Tapis d'orient

N°Inventaire

OAR 603

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme

Ecole

Perse (Mahal ?)

Titre

Tapis d'orient

Siècle

19e siècle ?

Technique

Tapis ; laine ; soie

Dimensions

Lo. 6,98 ; La. 5,52 m.

Description

Tapis Persan (?), petit fond brun et large encadrement.

Historique

Un tapis, inventorié numéro 84, figure sur une liste des quatorze tapis et tapisseries retrouvés à Neustadt : « N° de l'inventaire : n° 84 a été envoyé à Paris ; Désignation de l'objet : Tapis, Longueur : 6.95 m, Largeur : 5.00 m, poids : 92 kgs, Etiquette de garde : Ml Mahal 695 x 580 ; Provenance présumée : dito [Paris] » (1). Le tapis ne figure pas sur la liste « officielle » des quatorze tapis et tapisseries du deuxième convoi de Baden-Baden, mais sur une autre liste concernant les oeuvres envoyées à Paris, où une mention manuscrite le signale : « N° de l'inventaire : N°84 ; Désignation de l'objet : Gd tapis Orient moderne 7x5 (7.10x5.50) » (2). Ce tapis a été déballé dans les entrepôts de la commission de récupération artistique le 23 juillet 1947. Le calepin de déballage mentionne le tapis : « N° 84 - gd tapis Orient moderne, 7.00x5.50 (ne figure pas sur la liste d'envoi) » (3). L'OAR 603 est le seul tapis du fonds OAR qui, par ses dimensions (6.98x5.52) et son style (Orient), se rapproche de la description du tapis numéro 84 revenu en France en 1947. Précisons qu'une série de mesures différentes, prises en Allemagne, concerne le tapis numéro 84 : 7.10x5.50, 6.95x5.80 et 6.95x5.00 (Baden-Baden). Identifié comme l'OAR 603, celui-ci possède lui-même deux séries de mesures : 6.98x5.52 (Inventaire OAR), 6.95x5.47 (Mobilier National). Ces différences sont fréquentes parmi les tapis revenus en France après la guerre. De plus, un rapport concernant le dépôt de Neustadt indique que certains objets entreposés ont été spoliés à des particuliers français : « Au cours de la guerre, les Autorités Allemandes rassemblèrent dans la région de Neustadt des dépôts d'oeuvres d'art de provenance très diverse. Les principaux dépôts de cette époque se trouvaient dans les endroits suivants : [...] Neustadt [...]. Les objets se trouvant dans ces dépôts avaient les origines les plus diverses : [...] des objets d'art des origines les plus variées spoliés à des musées russes et des particuliers français [...] » (4). Les documents indiquent différentes provenances concernant le fonds de Neustadt mais une seule est constituée d'objets spoliés. L'imprécision des documents relatifs au Central Collecting Point de Baden-Baden rend toute conclusion difficile. Néanmoins, l'analyse des documents consultés permet d'avancer l'hypothèse suivante comme la plus appropriée à la nature du fonds de Neustadt et à la pauvreté des documents connus. Cet historique doit être considéré comme une hypothèse de travail. Ce tapis d'Orient a probablement été retrouvé après la guerre à Neustadt, dans un entrepôt où figuraient des oeuvres appartenant à des musées allemands, mais aussi d'autres oeuvres issues de spoliations effectuées chez des particuliers français par les autorités allemandes pendant la guerre (5). En 1947, la mission du commandant d'Alexandry détache à Neustadt un de ses experts qui catalogue une grande partie des objets. Il réunit les quatroze plus belles pièces, dont ce tapis, puis les expédie au Central Collecting Point de Baden-Baden (6) ; le tapis y aurait été enregistré sous le numéro 84. Le tapis numéro 84 revient en France par le deuxième convoi en provenance de Baden-Baden du 18 juillet 1947 (7). Après les recherches infructueuses effectuées par les services de la commission de récupération artistique pour retrouver son propriétaire, ce tapis est inscrit sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (8). En raison d'erreurs figurant dans les documents, le tapis n'a pu, à ce jour, être identifié parmi les commissions de choix des oeuvres de la récupération artistique et les arrêtés d'attribution. Il est pris en charge par la direction des musées de France, et confié par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art). Le tapis, identifié comme étant le tapis numéro 84 en provenance de Baden-Baden, est alors inscrit dans l'Inventaire OAR (Objets d'Art Récupération), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 603 (9). Il a été déposé au château de Compiègne en août 1950 et exposé en salle 14 (10). Pui il est déposé en 1965 au Mobilier National ; il y est transporté le 1er mars 1965 (11). Il a orné les salons du château de Rambouillet jusqu'en 1999. Le tapis revient au département des Objets d'art du musée du Louvre le 2 octobre 2003 (12) ; il est actuellement déposé au Mobilier National (13).

Commentaire

Champ Commentaire renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

84 : numéro du Central Collecting Point de Baden-Baden.

Localisation

Paris ; Mobilier National

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)MEAE/209SUP342 D36 : Liste « Henraux » des quatorze tapis et tapisseries du deuxième convoi en provenance de Baden-Baden du 18 juillet 1947. (2)MEAE/209SUP429 : Liste des quatorze tapis et tapisseries provenant de Neustadt. (3)MEAE/209SUP429 : Calepin de déballage du deuxième convoi en provenance de Baden-Baden, 23 juillet 1947. (4)MEAE/209SUP342 D36 : Rapport concernant l'affaire du dépôt de NEUSTADT - Annexe n° 1. (5)Ibidem. (6)MEAE/209SUP342 D36 : Notice du 30.10.1948 sur les objets d'art provenant du dépôt de Neustadt. (7)MEAE/209SUP342 D36 : Liste des quatorze tapis et tapisseries restitués à la France et provenant de Neustadt. (8)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (9)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation(DOAL). (10)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération. (11)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : arrêté du ministère d'Etat chargé des Affaires culturelles du 5 janvier 1965. (12)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : « Détail sur les OAR déposés au Mobilier national, 29 octobre 2015 » et courriel du Mobilier national (M.-A. T.) à SMF (Ph. S.) du 9 décembre 2015. (13)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : courriel du DOA du musée du Louvre (F. D.) au SMF (Ph. S.) du 24 décembre 2015 et tableau DOA du printemps 2017.

Date de la dernière mise à jour

2019-07-12