Le Globe terrestre

N°Inventaire

OAR 607

Auteur / exécutant / collecteur

PEINER Werner (d'après les cartons de). Gobelins (manufacture des)

Ecole

France/Allemagne

Titre

Le Globe terrestre

Siècle

20e siècle

Technique

Laine ; soie ; fils d'or

Dimensions

H. 7,04 ; La. 4,65 m

Description

Tapisserie inachevée à fond identique à celui de l'OAR 606. Dans la partie droite, la moitié du globe terrestre (Europe et Afrique) est encerclée par un anneau sur lequel sont représentés les Signes du Zodiaque. Sur la gauche, des figures allégoriques font cercle autour du globe. Ce sont, de haut en bas : une femme aux yeux bandés tenant un glaive qu'elle pointe sur l'Angleterre (GESETZ, Loi) ; une autre femme (GLAUBE, Foi) ; un jeune homme (APOLLO) ; une femme tenant une lyre (VENUS) ; un homme accroupi. Vêtements des personnages blancs, jaunes et rouges.

Historique

L'identification de cette tapisserie a été permise à partir de deux documents. Document 1 : la liste des tapisseries et étoffes anciennes remises au Louvre, par le Service de Protection des oeuvres d'art, le 21 février 1967 pour le département des Objets d'art, donne les éléments suivants : « [...] 3 Tapisseries Gobelins d'après les cartons de Werner Peiner [...] Objets d'art remis au Louvre le 21 Février 1967 » (1). Document 2 : une lettre du 6 mars 1949 adressée à Rose Valland par Werner Peiner donne les détails suivants : « Deux autres grandes tapisseries (7x10), en forme de plein cintre, dont j'avais exécuté les cartons, ont été commandées à la Manufacture des Gobelins de Paris. Elles étaient destinées à la bibliothèque de Carinhall. Sur l'une d'elles était figuré le globe terrestre entouré de figures allégoriques : l'Esprit, la Foi, l'Ordre, la Volonté, l'Action, etc... [OAR 607]. L'autre représentait les vertus cardinales : la Justice, la Bravoure, la Sagesse, l'Entendement [OAR 606]. Je pense que ces tapisseries et leurs cartons sont restés à Paris après le retrait des troupe allemandes » (2). La Manufacture des Gobelins, pendant la guerre, a tissé pour Goering, d'après des cartons de Werner Peiner, deux tapisseries : l'une est intitulée « Le Globe terrestre », actuellement OAR 607, et l'autre « Le Baldaquin », actuellement OAR 606. Une lettre de Rose Valland du 1er avril 1949 précise : « Ces tapisseries avaient été exécutées pour Goering afin d'orner sa bibliothèque de Karinhall » (3). Le tissage de ces tapisseries commença dès avant 1942, car Werner Peiner précise dans une lettre du 6 mars 1949 : « Je n'avais fait que me proposer pour aller de temps à autre surveiller, en ma qualité d'artiste, l'exécution des tapisseries, du point de vue artistique [...]. C'est en mars 1942 et février 1943 que j'allai pour la dernière fois à Paris » (4). Ces deux tapisseries comportaient du fil d'or entièrement payé par les Allemands. Elles ne furent pas terminées et leur exécution fut interrompue par la Libération de Paris le 25 août 1944. Ensuite, les deux tapisseries restèrent entreposées au Mobilier National jusqu'au 28 mai 1951, date à laquelle elles quittèrent les magasins du Mobilier National pour le musée du Louvre-salle du Conseil-pour être présentées à la sixième Commission de choix des Oeuvres de la récupération artistique. Les deux tapisseries tissées pour Ribbentrop (OAR 608 et musée national d'Art moderne) firent l'objet du même transfert, ce qui portait à quatre le nombre des tapisseries d'après Peiner (deux pour Goering, deux pour Ribbentrop). Une lettre du secrétariat de la Commission de choix des Oeuvres de la récupération artistique précise : « J'ai l'honneur de vous informer que dans sa séance du 29 mai [1951], la Commission de choix de la récupération artistique a examiné les deux tapisseries [...] abandonnées en cours d'exécution au moment de la Libération. La décision prise dans la séance du 29 mai [1951], fait attribuer au musée d'Art moderne une de ces tapisseries représentant « Le Char des chevaux ». Les trois autres [OAR 606, OAR 607, OAR 608] seront remises aux Domaines par l'Office des Biens et Intérêts Privés à charge par celui-ci de procéder à leur aliénation » (5). Cette décision fut ajournée sans doute sous l'influence de la manufacture des Gobelins. G. Fontaine, son administrateur s'était déjà exprimé sur ce sujet dans une lettre du 5 mai 1948, soulignant l'inconvénient de mettre sur le marché des oeuvres tissées aux Gobelins pendant la guerre : « Je ne vous cacherais pas qu'il m'ennuie un peu de penser que ces tapisseries qui portent la marque des Gobelins, puissent rester en circulation dans le monde » (6). Les tapisseries furent déposées dans les entrepôts de l'OBIP où elles restèrent cinq ans, avant d'être retournées le 27 avril 1956 à la direction des musées de France (numéros 716, 717, 718). Il faut noter que compte tenu de la date tardive de l'arrivée de ces tapisseries au SPOA, elles ne sont pas repassées en Commission de choix des Oeuvres de la récupération artistique, car la huitième -et dernière- eu lieu le 17 juin 1953, trois ans plus tôt. Ainsi, les trois tapisseries furent alors simplement entreposées 11, rue Berryer, dans les locaux du Service de Protection des oeuvres d'art, où elles se trouvaient encore lorsque Rose Valland, partant à la retraite, dut vider ses locaux. Elles furent ensuite transportées le 21 février 1967 au département des Objets d'art du musée du Louvre. L'OAR 607 « Le Globe terrestre » fut inscrit parmi les numéros supplémentaires dans l'inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Daniel Alcouffe (6). La tapisserie (OAR 607) n'est pas dans les arrêtés de 1951 d'affectation des OAR au département des Objets d'art ; elle est actuellement conservée dans les réserves du département des Objets d'art.

Commentaire

Voir OAR 606 et OAR 608 ; R 1 OA. Champ Catégorie renseigné en 2016

Catégorie

Oeuvre non spoliée avec certitude, en l'état des recherches actuelles.

Marques

Signe « WP »

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP583 R39. (2)MEAE/209SUP371 P2 (510) : Lettre de Werner Peiner au chef de la Récupération Artistique Française, à l'attention de Rose Valland, datée du 6 mars 1949. (3)MEAE/209SUP371 P2 (510) : Le chef de la section Beaux-Arts de Berlin à Monsieur le Président de la Commission de récupération artistique, datée du 1 avril 1949. (4)MEAE/209SUP371 P2 (510) : Lettre de Werner Peiner au chef de la Récupération Artistique Française, à l'attention de Rose Valland, datée du 6 mars 1949. (5)MEAE/209SUP371 P2 (510) : Lettre du Conservateur des musées nationaux, Secrétaire de la Commission de choix de la Récupération artistique [Michel Florisoone] à Monsieur l'Administrateur général du Mobilier National et des Gobelins, le 30 mai 1949. (6)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (7)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL).

Résumé

Le tissage de cette tapisserie inachevée a été commencé à la Manufacture des Gobelins, d'après un carton Werner Peiner, pour la bibliothèque d'Hermann Goering à Carinhall. Le tissage fut arrêté à la Libération de Paris et la tapisserie resta entreposée au Mobilier national jusqu'au 28 mai 1951. Le 21 février 1967, la tapisserie est déposée par le Service de Protection des oeuvres d'art, au département des Objets d'art.

Etat de conservation

Nombreuses parties décousues.

OEuvres liées, ensemble

Pendant de l'OAR 606.

Représentation

Scène (globe, signe du zodiaque, allégorie)

Date de la dernière mise à jour

2020-08-28

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais

1/7
mnr/OAR00607/OAR607-copyright-SMF-photo_AP_IMG_6330.jpg