Transport du corps de Fualdès

N°Inventaire

REC 31

Auteur / exécutant / collecteur

GERICAULT Théodore

Précisions auteur

Rouen, le 26 septembre 1791-Paris, le 26 janvier 1824

Ecole

Ecole française

Titre

Transport du corps de Fualdès

Ancien titre

Meurtre de Fualdes le 19 mars 1817 Les Assassins portent le corps, de nuit, vers l'Aveyron

Siècle

1e quart 19e siècle

Technique

Papier ; mine de graphite

Dimensions

H. 0,19 ; La. 0,275 m.

Historique

Le dessin est offert par Théodore Géricault à mademoiselle Constantin, nièce du peintre Pierre-Paul Prud'hon ; on le retrouve ensuite dans la collection Moignon (1), puis dans celle du duc de Trévise ; il figure sous le numéro 13 (2) à la vente Trévise, à Paris, à la galerie Charpentier, le 19 mai 1938 ; il y est alors adjugé 3100 frs à Maurice Gobin (3). Il est acquis auprès de ce dernier par Philipp Franck, le 13 février 1941, à Paris, 1 rue Laffitte, pour une valeur de 15000 frs (4). L'oeuvre est retrouvée à Brême, au dépôt Bodecker, 55, Markus Allee (5), avec la collection de Philipp Franck ; elle est acheminée au Central Collecting Point de Wiesbaden (zone américaine) ; elle y est enregistrée sous le numéro WIE 1846 (6). Elle est alors transférée au Central Collecting Point de Baden-Baden en mai 1946 et garde le numéro WIE 1846 (7) ; le dessin est rapatrié vers la France par le premier convoi en provenance de Baden-Baden le 2 juin 1947 et arrive à Paris, au siège de la commission de récupération artistique, avenue Rapp ; le chargement est déballé le lendemain : le dessin se trouve dans la caisse 1 sous le même numéro WIE 1846, parmi les oeuvres de la collection Philipp Franck (8). Dans la liste de préparation aux commissions de choix des oeuvres de la récupération artistique (dite aussi liste OBIP), l'oeuvre est décrite ainsi "N° d'ordre : 16 ; n° allemand : 1846 ; Provenance : 1er Baden ; Origine : France 19ème ; Auteur : Géricault ; Sujet : Etude de soldats ; Nature : Crayon ; Observations : [Néant]" (9). Le dessin est retenu lors de la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 19 décembre 1949, sous le numéro d'ordre 14 et sous le numéro allemand 1846 (10), remis au cabinet des dessins le 23 décembre 1949 (11) puis attribué aux musées nationaux (musée du Louvre, cabinet des dessins) en 1951 (12).

Commentaire

Champ catégorie renseigné en 2018. Philipp Franck, directeur de la Deutsche Bank de Mannheim. Voir aussi le catalogue des oeuvres sur le site : arts-graphiques.louvre.fr/recherches/oeuvres

Catégorie

Oeuvre probablement non spoliée, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

WIE 1846 : numéro du Central Collecting Point de Wiesbaden et Baden-Baden.

Marques

Au verso : -Au crayon de graphite "9" ou "3" ; en bas, au crayon de graphite "RC 31".

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Arts graphiques

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Arts graphiques

Exposition

1924 (24 avril-16 mai), Paris, galerie Jean Charpentier, Exposition d'oeuvres de Géricault au profit de la Société "La Sauvegarde de l'Art français", p. 35 58 bis C. 1935, Paris, galerie Gobin, "Dessins, aquarelles et gouaches de Géricault (1791-1824)", n° 36C. 1936, Paris, Petit Palais, "Gros, ses amis, ses élèves", n° 603C. 1937 (10 mai-29 mai), Paris, galerie Bernheim-Jeune, "Géricault peintre et dessinateur (1791-1824)", n° 122 C. 1937 (18 juin-12 septembre), Zurich, Kunsthaus, "Zeichungen französischer Meister von David zu Millet", n° 147. 1981-1982, Washington, New-York, Minneapolis, Malibu, "French Master Drawings from the Rouen museum from Caron to Delacroix", n° 43. 1991-1992 (10 octobre-6 janvier), Paris, galeries nationales du Grand Palais, "Géricault", n° 166, ill. 1997 (9 avril-5 mai), Paris, musée du Louvre, "Présentation des oeuvres récupérées après la Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux". 1998 (3 octobre- 13 décembre), Brésil, Sao Paulo, Pavilhao Cicillo Matarazzo, "XXIV Biennale, Nucleo Historico ; antropofagia e historia de cannibalismo", n° 24.

Bibliographie

CLEMENT, Charles, "Géricault. Etude biographique et critique avec le catalogue raisonné de l'oeuvre du maître", Paris, Didier & Cie, 1879, Supplément dessins, n° 365 bis, p. 364. TREVISE, Duc de, "A propos du centenaire de Théodore Géricault. Géricault, peintre d'actualités", dans "La Revue de l'Art ancien et moderne", XLV, mai 1924, p. 297-308. ROSENTHAL, Léon, "L'Exposition du Centenaire de Géricault", dans "L'Amour de l'Art", 6 juin 1924, p. 205. TREVISE, Duc de, "Théodore Géricault", dans "The Arts", XII, n° 4, octobre 1924, p. 188 et 196. OPRESCU, G., "Géricault" ; Paris, La Renaissance du Livre, 1927, p. 93, note 1. J.L., "Dessins de Géricault", dans "Beaux-Arts", décembre 1935. LAPRADE, Jacques de, "Une magnifique exposition d' oeuvres de Géricault a été organisée par la 'Sauvegarde de l'art français' ", dans "Beaux-Arts", mai 1937, p. 8. BERGER, Klaus, "David and the development of Géricault's art", dans "La Gazette des Beaux-Arts", juillet 1946, p. 48, fig. 7, 49 et 62. BERGER, Klaus, "Géricault and his work", Vienne, Verlag Anton Schroll & co, 1952, p. 72, n° 56, repr. (l'oeuvre, cataloguée n° 56, est mal localisée, dans une collection privée américaine). SELIGMAN, Germain, Books review, dans "Art bulletin", décembre 1953, p. 324. WICHMANN, "Rensionen", dans "Kunstchronic", avril 1954, p. 108-109. GAUDIBERT, Pierre, "Géricault", dans "Europe", octobre 1954, n° 106, p. 96-97. AIME-AZAM, Denise, "Mazeppa-Géricault et son temps", Paris, Plon, 1956, p. 161-162, 175, 342. EITNER, Lorenz, "Géricault. An album of drawings in The Art Institute of Chicago", Chicago, The University of Chicago Press, 1960, p. 3,19, 48, note 45. TESTORI, Giovanni, "Un designo di Géricault par la 'Traite des nègres' ", dans "Paragone", XIV, janvier 1963, n° 157 p. 58. GAUDIBERT, Pierre, "Scelta di libri", dans "Paragone", XV, Mars 1964, n° 171 p. 76. BERGER, Klaus, "Géricault et son oeuvre, traduit de l'allemand par Maurice Beerbloch", Paris, Flammarion, 1968, p. 70, 90, repr. fig. 61, 178, n° 61. AIME-AZAM, Denise, "La passion de Géricault", Paris, Fayard, 1970, p. 175-176, 363. EITNER, Lorenz, "Géricault : Rapt of the Medusa", Londres, Phaïdon, 1972, p. 20, note 20. EITNER, Lorenz, "Géricault, his life and work", Londres, Orbis, 1983, p. 342, n° 62. BAZIN, Germain, "Théodore Géricault : étude critique, documents et catalogue raisonné", tome V : "Le retour à Paris, synthèse d'expériences plastiques", Paris, Wildentein Institute, la Bibliothèque des Arts, 1992, n° 1622, repr.

Notes

(1)CLEMENT, Charles, "Géricault ...", op. cit., le n° 165 bis indique "M. Moignon possède un trait à la mine de plomb et trois autres dessins à la plume et à la sépia de la même suite." (2) "Collection du duc de Trévise. Catalogue des tableaux et dessins du 19ème siècle (...) dont la vente aura lieu à la Galerie Jean Charpentier, le jeudi 19 mai 1938", commissaire-priseur : Me Alphonse Bellier ; experts : M. Paul Rosenberg, M. Robert Lebel et M. L.-H. Prost, n° 13, repr. (3)BAZIN, Germain, "Théodore Géricault", op. cit., tome V : "Le retour à Paris, synthèse d'expériences plastiques". (4)MEAE/209SUP297 C8 ou 209SUP218 ou 209SUP295 ou 209SUP244 : Document extrait du dossier Shenker, deuxième partie : "Achats d'objets d'art faits en France pendant l'Occupation par ou pour des marchands et des officiels allemands" ; Philip Franck y est décrit "as the director of the Deutsche Bank, Mannheim ... Géricault, "Assassins bearing body of Fualdes", crayon drawing, marchand : Gobin, price paid 15000 francs ..." - et NARA, www.footnotelibrary/image/270107681. (5)MEAE/209SUP404 P45 : Collection de Wiesbaden. (6)Ibidem. (7)MEAE/209SUP356 D56 : "Envoi de Wiesbaden au Central Collecting Point de Baden-Baden de mai 1946". (8)MEAE/209SUP429 : Premier convoi en provenance de Baden-Baden, cahier de déballage du convoi, Paris. (9)MEAE/209SUP710 R39 : Tableau préparatoire à la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (10)Ibidem. (11)Musée du Louvre, département des Arts graphiques, documentation : Document manuscrit intitulé "Liste des Dessins reçus de la Commission de Récupération artistique". (12)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951.

Représentation

Scène historique (meurtre, magistrat, violence collective, homme) ; fond de paysage (rocher)

Précisions sur la représentation

Antoine Fualdès fut magistrat sous l'Empire. Il fut retrouvé assassiné par l'agent de change Jausion et le beau-frère de celui-ci, Bastide, à cause d'une dette impayée.

Date de la représentation

1817

Date de la dernière mise à jour

2020-03-31

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais, Le Mage Thierry. © Réunion des musées nationaux Grand Palais Urtado Michel.

1/4
mnr/REC00031/REC31_avec_MONTAGE-copyright_droits_reserves.jpg