Trois danseuses en buste.

N°Inventaire

REC 133

Auteur / exécutant / collecteur

DEGAS Edgar

Précisions auteur

Paris, le 19 juillet 1834 ; Paris, le 27 septembre 1917.

Ecole

Ecole française

Titre

Trois danseuses en buste.

Ancien titre

Trois danseuses à mi-corps

Siècle

19e siècle

Technique

Papier calque ; fusain ; estompe

Dimensions

H. 0,645 ; La. 0,556 m.

Description

L'oeuvre était encadrée lors de sa découverte en 1951 : M. Belpaume signale une inscription au revers de ce cadre doré, sur le croquis qu'il en a fait : "M.D.1" ; en 1951, la vitre était cassée.

Historique

L'oeuvre est décrite de la façon suivante dans la liste de préparation aux commissions de choix des oeuvres de la récupération artistique : "N° d'ordre : 252 ; n° allemand : [néant] ; Auteur : Degas ; Sujet : Trois danseuses à mi-corps ; Nature : Crayon ; Observations : [néant]" (1). Comme l'indique le cachet, en bas à gauche du dessin (2), le dessin a figuré dans la vente de l'Atelier Degas, à Paris, galerie Georges Petit (deuxième vente, les 11-13 décembre 1918), sous le numéro 298 (3) ; adjugé 3 900 francs à M. Jos. Hessel. On perd ensuite sa trace jusqu'à la guerre. Le dessin aurait été saisi le 28 août 1940 chez Maurice Dreyfus, à Paris, par deux officiers allemands et un civil (4), en même temps que deux pastels de Raeburn, puis déposé à l'Ambassade d'Allemagne, à Paris, au 82 rue de Lille : inscrit sur les "Inventaires des biens spoliés", pages 264-265 (5). En 1941, il se trouve toujours à l'Ambassade d'Allemagne alors que la quasi totalité des oeuvres entreposées à l'Ambassade a été transportée au musée du Jeu de Paume, enregistrée par l'ERR et parfois envoyée en Allemagne (6). En 1947, Maurice Dreyfus signale à l'OBIP avoir récupéré les deux Raeburn (7) mais pas le Degas (8). Le dessin est retrouvé en 1951 dans la même caisse que les REC 132, MNR 874 et MNR 1011, dans un placard de l'ancienne ambassade d'Allemagne, occupée depuis la libération de Paris par les services du ministère des Affaires étrangères et signalé par M. Belpaume, fonctionnaire au ministère à Michel Florisoone conservateur des musées nationaux et secrétaire de la commission de récupération artistique, qui se rend sur place le 9 avril (9). Le 22 mai, Michel Florisoone écrit au chef du bureau du matériel et de l'architecture au ministère des Affaires étrangères pour l'informer qu'il vient de voir deux dessins et deux tableaux qui sont alors dans les locaux du ministère des Affaires étrangères et qui avaient été retrouvés dans l'ancienne ambassade d'Allemagne (10). Le dessin est retenu lors de la sixième commission de choix de la récupération artistique (29 mai 1951) sous le numéro 252 (11) ; il est remis au cabinet des dessins par la commission de récupération artistique en juin 1951, puis attribué aux musées nationaux (musée du Louvre, cabinet des dessins) en 1951 (12). Le dessin est restitué le 9 mai 2016 aux ayants-droit de Maurice Dreyfus et rayé de l'inventaire spécial provisoire.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné en 2016. Voir aussi le catalogue en ligne : arts-graphiques.louvre.fr/recherche/oeuvres.

Catégorie

Oeuvre spoliée avec certitude, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

298 : vente Degas des 11-13 décembre 1918 à Paris, galerie Georges Petit. 252 : Commission de choix des oeuvres de la récupération artistique.

Marques

Au recto, en bas à gauche : cachet de la vente Degas (L. 658). Au revers : tampon "ADAM-DUPRE / encadrements en tous genres / 19 bis rue Fontaine à Paris" ; annotation au crayon bleu "1647" et "Pb 466" ; cachet de la vente de l'Atelier Degas au milieu.

Localisation

Restitué

Etablissement affectataire

Restitué

Exposition

1997 (8 avril-4 mai), Paris, musée d'Orsay, "Présentation des oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux" (Cat. : p. 161). 2010-2011 (8 octobre 2010-16 janvier 2011), Roubaix, Musée d'Art et d'Industrie, "Edgar Degas dessins" (Cat. : n° 88 repr.).

Bibliographie

"Catalogue des Tableaux, Pastels et Dessins par Edgar Degas et provenant de son atelier dont la 3ème vente aux enchères publiques, après décès de l'artiste, aura lieu à Paris, Galerie Georges Petit, les lundi 7, mardi 8 et mercredi 9 avril 1919", commissaires-priseurs : Me F. Lair-Dubreuil, Me Delvigne ; experts : MM. Bernheim-Jeune, MM. Durand-Ruel, M. Ambroise Vollard ; n° 298, repr.

Notes

(1)MEAE/209SUP710 R39 : Tableau préparatoire à la sixième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (2)Site Internet, www.marquesdecollections.fr "Frits Lugt/Les Marques de Collections de Dessins et d'Estampes/Fondation Custodia", n° 658. (3)Catalogue de la vente Degas, galerie Georges Petit, les 11-13 décembre 1919, lot 298, repr. - Archives de Paris, D43E3 119 : Minute du P.V. de la vente. (4)MEAE/209SUP624 S27 : Déclaration de M. Maurice Dreyfus, 8 rue Augier, le 13 juin 1947, vers 10 heures, après la restitution des deux pastels de Raeburn. M. Maurice Dreyfus demeure rue Augier jusqu'en 1956, puis 74 avenue de Suffren chez M. Maurice-René Dreyfus. (5)MEAE/209SUP363 D70 : "Inventaire des biens spoliés passés par l'Ambassade d'Allemagne du Reich, 1940", p. 264-265 et archives américaines (NARA), www.fold3.com/image/270003849 (page 265). Les trois oeuvres saisies chez M. Dreyfus, les deux pastels de Raeburn et le dessin de Degas, sont mentionnées. Le dessin de Degas est décrit : "265/ Bilder der Slg. Maurice Dreyfus/ Degas : Halbfiguren dreier Tänzerinnen/ Kreidezeichnung auf gelbliche grauen Papier/Signiert : Degas/Höhe 64 cm, Breite 55 cm" et inscription manuscrite en marge à gauche non lue. Les deux pastels de Raeburn "Portraits de Mr et Mme Patterson" ont été restitués à M. Dreyfus le 25 février 1947 (MEAE/209SUP309 C28). (6)MEAE/209SUP404 P46 : Liste des oeuvres d'origine juive établie par les services de l'Ambassade d'Allemagne le 1er février 1941, n° 57. (7)MEAE/209SUP309 C28 : Décharge signée le 25 février 1947 par M. Maurice Dreyfus témoignant de la restitution des deux pastels de Raeburn, les "Portraits de Mr et Mme Patterson". (8)MEAE/209SUP624 S27 : "Fiche de renseignement", datée du 13 juin 1947, du Bureau central des restitutions. Dossier OBIP 34 156 ; B.C.R. 470. M. Maurice Dreyfus confirme que les deux Raeburn lui ont été restitués mais que "reste le troisième, un fusain par Degas représentant une Danseuse". Malgré cette description approximative, il y a lieu de penser que le Degas de M. Maurice Dreyfus correspond bien au REC 133. En effet," l'Inventaire des biens spoliés passés par l'Ambassade d'Allemagne du Reich", cité plus haut, décrit l'oeuvre plus précisément : "Degas : Halbfigur dreier Tänzerinnen. Kreidezeichnung auf Gelblich Grauen Papier. Signiert : Degas. Höhe 64 cm, Breite 55 cm." (9)MEAE/209SUP406 P48 (Enquête 61) : Note, datée du 18 avril 1951 de Michel Florisoone. (10)MEAE/209SUP406 P48 : Lettre, reçue le 22 mai 1951, de Michel Florisoone au chef du bureau du Matériel de l' Architecture du ministère des Affaires étrangères. Michel Florisoone signale également qu'il n'a pu trouver trace du propriétaire mais que l'oeuvre doit être soumise à la Commission de Récupération artistique. (11)MEAE/209SUP710 R39 : Tableau préparatoire à la sixième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (12)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 13 août 1951.

Etat de conservation

Bon

Représentation

Scène (danseur : jeune fille, à mi-corps)

Date de la dernière mise à jour

2020-03-31

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre-département des Arts graphiques. © Service des musées de France, Prevet A.

1/5
mnr/REC00133/REC133.jpg