérielle

Suite de 8 petits panneaux, garnissant le tympan à deux baies des portes et fenêtres du salon ; baie 1, panneaux 1 et 2 : verre transparent coloré et verre incolore peint, rehaussés de grisaille pour le modelé ; baies 2, 3, 4, panneaux 3 à 8 : verre transparent incolore, peint en camaïeu de grisaille brun rouge et jaune d'argent, brossés et putoisés, seul le fond de l'étendard de France est peint en bleu

Indexation iconographique normalisée

Scènes (cycle narratif : homme, jeune fille, jeu d'échecs, amour, enlèvement, officier ministériel, violence, prise de place, reddition, Bourbon Louis II de, pardon), armoiries

Description de l'iconographie

Source : légende courtoise du 17e siècle, racontant l'enlèvement de la fille de Guyonnet de la Bessée, 1er échevin de Villefranche, par Edouard II de Beaujeu, tombé amoureux d'elle au cours d'une partie d'échecs ; cet incident l'obligea à se soumettre au duc Louis II de Bourbon et à lui céder tous ses biens en 1400.

Dimensions normalisées

H = 47 ; la = 34 ; dimensions des panneaux 1 à 4 ; panneaux 5 à 8 : h = 48, la = 40

État de conservation (normalisé)

Grillage de protection

Inscription

Inscription concernant l'iconographie (peinte, sur l'oeuvre), armoiries

Précisions sur l'inscription

Inscription concernant l'iconographie : BOURBON, en caractères gothiques, de part et d'autre des armoiries de Louis II de Bourbon, sur le panneau 8 ; armoiries identifiées : armes de Beaujeu, panneau 1 : d'or, au lion de sable chargé d'un lambel de cinq pendants de gueules ; l'écu timbré d'un casque de prince (ou de duc souverain ?) orné de ses lambrequins et d'une couronne de baron ; devise : FORT FORT, CRI : FLANDRES, en caractères gothiques ; armoiries identifiées : armes de la Bessée, panneau 2 : fascé de gueules et d'argent de huit pièces au lion d'argent brochant ; l'écu timbré d'un casque de duc (?) empanaché ; supports : lion et griffon

Historique

Auteur du projet

Anonyme (d'après, peintre-verrier)

PV005097

Lieu de création

Rhône-Alpes, 69, Lyon

Etape de création

Copie interprétée, modèle partiel, avec oeuvre apparentée connue (de vitrail), copie partielle (de sculpture)

Siècle de création

4e quart 19e siècle

Année de création

1883

Description historique

Ces verrières néo-médiévales, certainement achevées en 1883 (facture), seraient l'oeuvre du peintre-verrier lyonnais Auguste Paquier Sarrazin, peut-être d'après des cartons d'Alexandre Mauvernay, peintre-verrier de la Loire, pour les verrières héraldiques ; celle de La Bessée copie en partie les armoiries de cette famille sculptées dans un hôtel de Villefranche-sur-Saône (Rhône) ; la partie d'échecs, 1er épisode de la légende, s'inspire très largement d'un panneau du 2e quart du 15e siècle qui ornait l'hôtel de La Bessée à Villefranche ; déposé en 1840, il était connu des verriers lyonnais et fût photographié vers 1906 par Lucien Bégule au château de Sassangy (Saône-et-Loire) ; perdu après 1923, il est réapparu en 1993 en vente publique à Drouot où l'acquit le musée de Cluny ; c'est un exemple exceptionnel de vitrail civil, conservé, de cette époque

Statut juridique et protection

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une personne privée

Intérêt de l'objet

À signaler

Références documentaires

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dénomination du dossier

Dossier individuel

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

1995

Renvoi vers dossier 'peinture'

Bourbon Louis II de (modèle)

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 - 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88