Buste de femme

N°Inventaire

RFR 53

Domaine

Sculpture

Auteur / exécutant / collecteur

PIGALLE Jean-Baptiste (manière de)

Précisions auteur

Paris, 1714 ; Paris, 1785

Anciennes attributions

PAJOU ?

Titre

Buste de femme

Ancien titre

Buste de femme, autrefois identifiée comme étant madame de Pompadour

Dénomination du bien

Buste

Millénaire

1759 ?

Siècle

3e quart 18e siècle ?

Technique

Pierre (marbre) ; ronde-bosse

Dimensions

H. 0,59 ; La. 0,46 m.

Description

Buste ; analogie : New-York, Metropolitan Museum, Pigalle, Buste de madame de Pompadour

Inscriptions

Signé et daté au revers : "Fait par J.B. Pigalle, sculpteur du Roy, 1759".

Genèse

La signature semble douteuse et l'oeuvre est probablement un pastiche de la seconde moitié du dix-neuvième siècle.

Historique

La liste établie à Munich le 26 mars 1947, par Walter Andreas Hofer, des objets de Hermann Goering provenant de France et restés à Carinhall identifie une sculpture : "n° ct 5, n° photo 3023, buste en marbre d'une jeune femme, France, 18ème siècle, provenance Einsatzstab Reichsleiter Rosenberg" (1). Compte tenu de l'état de mutilation de ce buste et de certaines différences dans le traité du relief (boucle sur le front pour la sculpture présentée en 1933) il est difficile d'affirmer qu'il s'agit de celui proposé au département des Sculptures en 1933 par Paul Mougin, antiquaire, " Au rouet d'or ", 57, rue de Châteaudun, Paris 9e ; ce buste semble être un exemple caractéristique d'oeuvre qui se trouvait encore sur le marché de l'art parisien en 1940 et qui a été acquis par l'occupant. Rien n'indique que Paul Mougin ait été visé par les lois raciales (2) ; il est aussi possible que le buste ait été acquis auprès de Paul Mougin par un acheteur concerné par les lois d'arianisation. Ce buste est identifié dans l'inventaire Goering comme provenant d'une confiscation au Reichmarine et semblerait correspondre au "Buste de jeune femme" provenant de l'Einstaztab Reichleiter Rosenberg (3). Resté à Carinhall (4), le buste est rapatrié vers la France par le premier convoi en provenance de Berlin à destination du siège de la commission de récupération artistique ; il est retenu lors de la cinquième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 25 octobre 1950 ; l'oeuvre est indiquée sous le "n° d'ordre 22, n° allemand 3023, n° d'inventaire 634, provenance : 1er convoi de Berlin, France, Pigalle, "buste de Madame de Pompadour", marbre" (5) ; il est attribué aux musées nationaux (musée du Louvre , département des Sculptures) en 1951 (6), puis déposé au Mobilier national de 1963 à 1999 ; il est actuellement conservé au département des Sculptures du musée du Louvre.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2020.

Catégorie

Oeuvre probablement spoliée, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

3023 : numéro allemand (correspond à numéro photographie collection Goering). 634 : numéro d'inventaire

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Sculptures

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Sculptures

Exposition

1997, (9 avril - 5 mai), Paris, musée du Louvre, "Présentation des oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux" (Cat. : p. 378).

Bibliographie

GABORIT, Jean-René, "Jean-Baptiste Pigalle", "sculptures du musée du Louvre", Paris, 1985, p. 90. BEAULIEU, Michèle, "Un buste inconnu de Mme de Pompadour par Pigalle", dans "Revue des Arts", 1986, p. 109-110. GABORIT, Jean-René (sous la dir.), avec la collaboration de BRESC-BAUTIER, Geneviève, "Nouvelles acquisitions du département des sculptures 1996-2001", Paris, R.M.N., 2002, p. 114. SCHERF, Guilhem : "Madame de Pompadour et la sculpture", dossier de l'art hors série de "L'estampille l'objet d'art", n° 83, février 2002, p. 65.

Notes

(1)MEAE/209SUP146 : L'objet est indiqué avec 19 autres oeuvres de la même provenance, dont certaines pourraient venir de la collection Rothschild ; voir aussi www.fold3com/image/27000287, image/2700038289, image/232000929, image/232000776, image/231929740, image/231929655, image/270016757 (interrogatoire de Richard Schulz par Rose Valland), image/270016760 et image/270016764. (2)Courrier du 29 janvier 1997, du conservateur général chargé du département des Sculptures du musée du Louvre au directeur des musées de France. (3)dhm.de/base de données Goering, datenblatt RMG02214 : "Provenienz, Vorbesitz : Unbekannter französischer Besitz (Keine Angabe), Reichmarine (Beschlagnahmung Franreich) ; Enlieferung : Einsatzstab Reichleiter Rosenberg Paris (Nationalsozialistische Dienstelle)" ; et errproject.org/jeudepaume/card-view.php?cardId=54671 : Coll. Caroline Stern, source Bundesarchiv B323/289, 20 avenue Montaigne". (4)MAEA209SUP/375 P6 : Dossier "Lions en provenance de Berlin", courrier de Rose Valland au Président de a commission de récupération artistique, Berlin l 3 mars 1948 "... J'ai ramené d'autres fragments de sculptures, ainsi qu'un buste de femme XVIII° siècle, qui est certainement un portrait, le nez est cassé ..." (5)MEAE/209SUP710 R39 - Cinquième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (6)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 13 août 1951.

Date de la dernière mise à jour

2020-11-29

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais.

mnr/RFR00053/rfr53n.jpg