Le Christ en Croix, Sainte Madeleine, Saint Laurent

N°Inventaire

OAR 508

Auteur / exécutant / collecteur

Anonyme

Ecole

Ecole française

Titre

Le Christ en Croix, Sainte Madeleine, Saint Laurent

Siècle

Fin 14e siècle ; début 15e siècle

Technique

Vitrail

Dimensions

H. B : 1,30 ; A et C : 1,05 ; La. : 0,36 m.

Description

Ensemble factice de trois panneaux. En B : le Christ en croix, en A et C : deux saints (Sainte Madeleine et Saint Laurent). Très nombreuses restaurations.

Historique

L'identification de l'OAR 508 a été possible en confrontant plusieurs sources : - Le vitrail est répertorié dans la liste des objets d'art récupérés en Allemagne établie par l'OBIP : « [n° d'ordre] 14 ; [n° allemand] 7085/1 ; [Provenance] 21° MUNICH ; [Epoque] France XIVe (?) [Sujet] Vitrail : 3 fragments »(1). -Le vitrail est répertorié dans l'inventaire détaillé du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich : « List of French Property from Central Collecting Point Munich, 25.9.47 : Run N° of 21th shipm., 105 ; French Run N°, 12531 ; Munich Arr. N°, 7085/Berchtesgaden ; 2035/1 ; Author, French 1300 ; Subject, Fragment of a glass (detail of a person) ; Presumed owner, Unknown owner ; History, Bought in France for Goering » (2). -Le vitrail figure dans le calepin de déballage du vingt-et-unième convoi de Munich : « [N°] 7085/1 - Fragment vitrail XIV » (3). L'ensemble des vitraux semble avoir appartenu à la collection d'Hermann Goering. Tous ont été déposés au Central Collecting Point de Munich et sont revenus par le vingt-et-unième convoi. Il est probable qu'au cours de leur nombreux déplacements, les vitraux aient subi des dommages et se soient cassés, ce qui expliquerait que les descriptifs restent très succincts et ne correspondent pas toujours aux fragments des vitraux actuels. Le vitrail « Le Christ en Croix, Sainte Madeleine, Saint Laurent » aurait été acheté à Paris pendant la Guerre pour Hermann Goering (4). On ne connaît pas, à ce jour, le nom du marchand français, le nom de l'acheteur allemand, ni la date et le montant de la transaction. Au moment de la débâcle allemande, Goering fit envoyer ses collections en train spécial, convoyées par Andréas Hofer à Neuhaus, près de Nuremberg, les 23 février et 13 mars 1945, puis à Berchtesgaden le 13 avril 1945. C'est là, que la 7ème US Army se saisit de l'ensemble de la collection (5). Un premier travail de catalogage a alors apparemment été effectué sur place et cette oeuvre se vit attribuer le numéro : « Berchtesgaden ; 2035/1 ». Le vitrail fut alors envoyé au Central Collecting Point de Munich. Puis, il fut restitué par le Haut-Commissariat américain en Allemagne (Central Collecting Point de Munich) à l'Office des Biens et Intérêts Privés (OBIP), délégation du ministère français des Affaires étrangères pour les restitutions (6). Il est revenu en France le 25 septembre 1947 par le vingt-et-unième convoi en provenance de Munich (7). Ce vitrail fut alors inscrit sur la liste des oeuvres mises à la disposition des musées nationaux par l'OBIP (8). Il est retenu lors de la deuxième Commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949 (9), pris en charge par la direction des musées de France, et confié par celle-ci à la garde du musée du Louvre (département des Objets d'art) en 1951 (10). Il a ensuite été inscrit dans l'Inventaire Objets d'Art Récupération (OAR), établi par Hubert Landais, sous le numéro OAR 508 ABC (11). Le vitrail est actuellement conservé dans les réserves du département des Objets d'art.

Commentaire

Champ Catégorie renseigné d'après les données de la mission Matteoli.

Catégorie

Oeuvre dont l'historique est incomplet entre 1933 et 1945, en l'état des recherches actuelles.

Autres numéros

7085/1 : numéro du Central Collecting Point de Munich.

Localisation

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Etablissement affectataire

Paris ; musée du Louvre ; département des Objets d'art

Notes

(1)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Liste des objets d'art récupérés en Allemagne établie par l'OBIP. (2)MEAE/209SUP441 P100 : List of French Property from Central Collecting Point Munich, 25.9.47. (3)MEAE/209SUP441 P100 : Calepin de déballage du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich. (4)Bundesarchiv BAK B323/418. (5)MEAE/209SUP384 P17 : Rapport de Rose Valland sur la collection Goering à Berchtesgaden, 31 juillet 1949. (6)MEAE/209SUP441 P100 : Inventaire détaillé du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich, le 25.9.47. (7)MEAE/209SUP441 P100 : Inventaire détaillé du vingt-et-unième convoi en provenance de Munich, le 25.9.47. (8)SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération : Liste des oeuvres mises à la disposition des Musées nationaux par l'OBIP. (9)MEAE/209SUP475 P156 : Deuxième commission de choix des oeuvres de la récupération artistique du 17 novembre 1949. (10)MEAE/209SUP583 R39 : Arrêté d'attribution du ministère de l'Education nationale du 16 mai 1951. (11)Musée du Louvre, département des Objets d'art, documentation (DOAL). (12) SMF, sous-direction des collections, dossier Récupération.

Résumé

Le vitrail " Le Christ en Croix, Sainte Madeleine, Saint Laurent " aurait été acheté à Paris pendant la Guerre pour Hermann Goering. Il est revenu en France le 25 septembre 1947 par le vingt-et-unième convoi en provenance de Munich.

Date de la dernière mise à jour

2019-07-12

Droits de copie photo

© Réunion des musées nationaux Grand Palais. © Musée du Louvre, département des Objets d'art.

mnr/OAR00508/OAR508_2-copyright_Musee_du_Louvre-departement_des_Objets_d_art.jpg