Portrait de C. Floret

N°Inventaire

REC 6

Auteur / exécutant / collecteur

PERRONNEAU ou PERRONEAU, Jean-Baptiste (attribué à)

Précisions auteur

Paris, 1715 ; Amsterdam, novembre 1783

Ecole

Ecole française

Titre

Portrait de C. Floret

Ancien titre

Portrait d'homme Portrait d'homme en bleu Portrait d'homme en bleu " M. Flavit "

Millénaire

1773

Siècle

18e siècle

Technique

Papier gris-bleu marouflé ; pastel

Dimensions

H. 0,65 ; La. 0,54 m.

Description

En buste, tourné de trois-quarts à gauche, le visage tourné vers le spectateur, les yeux clairs, le nez court et retroussé, les cheveux poudrés avec un large noeud de ruban noir, vêtu d'un habit bleu, éclairé par une cravate de soie blanche et un jabot de dentelles.

Inscriptions

Signé et daté en haut à droite, à la mine de graphite : « Perronneau. B/ 1773 »

Historique

L'oeuvre a été identifiée comme provenant du Dorotheum de Vienne et destinée au Kunstmuseum de Linz. Elle figure sur la liste du Dorotheum, recensant les oeuvres d'art d'origine française, sous le numéro 217. 840/ 74 (1). Dans la liste de préparation aux commissions de choix de la récupération artistique (dite liste OBIP), elle est identifiée de la façon suivante : « n° d'ordre : 51 ; n° allemand : ss n° ; Provenance : Munich ; Origine : France 18e ; Auteur : Perronneau ; Sujet : Portrait d'homme ; Nature : Pastel ; Observations : [néant] » (2). Le 26 avril 1907, le pastel est mis en vente, à Paris, à l'Hôtel Drouot et est adjugé à 4 600 frs (3). Après la vente de 1907, le pastel aurait été acquis par monsieur Marais, puis pour Sterling Clark (1877-1956) par ses décorateurs d'intérieur Schultz et Leclerc le 14 février 1912 ; Clark s'est défait du portrait à une date indéterminée (4) Sa trace disparaît ensuite jusqu'en 1944. Le 12 juillet 1944, l'oeuvre est acquise par le Dr Hans Herbst auprès de Théo Hermsen (5), pour une valeur déclarée de 850 000 frs, pour le compte du Kunstmusem de Linz (6). Une demande de licence d'exportation est formulée le 25 juillet 1944 par M. Hermsen, dossier portant le n° 29 418 (7). Sur les avis de Michel Martin (8), l'autorisation de sortie de France est refusée le 18 août 1944 (9). Malgré ce refus, l'oeuvre quitte la France (10) : elle est retrouvée au Dorotheum de Vienne sous le numéro 217.840/ 74 (11) (numéro deux fois reporté sur l'oeuvre : sur un fragment d'étiquette apposée sur la tranche du cadre et sur le cadre même, à la craie blanche). Destinée au musée de Linz, elle ne fait que transiter par l'hôtel des ventes de Vienne. Une « Demande des biens à remettre au Gouvernement Français par l'Allemagne » (12), datée de janvier 1948, prouve que l'oeuvre est toujours au Kunsmuseum de Linz à cette date-là. L'oeuvre est rapatriée vers la France par le trente-troisième convoi en provenance de Munich (3 décembre 1948) (13) ; elle est enregistrée sous trois numéros : « 239 - 14213 - 4878 » : ce dernier numéro correspond à celui du Central Collecting Point de Munich, il est reporté deux fois sur l'oeuvre : sur le bord inférieur gauche du cadre, au crayon bleu et sur le bord gauche du châssis, au crayon bleu ; l'oeuvre est retenue lors de la troisième commission de choix des oeuvres d'art de la récupération artistique du 19 décembre 1949 (14), sous le numéro d'ordre 51. Elle est remise au cabinet des dessins du musée du Louvre le 23 décembre 1949 (15), puis est attribuée aux musées nationaux (musée du Louvre, cabinet des dessins) en 1951 (16) ; déposée dans le bureau de M. Aicardi, le 28 mai 1973, elle rentre au département des Arts graphiques en 1987 (?).

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli. Voir aussi le catalogue des oeuvres sur le site : arts-graphiques.louvre.fr/recherche/oeuvres

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

217. 840/74 : numéro de Vienne, Dorotheum. 4878 : numéro du Central Collecting Point de Munich.

Marques

Au revers : Sur la toile : Numéro à la craie encadré. Sur le châssis : -Montant supérieur : à l'encre noire, étiquette avec une ancienne inscription manuscrite qui donnait les renseignements suivants : "Monsieur Floret peint au pastelle par J.B. Perroneau de l'Académie Royale de Peinture et de Sculpture en juillet 1773. Modelé du visage très caractéristique de Perroneau mais oeuvre abîmée, frottée. Retouches". -Montant inférieur : Rien? Bout d'étiquette. Montant gauche : Au crayon bleu "4878". -Montant droit : Rien? -Traverse médiane : Au crayon bleu, entouré "O217840-74" et "03103". Sur le cadre : -Montant supérieur : Rien? -Montant inférieur : Trace d'étiquette ; à la craie blanche "217840-74" et en bleu "4878". -Montant gauche : En bleu "4878" ; étiquette rectangulaire à coins arrondis "RECUP6/PERRONEAU". -Montant droit : Superposition de papier et d'étiquettes ; étiquette rectangulaire à coins coupés et listel en frise de grecques "R-S../.43"

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Arts graphiques

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Arts graphiques

Exposition

1965 (9 mars-11 mai), Paris, Cabinet des Dessins du musée du Louvre, "Pastels et miniatures 17e et 18e siècles" (Cat. : p. 41, notice 104, repr.).

Bibliographie

VAILLAT, Léandre ; RATOUIS DE LIMAY, Paul, "J.-B. Perronneau (1715-1783), sa vie, son Oeuvre", Paris, Frédéric Gittler éditeur, 1909, p. 139. VAILLAT, Leandre ; RATOUIS DE LIMAY, Paul, « J.-B. Perronneau (1715-1783), sa vie et son oeuvre », Paris et Bruxelles, Librairie Nationale d'Art et d'Histoire, G. Van Oest et Cie, éditeurs, 1923, p. 150, 194 et 229. ARNOULT, Dominique d' « Jean-Baptiste Perronneau, ca 1716-1783 : un portraitiste dans l'Europe des Lumières », Paris, Arthéna, Association pour la diffusion de l'histoire de l'Art, 2014. JEFFARES, Neil, « Dictionnary of pastellists before 1800 », online edition, www.pastellists.com (mis à jour le 17 juin 2015).

Notes

(1)MEAE/209SUP581 R37 (45 : Linz à Munich) : « Liste du Dorotheum : oeuvres d'art d'origine française ». (2)MEAE/209SUP710 R39 : Tableau préparatoire à la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (3) Cette information trouve sa source dans l'ouvrage de Dominique d"Arnoult « Jean-Baptiste Perronneau ... » mentionné ci-dessus. (4)VAILLAT, Léandre ; RATOUIS DE LIMAY, Paul, « J.-B. Perronneau ... », 1923, p. 194 et 229. Le pastel correspond au n° 36 du catalogue dans lequel il est reproduit. La vente a lieu dans la salle n° 6. Dans la première édition, en 1909, les auteurs mentionnent cette vente (p. 139) mais indiquent l'oeuvre sous le numéro 35 du catalogue. (5)MEAE/209SUP107 A34 : « Liste des antiquaires français ayant vendu des oeuvres d'art aux occupants ». (6)MEAE/209SUP581 R37 (45 : Linz à Munich) : « Liste du Dorotheum : oeuvres d'art d'origine française ». (7)MEAE/209SUP399 P38 : « Lettre datée du 25 juillet 1944, signée J. Jaujard, Directeur des Musées Nationaux et de l'école du Louvre, et adressée à Michel Martin, chargé de mission au département des peinture ». (8)MEAE/209SUP399 P38 : « Lettre de Michel Martin, datée du 2 août 1944, en réponse au courrier de Jacques Jaujard du 25 juillet 1944 » Michel Martin « demande qu'un avis formellement défavorable soit opposé à la demande d'exportation de ce pastel de Perronneau » car il s'agit selon lui d'une oeuvre « très typique de l'art français du 18ème siècle » et d'un « document iconographique probable car il doit être possible d'identifier le personnage représenté ». (9)MEAE/209SUP399 P38 : Lettre du 18 août 1944 signée Jaujard et adressée au conseiller d'Etat secrétaire général des Beaux-Arts. (10)MEAE/209SUP131 A75 : « Liste des peintures exportées de France par les Allemands pendant l'occupation établie selon les documents officiels de la douane et du commerce extérieur ». (11)MEAE/209SUP581 R37 (45 : Linz à Munich) : « Liste du Dorotheum : oeuvres d'art d'origine française ». (12)MEAE/209SUP581 R37 : « Demande des biens à remettre au Gouvernement Français par l'Allemagne ». Il s'agit d'une demande formulée par l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), propriétaire légal des oeuvres récupérées en Allemagne depuis septembre 1949. Le Kunstmuseum Linz est désigné comme la localisation actuelle de l'oeuvre. La rubrique « Détails concernant le transport des biens en Allemagne » spécifie que « ces objets d'art ont été vendus sous contrainte à l'expert Dr. Hans Herbst, délégué de l'institut Dorotheum à Vienne. Ultérieurement ils ont été expédiés au détenteur actuel ». (13)MEAE/209SUP115 A48 : « Liste des oeuvres d'art françaises du Central Collecting Point de Munich ». (14)MEAE/209SUP710 R39 : Tableau préparatoire à la troisième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique. (15)Département des Arts graphiques, musée du Louvre, documentation : Document manuscrit intitulé « Liste des Dessins reçus de la Commission de Récupération Artistique ». (16)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Arrêté du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951.

Etat de conservation

Bon ; usures dans le coin supérieur droit, taches de moisissures à gauche.

Date de la dernière mise à jour

2020-04-01

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais, M Beck Coppola Martine. © Réunion des musées nationaux Grand Palais Bellot Michele.

1/5
mnr/REC00006/REC6_avec_cadre-copyright_droits_reserves.jpg